[Stylurus flavipes]

Libellules, agrions et autres demoiselles...

Animateurs : tioneb, Nervous breakdown

Avatar du membre
tioneb
Animateur
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49
Contact :

[Stylurus flavipes]

Message par tioneb » mardi 13 mars 2018, 19:14

J'ai eu en plaisir en juin l'année dernière d'assister à une émergence presque complète de Stylurus flavipes.
En mettant la séquence de photo sur mon site j'ai eu la surprise de m'apercevoir qu'on ne voyait pas trop mal les organes génitaux secondaires du mâle; ce n'est pas la première fois que je vois ces pièces anatomiques pendant une émergence mais j'ai voulu faire partager ce phénomène qui est un peu paradoxal mais finalement assez logique; pourquoi voit-on le pénis et la vésicule spermatique du mâle pendant l'émergence ?
On devrait les voir pendant l'accouplement... mais pourquoi à ce moment?
Bien sûr je vous laisse répondre :wink:

Voilà une des photos de cette émergence:
Image
Benoit Guillon : France : Ancenis : 44150 : 15/06/2017
Altitude : 7 m - Taille : 52 mm
Réf. : 201113

Je l'ai agrandie ici:

Image
Benoit Guillon : France : Ancenis : 44150 : 15/06/2017
Altitude : 7 m - Taille : 52 mm
Réf. : 201114

1- la première partie du pénis (en anglais stem)
2- montre l'endroit où se trouve la valve ou (méat secondaire) qui permet le remplissage de la vésicule spermatique par le mâle, avant l'accouplement, avant ou après la capture de la femelle.
3 - un des hamules ou hameçons permettant l'amarrage des pièces copulatrices femelles. Il est très intéressant de l'apercevoir car c'est un des élément qui distingue le genre Stylurus du genre Gomphus; chez ces derniers il est compact est crochu, il est ici fin et pointu.
4 - partie terminale du pénis au sommet duquel on distingue un filament qui pourrait être un flagelle (cornua) destiné à enlever ou repousser le sperme des partenaires précédents lors de l'accouplement.
5 - vésicule séminale, organe de stockage du sperme.
6 - auricule dont la fonction est inconnue malgré de nombreuses spéculations.

Pour suivre la taxonomie en vigueur on va transformer les sujets Gomphus flavipes en Stylurus flavipes.
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.

Balises :

René
Membre
Enregistré le : jeudi 9 juin 2016, 9:56
Localisation : Marseille

Stylurus flavipes

Message par René » mardi 13 mars 2018, 19:34

Merci Benoît pour cette leçon d'anatomie génitale illustrée. :wink:

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Odonates »