Accueil Galerie Plan du site
:: Accueil :: Hyménoptères
Articles publiés dans cette rubrique
jeudi 28 janvier 2016
Les Ectemnius du sous-genre Hypocrabro
Ectemnius continuus / rubicola
différencier les deux espèces sur photo.

La disposition des taches jaunes sur le gastre, chez un Ectemnius de plus de 9,5 mm, est suffisante pour reconnaître E. continuus, elle se présente ainsi : T1 entièrement noir T2 avec 2 taches jaunes assez larges, souvent confluentes T3 taches jaunes très réduites, rarement totalement absentes chez la femelle ; encore plus réduites, généralement totalement absentes chez le mâle T4 comme sur le 2, mais un peu plus étroites T5 (et T6 du ♂) une bande continue Dernier tergite noir
La plupart des (...)



Lire la suite de l'article
samedi 3 décembre 2011
Par Paul Giboureau :
Delta unguiculatum, construction d’un nid
(Hymenoptera, Vespidae)

Je rassemble ici, en partie, ce qui est déjà paru au cours de divers sujets sur Delta unguiculatum, mais avec des compléments.
Vidéo complète :
Dessin indiquant l’emplacement et le numéro d’ordre de fabrication des pots :
11,7cm de long ; 7,9 cm pour les 8 pots
Le 20 juillet 2009, premier jour
Vers 17 h 30, mon épouse remarque ce qu’elle croyait être un frelon sur le pilier en tuffeau de notre portail. Je reconnais de suite une Delta unguiculatum que je connaissais parfaitement pour l’avoir (...)



Lire la suite de l'article
lundi 18 janvier 2010
Identification d’un hyménoptère
Un exemple pas à pas avec Crossocerus elongatulus (Crabronidae)

Arthropa - 12/09
Index : Préambule Le spécimen Identification du genre Identification de l’espèce Conclusion
Petit préambule... L’entomologie est avant tout source de grandes satisfactions, ...et source de grandes frustrations !
Grandes satisfactions, pour le débutant qui découvre émerveillé un univers aux dimensions insoupçonnées, et qui - guide en main - attribue avec aplomb un nom à presque toutes ses rencontres...
Grandes frustrations, quand, ayant progressé un peu, il réalise devant la (...)



Lire la suite de l'article
mardi 23 décembre 2008
Liris niger
(Crabronidae / Crabroninae / Larrini)

Le genre Liris est classé dans la tribu des Larrini, sous-famille des Crabroninae, famille des Crabronidae.
Patrick Burguet de Brissay - mise à jour du 22/12/2008
Il faut noter qu’avant les analyses cladistiques de Melo (1999), Liris était rangé dans : Sphecidae / Larrinae / Larrini
L’espèce type en est : Sphex auratus Fabricius 1787
La sous-famille des Crabroninae est extrêmement hétérogène, rien ne permettant à première vue de relier entre elles les différentes tribus qui la composent. (...)



Lire la suite de l'article
vendredi 11 janvier 2008
Bref aperçu de la systématique des Ichneumonidae

La famille des Ichneumonidae est une des plus vastes familles d’insectes. Il y a actuellement plus de 60 000 espèces connues dans le monde.
Pour la zone paléarctique, on connaît un peu plus de 7920 espèces réparties en 665 genres...
En France, plus de 2700 espèces sont connues (sans compter les sous-espèces) pour plus de 525 genres, réparties en 33 sous-familles.



Lire la suite de l'article
vendredi 16 novembre 2007
Inquiétude autour du sort des bourdons

Robbin Thorp, professeur d’entomologie à l’Université de Californie à Davis, ne parvient plus à dénicher une espèce de bourdon (B. franklini) qui était encore abondante il y a cinq ans dans le nord-ouest de la Californie et le sud-ouest de l’Oregon. L’an dernier, il avait repéré une ouvrière solitaire sur une piste des montagnes Siskiyou. Il n’en a localisé aucune cette année.
Ce spécialiste des insectes craint que l’espèce en question, le bourdon de Franklin, ne disparaisse avant même que son inscription (...)



Lire la suite de l'article
mercredi 13 juin 2007
Ichneumonidae - Ophioninae et Netelia

Thierry Robert
Je commence aujourd’hui mon travail de vulgarisation des Ichneumonidae. Je compte bien entendu sur vous pour me donner votre avis éclairé sur la manière de le faire (plus de photos, plus de textes etc.). Il est bien évident qu’il ne s’agit pas de présenter ici un outil de détermination mais plutôt d’une présentation groupe par groupe, selon des choix qui n’auront rien de systématique. Pour cette première fois, on va essayer de régler le cas de deux groupes très proches, à savoir les (...)



Lire la suite de l'article
jeudi 8 février 2007
Familles et genres de l’ordre des Hyménoptères

L’Ordre des Hyménoptères est très important, il est très difficile de l’appréhender en son intégralité.
Par ailleurs certaines familles ont subi récemment d’énormes remaniements : Il est parfois difficile de faire le lien entre la classification suivie par les « Faunes » et le Cladogramme actuel.
Voici une présentation générale...



Lire la suite de l'article
lundi 22 janvier 2007
Nervation alaire des Hyménoptères

Article paru initialement le 08 avril 2005 sur le forum du monde des insectes.

Il faut savoir que les dénominations peuvent être différentes selon les auteurs. Les appellations des nervures sont à peu près comparables.
Je ne citerai que quelques synonymies importantes aux niveau des cellules.



Lire la suite de l'article
dimanche 21 janvier 2007
Détermination de Philanthus triangulum
Parcours dans les méandres d’une clé de détermination.

Utilisation d’une clé de détermination, critère par critère, photos à l’appui. Philanthus triangulum aura servi de sujet pour cet exercice.



Lire la suite de l'article
lundi 23 octobre 2006
Sceliphron - Clé illustrée
Détermination des Sceliphron de France

Sceliphron sp. / CaractèresScapes jauneTegulae jauneBosse sur coxa 3Fémur 3PétiolePropodéum Sceliphron curvatum brun/noir noir jaune Sceliphron spirifex X noir et jaune jaune noir Sceliphron destillatorium X X X noir et jaune (jaune) noir Sceliphron caementarium X X noir noir jaune Sceliphron madraspatanum tubifex noir jaune jaune
Cette clé simplifiée est essentiellement destiné aux Sceliphron à pattes jaune et noir. Elle est à la fois insuffisante et superflue pour Sceliphron (...)



Lire la suite de l'article
mercredi 26 octobre 2005
Travail forcé chez les pucerons !

L’exploitation du miellat des pucerons par les fourmis n’est pas chose nouvelle.
On sait par ailleurs que les fourmis répriment parfois le développement des formes ailées par l’action d’une substance sémiochimique volatile (une phéromone). En sus, il semble bien que les pucerons soient au travail forcé et que leur "évasion" soit rendue difficile par les fourmis qui ralentissement leurs mouvement par une action chimique supplémentaire !
Thomas Olivier et al de l’Imperial College de Londres viennent en (...)



Lire la suite de l'article
jeudi 29 septembre 2005
Des abeilles étouffeuses de frelons

Des chercheurs du CNRS ont découvert un nouveau comportement de défense collective chez l’abeille, inconnu jusqu’ici dans le règne animal. Les abeilles étouffent leurs prédateurs, les frelons, en les enserrant et en bloquant les orifices d’entrée d’air ainsi que les mouvements respiratoires de l’abdomen. © Emmanouil Filippou CNRS 2007 (photothèque du CNRS)



Lire la suite de l'article
Dernière mise à jour :
jeudi 2 mars 2017