Les messageries de Microsoft : Outlook, Live et Hotmail refusent les courriels provenant de insecte.org
Il nous est donc impossible de vous répondre si vous utilisez ces messageries.
Les notifications du forum (par exemple en cas de surveillance de sujet) sont aussi bloquées.

[Forda formicaria] Dans la série ... galles

Un puceron, une cicadelle ou une cigale... point commun ? Un rostre piqueur-suceur et l'appartenance au super-ordre des Hémiptères !

Animateur : Vinz

Avatar du membre
DPascal
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 59 Nord

Message par DPascal » mercredi 2 février 2005, 14:14

Pistachia terebenthus produit une résine commercialisé sous le nom de mastic ou gomme mastic (qualité extras sur l'île grecque de Chios ou le pistachier est exploité à des fins commerciales pour cette raison). On l'utilise pour la fabrication de vernis fins. Commestible et de goût agréable elle est utilisé on confiserie (ex : les cachous).
On l'utilise également dans le traitement des ulcères gastriques (elle détruit la bactérie elicobacter pilori).
Enfin, c'est un excellent médium d'inclusion (indice de réfraction quasiment égal à celui du baume) je l'utilise depuis longtemps pour le montage des génitalia de mes coléos.
Gros avantage : elle accepte les traces d'eau, on peu donc passer directement la pièce à monté de l'alcool à 95° à la résine sans problème de louche dans la préparation par la suite (comme , j'ai la haine des solvants en ...éne).

Balises :

Avatar du membre
Piezo
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Rambouillet
Contact :

Tu vas voir ta galle

Message par Piezo » mercredi 2 février 2005, 15:47

D'après "Galles de France", de P. Dauphin et J.C. Aniotsbehere (1997), il y a en France 10 espèces de pucerons (et un acarien) qui font des galles sur Pistacia.

La photo de Mélipone ressemble selon moi à la galle de Forda formicaria Heyden et pas vraiment à celle de Baizongia pistaciae (cette dernière atteint 20 cm de long).

Illustrations sur gougueule :

http://arjournals.annualreviews.org/doi ... 802.123236

(pas très clair)
Celui-ci est mieux :

http://www.aegaweb.com/secc/nat_gal/ins ... a/hem2.htm

Photo 1 et 1B : Baizongia pistaciae
Photo 4 Forda formicaria

A vous de voir, je ne suis pas le Général des Galles

PZ 8-O

Avatar du membre
Arthropa
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Fragnes (71)
Contact :

Message par Arthropa » mercredi 2 février 2005, 16:01

Pour ce qui est des galles, on en a vu une belle série circuler sur "Photentomo", fin 2004 : va falloir faire fort pour rivaliser ! ;)

Voici ma préférée : Cynips longiventris (Hymenoptera Cynipidae), sur feuille de chêne, diamètre 10 mm (Plonévez-Porzay (29), juillet 2004)
Image

Je pense que c'est parcequ'elle me rappelle les bonbons Haribo... :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
Simon
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Montpellier
Contact :

A vouloir trop bien faire, on oublie le principal!

Message par Simon » mercredi 2 février 2005, 16:28

J'ai écrit:
cette galle sur pistachier ne peut être que le produit de "Baizongia pistaceae"
Bon, ben sur ce point là j'ai apparemment tout faux :oops: :cry:

Simon.

Avatar du membre
Simon
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Montpellier
Contact :

Je passe le relais...

Message par Simon » mercredi 2 février 2005, 18:49

Après quelques recherches plus approfondi, j'ai trouvé un document qui m'a l'air parfait pour y voir plus clair dans cette histoire de pucerons... Malheureusement, c'est 6 pages d'anglais et je ne me suis pas trouvé le courage de les lire... :roll: donc je donne la référence ici:

http://research.haifa.ac.il/~biology/in ... 202004.pdf

Si il y en a qui auront le courage de lire tout ça et de comprendre, ce sera sympa d'en faire un petit résumé. En attendant, il y a ce petit schéma :wink: :
Image
ref:1094

Simon.

gordo
Membre
Enregistré le : vendredi 15 octobre 2004, 14:32
Localisation : France, Alpes maritimes
Contact :

