Nouveaux arrivants : Suivez ces recommandations si vous voulez que votre inscription soit validée
Cette note concerne aussi tous les membres déjà inscrits, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[Apatania sp.] Apatania de falaise littorale

Les Phryganes ou porte-bois, porte-faix pour leurs larves.

Animateur : jul

Avatar du membre
vagans
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 8 février 2015, 20:55
Localisation : Calvados

[Apatania sp.] Apatania de falaise littorale

Message par vagans » mardi 13 août 2019, 14:12

Bonjour,

J'aimerai une petite confirmation pour cet individu trouvé sur une petite résurgence en pied de falaise littorale calcaire (en compagnie de Tinodes assimilis), en gros un petit suintement s'écoulant sur des coussinets de mousses hygrophiles.
D'après les docs utilisés (Barnard & Ross 2010, Malicky 2004, le site de Tobias & Tobias http://trichoptera.insects-online.de/Tr ... achlan.htm, et déductions d'après le site de l'Opie-Benthos, j'en arrive à l'intime conviction qu'il s'agit d'une femelle d'Apatania du "complexe" muliebris. Si c'est le cas, je crois comprendre qu'on ira pas plus loin en l'état actuel de la systématique de ce groupe. Mais peut-on au moins exclure avec certitude A. fimbriatus ?
Merci d'avance pour votre aide.

Image
Antoine Racine : France : Vierville-sur-Mer : 14710 : 18/04/2019
Altitude : NR - Taille : 8,5 mm
Réf. : 237840

Balises :

Avatar du membre
genn
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 août 2011, 20:28
Localisation : Sous le ciel encombré des Ardennes

Apatania de falaise littorale

Message par genn » mercredi 14 août 2019, 16:50

Bonjour,

Oui il s'agit très probablement d'Apatania groupe muliebris. En fait je dispose d'une série de collectes de larves sur la craie, en particulier en Normandie (via le personnel de la DREAL).
C'est une question que je travaille depuis un moment. il n'y a rien d'étonnant, ce taxon est plus répandu en Angleterre et Irlande.

J'ai même des larves quasi dans le complexe pétrolier du Havre ....

Maintenant si vous pouvez m'en envoyer je pourrai y voir plus clair sur votre bête.


Pour le site de l'OPIE/Benthos, je fais apparaître essentiellement les informations issues des identifications des adultes, et pour l'instant c'est avec parcimonie que j'y distille les informations issues des larves. Les incertitudes sont souvent très importantes.


Cordialement.
Gennaro.
Si tu nous persuades de franchir l'étroite limite du besoin, quand finirons-nous de travailler ? Quand jouirons-nous ? in Diderot, suppl; au voyage de Bougainville

Avatar du membre
genn
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 août 2011, 20:28
Localisation : Sous le ciel encombré des Ardennes

Apatania de falaise littorale

Message par genn » mercredi 14 août 2019, 16:58

Les coordonnées sont erronées cela mène vers la corne de l'Afrique....peut-être sur les traces d’Arthur Rimbaud.
Genn.
Si tu nous persuades de franchir l'étroite limite du besoin, quand finirons-nous de travailler ? Quand jouirons-nous ? in Diderot, suppl; au voyage de Bougainville

Avatar du membre
vagans
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 8 février 2015, 20:55
Localisation : Calvados

Apatania de falaise littorale

Message par vagans » mercredi 14 août 2019, 17:25

Merci pour ces infos ! C'est une espèce liée aux substrats alcalins ?
Bien vu, j'ai dû inverser la latitude et la longitude, ou mettre un "-" quelque part. J'ai demandé aux admins de modifier ces coordonnées.
Je vous contacte par MP pour l'envoi.

Avatar du membre
genn
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 août 2011, 20:28
Localisation : Sous le ciel encombré des Ardennes

Apatania de falaise littorale

Message par genn » mercredi 14 août 2019, 18:47

vagans a écrit :
mercredi 14 août 2019, 17:25
Merci pour ces infos ! C'est une espèce liée aux substrats alcalins ?
En fait je n''en sais trop rien, Apatania muliebris est bien énigmatique, je tendrais à penser, à ce stade de mes connaissances sur ces bêtes, que non, puisque j'ai aussi des larves provenant du Morvan (granite) et des Ardennes (schistes Cambrien) qui semblent appartenir à ce taxon. A mon avis ce qui est important c'est la température de l'eau, les Apatania sont des espèces sténothermes d'eau froides.

Maintenant pourquoi la craie : ça me semble assez simple, vers la Normandie en particulier, on a un tas de sources en pied de côte de la craie (des rivières ou fleuves qui entaillent vers la côte) ou sur les falaises du rivage. La nappe de la craie est très imposante (roche microporeuse renferment une grande quantité d'eau; débit renforcé vers la côte par des fractures qui deviennent des voies d'eau privilégiées).

L'ancienne Champagne pouilleuse est devenue le grand plateau agricole de Champagne-crayeuse grâce aux engrais, l'eau ne manquait pas, en dépit des apparences des anciennes steppes à Grande outarde d'il y a un peu plus d'un siècle.

Gennaro.
Si tu nous persuades de franchir l'étroite limite du besoin, quand finirons-nous de travailler ? Quand jouirons-nous ? in Diderot, suppl; au voyage de Bougainville

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Trichoptères »