Accueil Galerie Plan du site
:: Accueil :: Hyménoptères
Détermination de Philanthus triangulum
Parcours dans les méandres d’une clé de détermination.
dimanche 21 janvier 2007


Didier ROUSTIDE - 01/07


Article paru originellement le 17 Décembre 2004 sur le forum du monde des insectes.

Didier Roustide

Index :

- Introduction

- Détermination de la famille

- Détermination du genre

- Détermination de l’espèce

- Conclusion

Introduction

En quoi les insectes sont ils intéressants ?

Certains vous diront que la variété de leurs formes est un émerveillement permanent et il est vrai que beaucoup de papillons diurnes sont d’une grande beauté, même nos papillons indigènes, sans parler des coléoptères qui présentent parfois une carapace rutilante de couleurs métalliques.
D’autres vous parleront de l’immense richesse comportementale qui agite les représentants de cet ordre.
Parmi les différentes familles d’insectes, les hyménoptères sont peut être de ceux dont la variété des mœurs est la plus grande, sans parler de leur complexité.
C’est donc avec grand plaisir que lorsque j’en ai l’occasion, je me penche sur les abeilles et les guêpes qui passent à proximité. Des photos ou petites vidéo viennent illustrer mes observations. Seulement voilà, lorsque l’on veut parler de ce que l’on a vu, il faut savoir de qui l’on parle, sinon cela ne présente pas grande valeur, au moins dans les milieux avertis.

Il faut donc nommer la bête, l’identifier.

L’aspect « systématique » de l’entomologie m’a toujours paru rébarbatif au premier abord (l’image qu’en donne J.H.Fabre dans ses écrits n’est en effet pas très flatteuse).
Une fois que l’on a un certain nombre de photos, peut être accompagnées d’observations intéressantes sur les habitudes de notre sujet, ou tout simplement exposées sur un beau site Internet, on est tenté de vouloir leur donner un nom. Pour les papillons, et encore pas tous loin de là, parfois des photos prises sur le vif peuvent suffir. Mais pour de nombreux autres groupes, mis à part quelques rares insectes emblématiques, souvent les plus gros, des images prises sur le terrain ne suffisent pas pour faire une identification sûre. Il faut ausculter la bête parfois de manière intime pour lui faire dire son nom.
La capture est alors nécessaire et tout le cortège de rites qui va avec, étalage, séchage, étiquetage et conservation.
Parvenu à ce point, pour identifier, il faut soit faire appel au spécialiste local qui peut ne pas être si proche qu’on pourrait le souhaiter, soit réaliser soit même la détermination.
Pour cela il faut la clef qui nous guide sur le chemin binaire et parfois tortueux permettant d’arriver au nom de notre insecte.

Dans certains cas, la clef peut ne pas être suffisante car les termes employés sont parfois qualitatifs et non quantitatifs et il faut alors avoir une référence. Et c’est là que la collection de référence prend toute sa valeur. Avoir des bêtes « étalon », sur lesquelles on peut évaluer ce que « faiblement chagriné » ou d’autres expressions tout aussi vagues (de prime abord) veut dire, permet de comparer avec notre spécimen.

Aujourd’hui je me lance dans une de mes premières déterminations car j’ai tous les éléments me permettant de la mener à bien :

  • la clef des champs de la détermination,
  • le spécimen dûment épinglé,
  • la loupe binoculaire,
  • la webcam qui me permettra de vous emmener avec moi.

Mon objectif principal est de montrer ce qu’est une détermination complète, point par point et image à l’appui.
Débutant j’aurais aimé avoir un tel document entre les mains pour vraiment appréhender ce que cela représente réellement. Cela ne fût pas le cas et j’ai mis longtemps à y venir. Puisse ce petit document démystifier cette activité et permettre au débutant de commencer, même si beaucoup de familles sont plus difficiles que les Philanthes pour lesquels une collection de référence n’est pas nécessaire.

Allons y !

Note [1]

[1ce document est destiné à être diffusé sur le forum « le monde des insectes », forum animé par quelques entomologistes chevronnés pour lesquels l’amateur photographe ou autre curieux (de connaitre le nom d’une bête ayant croisé son chemin) est vu comme une personne partageant la même passion et digne d’être guidée.

Dernière mise à jour :
jeudi 28 janvier 2016