Message par gordo » mercredi 2 février 2005, 22:07

Voici une photo que j'avais cru être de Baizongia pistaceae :
Image
franco : France : Carros : 06510 : 00/00/0000
Altitude : 150 - Taille : NR
Réf. : 1095

Avatar du membre
Melipone
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 78 Yvelines - Ile de France

Message par Melipone » mercredi 2 février 2005, 22:12

BobGaia a écrit :j'ai trouvé ça
oui, gagné ! C’est le nom vernaculaire provençal du pistachier térébinthe… bruit que font certaines galles (mais pas celle-ci :wink: )quand on les écrase ! Quant à celles qui "font du bruit", je n’ai pas encore eu l’occasion de les trouver à la bonne époque… drame de ceux qui ne voient le sud qu’en période estivale ! :roll:
Simon a écrit :… ça doit être le seul puceron sur pistachier... mais je ne préfère pas l'inventer comme dirait l'autre
Ben… je connaissais uniquement deux galles sur pistachier térebinthe :oops: , celle-ci, la « grosse virgule » et l’autre, conique qui devient très grande et très rouge en toute fin d’été… mais quelqu’un de très bien documenté vient de me montrer une liste impressionnante d’au moins 10 espèces responsables de galles sur pistachier … 8-O au point que je viens d’inscrire « chercher galles pistachier » sur ma liste de « vacances ardéchoises » pour cet été… juste sous quelques nouvelles stations à Saga pedo… :lol:
gordo a écrit :Voici une photo que j'avais cru être de Baizongia pistaceae :
Image
ref:1095
Ben oui Gordo, pour moi, celle-là, c'est celle du Baizongia pistaciae... corni cabra, conique, rouge en fin d'été, de 1O à 20 cm ... on en extrait un colorant ... rouge :lol:
Simon a écrit :Il est à noter qu'à ce stade tous les pucerons sont des femelles virginipares appelées fondatrigènes (et clones de la fondatrice)!
… le tout étant de savoir si ces femelles virginipares/fondatrigènes donneront elles-même naissance à des femelles uniquement … tiens, ça me rappelle un "chat" d’un soir (pour Popol, le chat d'un soir... rien à voir avec le chat noir... qui cherche fortune, disons que je fais ici référence à une ... "papote" ? :wink: ) de fin décembre avec et Alastor... il ne me semble pas que la question ait d’ailleurs été nettement tranchée à l’époque … 8) ?
Patrick_B a écrit : Pistachier thérebinthe: Pistachia terebenthus
Pistachier lentisque ou Lentisque: Pistachia lentiscus.
Ces deux espèces peuvent s'hybrider.
et un petit troisième… Pistacia vera, le pistachier vrai qui donne les pistaches de l’apéro !

Le pistachier térébinthe sert aussi de support de greffe au pistachier vrai.



Elle nous en aura appris des choses cette petite galle !
Modifié en dernier par Melipone le mercredi 2 février 2005, 23:30, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Melipone
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 78 Yvelines - Ile de France

Message par Melipone » jeudi 3 février 2005, 9:53

... compliquée la vie des pucerons... en tous les cas sur ce pistachier ils s'en étaient donnés 8-O à coeur joie, l'arbuste était couvert de ces "galles virgules"

Image
Melipone : France : Rochecolombe : 07200 : 00/00/0000
Altitude : NR - Taille : NR
Réf. : 1096

Bilule
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 18 juillet 2007, 20:41
Localisation : Littoral provençal

Message par Bilule » jeudi 7 septembre 2017, 18:33

Patrick_B a écrit :
mercredi 2 février 2005, 10:52
Pistachier thérebinthe: Pistachia terebenthus
Languedocien: Pudis
Provençal: Térébinta ou Pételin
Catalan: Festuc
Les feuilles de 5 à 9 folioles on une foliole terminale impaire.

Pistachier lentisque ou Lentisque: Pistachia lentiscus.
languedocie: Lentiscle , Restringue, Restincle
(d'ou le toponyme: Restinclière)
Catalan: llampadona
je ne connais pas le nom provençal.
les feuilles en sont caduques, à folioles paires.
En passant par là quelques années plus tard...
Juste une petite correction:
Les feuilles de Pistacia terebinthus sont caduques, tandis que celles de Pistacia lentiscus sont persistantes.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Homoptères »