[Prostigmata - Halotydeus hydrodromus] Croisillons d'amour ?

Animateur : sans animateur

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

[Prostigmata - Halotydeus hydrodromus] Croisillons d'amour ?

Message par pierred » mardi 1 janvier 2019, 20:48

Jean-Claude,

Tu as vu ma faute avant que j'aie le temps de la corriger.
Pierre D.

Balises :

Caillou
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 28 décembre 2012, 22:34
Localisation : Vevey, Suisse

[Prostigmata - Halotydeus hydrodromus] Croisillons d'amour ?

Message par Caillou » mardi 1 janvier 2019, 21:10

A nouveau un très grand merci pour tes recherches Jean-Claude !
Mais ici j'avoue que j'ai un doute : dans mes sujets sur ces Penthaleidae on avait envisagé la piste Halotydeus, mais on l'avait écartée pour cause de disposition de l'orifice anal. La référence originale vient d'ici, qu'en penses-tu ?

Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis
Contact :

[Prostigmata - Halotydeus hydrodromus] Croisillons d'amour ?

Message par Jean claude lutrand » mercredi 2 janvier 2019, 0:07

Oui c'est bien dans la famille des Penthaleidae avec ses genres, Penthaleus et Halotydeus etc...

Rien a voir avec la famille des Tydeidae et ses genres comme Tydeus, Triophtydeus, Brachytydeus, Microtydeus, Coccotydeus, Tydaeolus, Scolotydaeus, Pronematus, Proctotydaeus etc...

Donc ici la position de son anus est tout ce qu'il y a de plus normal! A l'anal le truc rouge presque sous le corps. (Voir les clés suivant les liens mais comprendre aussi mon PS. ici).

FAMILLE des PENTHALEIDAE.
Genre: Halotydeus.
Espèce: hydrodromus.

Après sur son dos le cercle je ne suis pas certain que cela soit l'anus. Le genre Halotydeus est très ridé avec après une large zone presque circulaire sans ride. Pour moi il est possible qu'un orifice dorsal soit celui d'une glande mais pas assez expert pour ça!
Cette glande aurait une fonction de sécrétion d'un enduit de protection un peu comme chez certain hydracarien, halacarien ou autres.

PS: les déterminations sont toutes et toujours provisoire sur le forum. Il est tout à fait possible de reconsidérer celles- ci quant on en sait plus. Tu peux sans problème exposer d'autres propositions a tout moment!

Dans le Acarology IX volume 1 à la page 56 (isbn 0-86727-123-X) vous trouverez une photographie (scan electron) de Halotydeus destructor. Cette étude de T.J. Ridsdill-smith et autres est sûrement très bien seulement moi je ne reconnais en rien un Halotydeus destructor sur les images dans se Doc. Australien ! Néanmoins C'est possible un juvénile. (?)

Premiérement j'ai repris lecture dans le Das Tierreich 71a de Sig Thor et C. Willmann 1941. En Allemand !
Ils ne précisent pas que l'anal soit à l'arrière du corps mais tout au contraire comme le genre Penthaleus initialement. ( textuellement écrit sans différence ).Mais sur leur dessin ils prennent en petit (a) à l'anal marqué par une fléche pointillée le pore sécréteur . ( de quoi on ne sait pas mais ils parlent bien de pore et non d'anal. Peut-être la filière justement (?) et là est la différence d'avec Penthaleus qui ne possède pas cela)...
L'acarien à des poils épais blanc et plumeux bipenné. Il est marqué de large plissement parfois blanc aux jonctions. Une bande rouge au milieu du dos, corps noir, pattes rouges comme bien souvent chez Penthalodidae (ancien nom de famille). Ils précisent aussi que les yeux sont d'un blanc intense. L'espèce que je donne est connue du littoral et surtout maritime, mais aussi plus généralement des lieux humides.

A l'époque toutes les espèces connues sont supposées d'Europe mais comme Halotydeus destructor d'Australie (Jack, 1908 voir 1925) = Penthaleus destructor initialement ou puce de terre, celui-ci serait un import dû à l'export de nos luzernes et autres légumineuses (pomme de terre, haricots verts etc.). Nous le retrouverons aussi en Afrique du Sud... Par conséquent cette espèce dernière est aussi d'Europe et je ne retrouve pas les caractères d'un Halotydeus comme le hydrodromus mais lui son anus est bien à l'apical du corps... il est aussi beaucoup plus en longueur.
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.

Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis
Contact :

[Prostigmata - Halotydeus hydrodromus] Croisillons d'amour ?

Message par Jean claude lutrand » mercredi 2 janvier 2019, 7:45

Bon autrement en Suisse la seule espèce connue c'est Halotydeus egregius Berlese, 1891. (d'après FE).
C'était avant, Penthaleus egregius Berlese 1891= aussi Chromotydaeus egregius Berlese, 1903.
Paradoxalement: ventrale anus. Voir page 373 On the status of some species of Eupodoidea (Acariformes: Prostigmata) Represented in the Berlese Acaroteca.
Anne S. BAKER. dans Acarology IX Proceedings edited by Rodger Mitchell, David J. Horn, Glen R. Needham, W. Calvin Welbourn.
ISBN donné plus avant. :0007:

Conclusion: l'espèce ici est tout a fait bien car visiblement la position de l'anal n'est pas le critère de détermination. Les clés données sont fausses et sans valeurs. Ce sont les organes Rhagidiaux sur les pattes 1 à 3 qui positionnent les genres!
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.

Caillou
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 28 décembre 2012, 22:34
Localisation : Vevey, Suisse

[Prostigmata - Halotydeus hydrodromus] Croisillons d'amour ?

Message par Caillou » lundi 7 janvier 2019, 20:49

Merci encore pour toutes ces références; je m'en remets bien sûr à ton expertise.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Acariens »