Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

Bernard Perthuis
Membre
Enregistré le : vendredi 2 mars 2018, 20:44
Localisation : Guyane française

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Bernard Perthuis » dimanche 13 janvier 2019, 13:29

Attrapé en sous-bois, sur la "Montagne des Singes" hier.

Je pensais qu'une bête de ce type serait facile à identifier à l'espèce au moyen des photos existantes sur le forum et internet (comme sur Entomofauna Guyane), et ce n'est pas le cas.

Je me contente donc de la classer dans les Erotylidae/Erotylinae/Erotylini, et de supposer que comme ses confrères, c'est un amateur de champignons.
Erreur ! C'est un Chrysomelidae, probablement genre Platyphora.
Image
Bernard Perthuis : Guyane française : Kourou : 97310 : 12/01/2019
Altitude : 100 m - Taille : 15 mm
Réf. : 221834

Image
Bernard Perthuis : Guyane française : Kourou : 97310 : 12/01/2019
Altitude : 100 m - Taille : 15 mm
Réf. : 221835


Image
Bernard Perthuis : Guyane française : Kourou : 97310 : 12/01/2019
Altitude : 0 m - Taille : 15 mm
Réf. : 221761

Image
Bernard Perthuis : Guyane française : Kourou : 97310 : 12/01/2019
Altitude : 100 m - Taille : 15 mm
Réf. : 221841

Image
Bernard Perthuis : Guyane française : Kourou : 97310 : 12/01/2019
Altitude : 0 m - Taille : 15 mm
Réf. : 221853
Modifié en dernier par Bernard Perthuis le samedi 19 janvier 2019, 21:38, modifié 4 fois.
J'ai encore rencontré une autre forme de vie tout à l'heure.
Et à chaque fois c'est le même "émerveillement".
Il a fallu des centaines de million d'année de diversification pour en arriver là..

Avatar du membre
Mikkoleop
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 17 octobre 2006, 16:03
Localisation : Le Pecq

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Mikkoleop » dimanche 13 janvier 2019, 15:12

Imagine une seconde que tu tiennes là une bête nouvelle pour la Science.
Tu lui fais faire une drôle d'entrée dans l'immortalité, avec une absence d'antennes, une absence de pattes, et un prono dont on ne voit pas l'apex... :lol:
Prendre son courage à deux mains, c'est toujours plus facile, lorsqu'on est ambidextre.

Bernard Perthuis
Membre
Enregistré le : vendredi 2 mars 2018, 20:44
Localisation : Guyane française

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Bernard Perthuis » lundi 14 janvier 2019, 18:58

Test réussi, bravo, c'était pour voir si vous suiviez :D

On devrait comprendre mieux avec les ajouts s'il s'agit d'un spécimen nouveau pour la Science à immortaliser comme suggéré au message d'avant 8-)

En tout cas, moi avec les photos du forum et du net, je ne peux pas l'identifier et je trouve cela étrange pour une bête aussi attractive et caractéristique (ex : à Entomofauna Guyane je me casse les dents dans les genres Erotylus et Erotyla).

En plus, il a une pointe qui lui part d'un sternite entre les pattes, et que je trouve très étrange, ce n'est pas un reflet
J'ai encore rencontré une autre forme de vie tout à l'heure.
Et à chaque fois c'est le même "émerveillement".
Il a fallu des centaines de million d'année de diversification pour en arriver là..

Avatar du membre
Mikkoleop
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 17 octobre 2006, 16:03
Localisation : Le Pecq

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Mikkoleop » lundi 14 janvier 2019, 19:58

Tu as rajouté des photos très lisibles, j'ai l'air de quoi, moi, maintenant, avec mon commentaire ? :roll:
Bon, j'avais cherché, et je n'avais pas trouvé. Mais nous avons un spécialiste des Erotylidae guyanais sur le Forum, attendons qu'il se manifeste :wink:
Prendre son courage à deux mains, c'est toujours plus facile, lorsqu'on est ambidextre.

Bernard Perthuis
Membre
Enregistré le : vendredi 2 mars 2018, 20:44
Localisation : Guyane française

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Bernard Perthuis » lundi 14 janvier 2019, 22:33

Alors j'ai ajouté une photo latérale où l'on voit bien la grosse pointe noire chitinisée pointée vers l'avant. Elle part juste entre les coxé de la deuxième paire.
Je trouve ça bizarre jusqu'à preuve du contraire et que quelqu'un me dise : ah bah c'est......... :D
J'ai encore rencontré une autre forme de vie tout à l'heure.
Et à chaque fois c'est le même "émerveillement".
Il a fallu des centaines de million d'année de diversification pour en arriver là..

vanderbergh
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 août 2005, 14:39
Localisation : Orne

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par vanderbergh » mardi 15 janvier 2019, 0:34

une apophyse mesosternale mais il n'y a que les connaisseurs de genre de bête qui pourront t'en dire plus :roll:

Avatar du membre
Lysbeth d'Alys
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2005, 14:15
Localisation : Val d'Oise

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Lysbeth d'Alys » mardi 15 janvier 2019, 8:00

Je me pose la question suivante : pourquoi n'avoir posté, au départ, que la photo sans appendices ?
Lysbeth d'Alys

Avatar du membre
Mikkoleop
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 17 octobre 2006, 16:03
Localisation : Le Pecq

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Mikkoleop » mardi 15 janvier 2019, 9:30

Moi, je me pose une question quasi-existentielle : à quoi peut servir pareille apophyse, sinon à gêner l'individu qui la porte ? Plus généralement, à quoi servent les apophyses mésosternales ? Pourquoi les Cetonia trouvent-elles intérêt à l'avoir qui se termine en boule, alors que les Protaetia trouvent leur bonheur à ce qu'elle soit plate ?
Prendre son courage à deux mains, c'est toujours plus facile, lorsqu'on est ambidextre.

Avatar du membre
Vin'S
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 17 mai 2006, 16:51
Localisation : Paris

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Vin'S » mardi 15 janvier 2019, 9:36

Qui sait si cet Erotylidae ne laboure pas tranquillement son champignon... :0018:

Avatar du membre
Mikkoleop
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 17 octobre 2006, 16:03
Localisation : Le Pecq

Un Erotylidae à pois rouges de l'enfer vert.

Message par Mikkoleop » mardi 15 janvier 2019, 9:42

S'il s'est réservé comme niche alimentaire le champignon le plus dur de Guyane, celui dont aucun autre bestiau ne consent à s'approcher, cela pourrait être une explication. :wink:
Prendre son courage à deux mains, c'est toujours plus facile, lorsqu'on est ambidextre.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Coléoptères »