Accueil Galerie Plan du site
:: Accueil :: Diptères
Calliphora vicina / Calliphora vomitoria
Tableau de comparaison
jeudi 7 juin 2007

Petite synthèse réalisées à partir des documents de Susan R. Walter (Diptera.info)

Cecile B.

Auteur : Pierre Duhem :
ref=15076
ref=13610
-C. vicinaC. vomitoria
Barbe noire rouge
Gènes orange-rougeâtre bicolore sombres noires
Spiracle (stigmate antérieur) orange noir
Basicosta jaune orange noir
Base de l’aile brune noire

Note de Pierre Duhem :

Pour identifier ces mouches, il vaut mieux avoir une vue du trois quart avant, plutôt de bas en haut. Une vue en plan du dessus est souvent inutile.

Quelques commentaires :

  • Basicosta : Écaille distincte placée à la base de l’aile chez les Diptères Muscoïdes.
  • Stigmate : (en anglais spiracle) Orifice respiratoire sur le thorax.

Si l’on a donc une barbe noire sur une face qui ne l’est pas, et des points de couleur orange ou claire sur le thorax (au niveau de l’aile et à mi-chemin entre l’aile et la tête), c’est C. vicina. Si tout est noir avec une barbe bien rousse, c’est C. vomitoria.
C. vicina est beaucoup plus fréquente que C. vomitoria ; elle est aussi un peu plus petite (6-12 mm selon Matile, contre 8,5-14 mm pour C. vomitoria).

Autre chose notée sur le site diptera.info. Il a été conseillé de capturer ces calliphoridés en fin de saison, parce qu’on peut très bien avoir des surprises (C. loewi, C. uralensis). Si l’on veut bien regarder les cartes de réparition de Fauna europaea, ce n’est pas vraiment étonnant, dans la mesure où il semble que certaines espèces existent en Allemagne et en Grande-Bretagne, mais pas dans le Bénélux. Elles doivent passer en volant sur le dos, pour ne pas voir la misère, comme on dit...

Dernière mise à jour :
jeudi 2 mars 2017