[Psaironeura angeloi] [Panama]

Libellules, agrions et autres demoiselles...

Animateur : tioneb

Avatar du membre
tioneb
Animateur
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49
Contact :

[Psaironeura angeloi] [Panama]

Message par tioneb » vendredi 21 décembre 2012, 20:28

Une fois n'est pas coutume, je commence par la femelle, et par une petite histoire de terrain.
Le 28 août 2012, nous marchions sur le sentier Pipeline road (au Panama, tout près du canal) qui est un chemin forestier avec pas mal d'ombre et des trouées de lumière dans lesquelles on cherche les odonates qui se plaisent en forêt. La route est bordée par endroit de marais, parfois elle coupe des ruisseaux plus ou moins larges.
Là, la route était longée par une rigole, 20 cm de large, envahie d'herbe, de petits arbustes (40 cm de haut), ceci touchant la forêt. Et tout d'un coup, D. Paulson qui marchait en "chevauchant" la rigole nous appelle:

Image
Benoit Guillon : Panama : Gamboa : ooo : 28/08/2012
Altitude : 66 m - Taille : 40 mm
Réf. : 199963


Comment a-t-il pu repérer cette aiguille sombre posée dans l'ombre? La photo améliore bien la situation au niveau lumière, mais je peux vous dire que quand, à plusieurs reprises, elle a décollé, même à 10 paires d'yeux nous avions beaucoup de mal à la retrouver, car on la perdait en vol! Heureusement elle ne parcourait que quelques dizaines de cm à chaque fois! Ceci, à 20 ou 30 cm du sol. Il a sans doute un peu l'habitude de "voir" mais aussi de savoir dans quel biotope chercher.
Vue de côté il y a un peu de couleur:

Image
Benoit Guillon : Panama : Gamboa : ooo : 28/08/2012
Altitude : 66 m - Taille : 40 mm
Réf. : 199964


Nous nous sommes tous mis à chercher le long de cette rigole pour finalement tomber sur un mâle:
Image
Benoit Guillon : Panama : Gamboa : ooo : 28/08/2012
Altitude : 66 m - Taille : 40 mm
Réf. : 199965


Il est peut-être un peu plus facile à suivre dans l'ombre car on aperçoit de temps en temps son spot clair qui divague dans les airs!
Je pense qu'il doit faire dans les 40 mm:

Image
Benoit Guillon : Panama : Gamboa : ooo : 28/08/2012
Altitude : 66 m - Taille : 40 mm
Réf. : 199966


Mais l'épaisseur de l'abdomen est certainement en dessous du demi millimètre pour le mâle. Dans l'ombre, nous en avions déjà parlé avec Denis, qui en Guyane rencontre le même problème, les photos ne sont pas faciles. Personnellement j'ai du mal à faire le point, tout simplement, je n'arrive pas, manuellement à être sûr que je suis "net".

Image
Benoit Guillon : Panama : Gamboa : ooo : 28/08/2012
Altitude : 66 m - Taille : 40 mm
Réf. : 199967


Son aire de répartition s'étendrait de l'Amérique centrale au Brésil et à l'Argentine(et la Guyane française!). S'étendrait parce que comme elle est pas mal discrète, elle est peut-être plus largement répandue.
Nous avons rencontré un autre mâle, le 6 septembre, à Rio Indio, dans un trou dans la végétation, à nouveau au-dessus d'un filet d'eau, encore plus à l'ombre.

L'identification a été assurée par une série de photos des appendices anaux du mâle, faite par Chris, un américain, à plat ventre dans la boue qui nous a fait une centaine de clichés au flash de ces appendices. Un méticuleux! Avec des grosses batteries sur le flash!
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.

Avatar du membre
dgas
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 30 juillet 2011, 2:30
Localisation : Cayenne
Contact :

Psaironeura remissa

Message par dgas » vendredi 21 décembre 2012, 20:51

Une de ses caractéristiques ce sont les pattes courtes ; et c'est vrai qu'elles sont courtes !
L'espèce recensée pour les Guyanes est P. tenuissima, côté finesse, ça doit être quelque chose ! Mais je ne l'ai jamais rencontrée.
Les photos sont très belles, merci.

Avatar du membre
Castor
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 3 octobre 2012, 20:31
Localisation : Maine et Loire
Contact :

Psaironeura remissa

Message par Castor » vendredi 21 décembre 2012, 22:15

Voui c'est très beau toutes ces images. Merci du partage. Et ceci vaut pour les autres postées ultérieurement.. :0013:
Jamais sûre mais toujours partante !

Avatar du membre
pierr07
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 30 novembre 2008, 12:59
Localisation : Ardèche

Psaironeura remissa

Message par pierr07 » samedi 22 décembre 2012, 10:23

En effet le mâle est plus "visible", mais les deux doivent vraiment être difficiles à trouver et à photographier, alors bravo! et merci pour le reportage.
Pierre

Avatar du membre
Cochet
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 18 mars 2010, 14:55
Localisation : Mont de Marsan 40000
Contact :

Psaironeura remissa

Message par Cochet » samedi 22 décembre 2012, 10:38

Bravo pour l'oeuvre collective, de votre équipe, et merci de nous faire partager ces clichés !
Alain

Avatar du membre
Shashinman 13
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 30 octobre 2011, 14:35
Localisation : Neyagawa (Japon)
Contact :

Psaironeura remissa

Message par Shashinman 13 » samedi 22 décembre 2012, 11:25

Superbe espèce ! Le mâle me rappelle un peu Protoneura ailsa de la Martinique :D
初心忘れるべからず。

Avatar du membre
Eau d'O Nat
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 19 novembre 2011, 14:28
Localisation : Toulouse

Psaironeura remissa

Message par Eau d'O Nat » samedi 22 décembre 2012, 19:26

Heureusement que j'étais assis, car ça décoiffe ! Tu emploies le bon mot lorsque tu parles 'd'aiguille sombre'. La MAP doit être coton surtout sans trop de lumière ... Vraiment beau reportage :0024: :0024:
La seule véritable bête de somme, c'est la mouche tsé-tsé !
Jean-Pierre

Avatar du membre
tioneb
Animateur
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49
Contact :

[Psaironeura angeloi] [Panama]

Message par tioneb » mardi 13 février 2018, 16:25

Dennis Paulson écrit un bouquin généraliste et est venu picorer des photos sur mon site.
Il me signale ce jour que le taxon que je montre sur mon site, et donc ici, a été séparé de l'espèce remisssa et a pris le nom de angeloi et que son aire de distribution s'étend du Nicaragua au Vénézuéla.
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Odonates »