Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

[Yponomeuta sp.] Yponomeuta sur Prunus

Les papillons vous intriguent ?

Animateurs : bobabar, Gyp', PPer, Noisette, totor

Avatar du membre
Widus
Membre
Enregistré le : dimanche 24 mai 2009, 16:43
Localisation : Lausanne - Suisse

[Yponomeuta sp.] Yponomeuta sur Prunus

Message par Widus »

Bonjour,
Sauf erreur, la plante nourricière est Prunus spinosa (l'épine noire). Il devrait donc s'agir de Yponomeuta cagnagella. Est-ce que cela vous paraît correct?

Image
Christian Widmann : France : Montrozier : 12630 : 26/05/2017
Altitude : 636 m - Taille : ~10 mm (non mesuré; imprécis)
Réf. : 257979
Cliquer sur l'image pour l'aggrandir

Avatar du membre
Noisette
Animatrice
Enregistré le : mardi 25 novembre 2014, 11:46
Localisation : Estuaire de la Gironde en Charente Maritime

Yponomeuta sur Prunus

Message par Noisette »

Il me semble que ce n'est pas simple, surtout avec tous les "sp." en galerie. Une recherche sur lepiforum http://www.lepiforum.de/lepiwiki.pl?Yponomeuta_Padella et c'est padella par contre sur le forum viewtopic.php?f=2&t=26644 c'est cagnagella. :?
Salut
Hazel

Avatar du membre
PPer
Animateur
Enregistré le : samedi 23 juin 2012, 14:20
Localisation : IdF 94

Yponomeuta sur Prunus

Message par PPer »

et lien vers nhm.ac.uk (dans le post lmdi en question) donne bien padella sur Prunus spinosa mais donne aussi evonymella sur Prunus...
PPer [+Charlie]
Il existe certainement des espèces identifiables sur photos, mais on ignore lesquelles...

Avatar du membre
Widus
Membre
Enregistré le : dimanche 24 mai 2009, 16:43
Localisation : Lausanne - Suisse

Yponomeuta sur Prunus

Message par Widus »

Les candidats se bousculent au portillon alors: Yponoeuta evonymella, Y. cagnagella, Y. mahalebella et Y. padella.

Je note que chez Yponomeuta evonymella, les chenilles ont sur les flancs des traits ou des rectangles noirs (exemple ici) qui diffèrent des taches plus ou moins circulaires présentes chez Y. cagnagella (exemple) ou Y. padella (exemple).
Les chenilles de Y. cagnagella me paraissent plus claires (plus jaunes) et plus "nettes" que celles de Y. padella qui sont plus grisâtres ou si jaune sur le fonds alors "fumées" par des zones brunâtres.

Pour la plante hôte, lorsque je fais une recherche sur le site du National History Museum en mettant "Yponomeuta" pour le lépido et "Prunus spinosa" pour la plante hôte, je tombe sur Y. padella et Y. mahalebella.

Sur lepiforum, comme vous l'indiquez:
Y. padella: diverses espèces de Prunus (Prunus spinosa, Prunus domestica, Prunus insititia), ainsi que Crataegus [aubépine] et Sorbus
Y. malinellus: Malus domesticus, Malus sylvestris (pomme cultivée et sauvage)
Y. cagnagella: Euonymus (fusain)
Y. mahalebella: exclusivement Prunus mahaleb (merisier odorant)

D'après cet article:
Y. evonymella: Prunus padus mais Y. evonymella s'est récemment adaptée à la plante invasive Prunus serotina (bien fait :0007: )

D'après cette référence:
Y. evonymellus: Prunus padus
Y. cagnagellus: Euonymus europaeus
Y. mahalebellus: Prunus mahaleb
Y. malinellus: Malus domestica, M. sylvestris, Pyrus communis
Y. padellus: Crataegus spp., Prunus spinosa, P. domestica, P. cerasifera, Sorbus aucuparia, Amelanchier lamarckii
Y. rorellus: Salix spp.
Y. irrorellus: Euonymus europaeus
Y. plumbellus: Euonymus europaeus
Y. vigintipunctatus: Sedum telephium

D'après le sujet de bellieri:
Y. sedella: Sedum (surtout S. telephium)
Y. mahalebellus: Prunus mahaleb
Y. evonymella: meriser, cerisier (ces termes sont vagues - il aurait fallu avoir les noms latins), Sorbus aucuparia
Y. rorella: saules (Salix alba essentiellement )
Y. cagnagella: Euonymus europaeus, Bourdaine (Frangula), Prunus spinosa
Y. irrorella: Euonymus europaeus
Y. plumbella: Euonymus europaeus, rosacées diverses
Y. padella: Crataegus monogyna, rosacées diverses
Y. malinellus: pommiers (Malus sp.)

Je pense qu'on peut laisser tomber Yponoeuta evonymella qui n'est jamais mentionnée spécifiquement pour Prunus spinosa et dont la chenille diffère du cas présent à mon avis.
Y. mahalebella semble vraiment restreinte à Prunus padus. Resteraient Y. cagnagella et Y. padella. En tenant compte de tous les éléments mentionnés ci-dessus, c'est Y. padella qui est la plus probable à mon avis. A moins que quelqu'un n'apporte de nouveaux éléments, on en restera à Yponomeuta sp. j'en ai peur.

Avatar du membre
Noisette
Animatrice
Enregistré le : mardi 25 novembre 2014, 11:46
Localisation : Estuaire de la Gironde en Charente Maritime

Yponomeuta sur Prunus

Message par Noisette »

Alors merci pour la recherche, et comme tu dis Yponomeuta sp. . Même comme adultes ce n'est pas mieux :lol:
Salut
Hazel

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Lépidoptères »