Les messageries de Microsoft : Outlook, Live et Hotmail refusent les courriels provenant de insecte.org
Il nous est donc impossible de vous répondre si vous utilisez ces messageries.
Les notifications du forum (par exemple en cas de surveillance de sujet) sont aussi bloquées.

[Curculionidae] galles sur drave - ER.546

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

Avatar du membre
Pierre06
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 23 avril 2010, 18:45
Localisation : Cagnes-sur-Mer (06)
Contact :

[Curculionidae] galles sur drave - ER.546

Message par Pierre06 » mercredi 19 décembre 2012, 14:19

Bonjour,

Dimanche midi (16/12), j'ai trouvé par hasard des galles (D max = 5,5 mm) en chapelet sur le collet de plusieurs jeunes pousses de Drave, dans une zone en friche de mon jardin (Cagnes-sur-mer - 06 ; 35 m) :
Image
Pierre Gros : France : Cagnes-sur-mer : 06800 : 16/12/2012
Altitude : 35 m - Taille : 5,5 mm (D max)
Réf. : 95727

Curieux de vérifier qu'il s'agissait bien de ça, j'en ai ouvert une. À l'intérieur, quelques petites cavités contenant chacune une larve claire (1,6 x 0,6 mm) à tête beige :
Image
Pierre Gros : France : Cagnes-sur-mer : 06800 : 16/12/2012
Altitude : 35 m - Taille : 1,6 x 0,6 mm (larve) & 5,4 x 4,4 mm (galle)
Réf. : 95728
Image
Pierre Gros : France : Cagnes-sur-mer : 06800 : 16/12/2012
Altitude : 35 m - Taille : 1,6 x 0,6 mm (larve) & 5,4 x 4,4 mm (galle)
Réf. : 95729

Ça me rappelle assez certaines larves trouvées, il y a 3 mois, à l'intérieur des bédéguars (cf. ce sujet) ; ce qui me ferait pencher pour des larves de Cynipidae.
Modifié en dernier par Pierre06 le vendredi 11 janvier 2013, 15:38, modifié 1 fois.
... Pierre.

Balises :

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Bébert » dimanche 23 décembre 2012, 17:17

Avec une capsule céphalique très différenciée et sclérifiée + cette allure en C ce sont pour moi des larves de Curculionidae.
Sinon ce que tu appelles drave ça donne quoi en latin ?
Parce que moi la drave c'est ça : http://www.florealpes.com/fiche_draveprintemps.php
De manière générale pour les plantes comme pour les insectes le langage scientifique est bien plus performant que le vernaculaire...

J'ai bien un candidat en tête mais attendons des infos sur la plante hôte

Avatar du membre
Pierre06
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 23 avril 2010, 18:45
Localisation : Cagnes-sur-Mer (06)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Pierre06 » lundi 24 décembre 2012, 7:52

On est à très basse altitude,sur terrain argilo-calcaire et friche horticole (mais je vois les mêmes plantes sur les talus de mon petit chemin préféré, à 50 m de chez moi). Je pense qu'il s'agit du feuillage d'hiver (feuilles basales seules) de la Passerage drave (Cardaria draba).
... Pierre.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Bébert » lundi 24 décembre 2012, 11:07

Ce sont donc les larves d'un Ceutorhynchus. Il y a un certain nombre d'espèces citées sur Lepidium draba (Il semble que c'est ce nom qui est valide).
Toutes ne sont pas galligènes, il faut que je fasse le tri.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Bébert » lundi 24 décembre 2012, 11:27

Bon voilà ce que j'ai trouvé pour la France dans le Hoffman vol. 2 sur cette plante :

- Ceutorhynchus assimilis (Paykull 1800) = Ceuthorrhynchus pleurostigma Marsham, 1802
"Une littérature substantielle a été publiée sur l'éthologie de cette espèce, et l'on connaît plus de 30 espèces de Crucifères attaquées par la larve (2). Celle-ci, décrite par FALCOZ (Ann. Épiphyties, 1926, p. 124, PI. VI, figs 40 à 49), vit dans les racines, le collet ou la tige, y provoquant (sauf très rare exception) des excroissances variables de grosseur et de forme selon la taille et le degré de végétation des plantes atteintes.
Les galles sur Chou peuvent atteindre la grosseur d'une noix et abriter plusieurs larves; sur Cardamine ou Sinapis, elles dépassent rarement celle d'un très petit pois et ne nourrissent qu'un seul animal. L'attaque larvaire sur les choux cultivés altère leur végétation et diminue ou rend nulle leur production."

- Ceutorhynchus rhenanus (Schultze 1895)
Larve vit dans les graines

- Ceutorhynchus rapae Gyllenhal 1837
"La larve vit à l'extrême base des tiges et dans les racines de diverses Crucifères." (pas de galles)

- Ceutorhynchus syrites Germar 1824
"La larve vit dans les siliques de nombreuses Crucifères."

- Ceutorhynchus turbatus Schultze 1903
"La larve vit dans les fruits de Lepidium draba"

- Ceutorhynchus nanus Gyllenhal 1837
stade larvaire non décrit adulte sur L draba

- Ceutorhynchus typhae (Herbst 1795) = C. (Calosirus) floralis PAYKULL, 1792
"La larve vit dans les siliques de nombreuses Crucifères"

Ceutorhynchus picitarsis Gyllenhal 1837
"La larve vit au collet de la racine de plusieurs espèces de Crucifères sans provoquer de réaction cellulaire apparente."

C'est donc sans trop de doute C. assimilis. On trouve une abondante littérature sur ce galligène :
http://www.invasive.org/proceedings/pdfs/12_448.pdf
http://naldc.nal.usda.gov/download/9773/PDF

A noter dans ce document http://www.invasive.org/proceedings/pdfs/12_278-282.pdf une autre espèce galligène sur L. draba : Ceutorhynchus cardariae qui est connue en Russie et Europe de l'Est (selon FE)

Avatar du membre
Pierre06
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 23 avril 2010, 18:45
Localisation : Cagnes-sur-Mer (06)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Pierre06 » lundi 24 décembre 2012, 12:20

Cher Bertrand,

Mes connaissances très limitées me permettent seulement de te répondre : Merci et Bravo ! :0015:

Une petite remarque annexe concernant la photo Réf. : 18680 en galerie de Ceutorhynchus similis : cette espèce existe-t-elle vraiment dans la nomenclature ou y a-t-il eu confusion avec C. assimilis ?

Par ailleurs, j'ai trouvé un nom vernaculaire (le Charançon des siliques de colza) sur Wk et sur une fiche de l'INRA (apparemment à compléter sur le développement de l'espèce).
... Pierre.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Bébert » lundi 24 décembre 2012, 13:54

Oui C. similis est une autre espèce valide
Pour te donner une idée de la complexité de ce genre il y a 118 espèces de Ceutorhynchus dans le Hoffman qui couvre la faune de France !!

Faut que je regarde il y a des synonymies bizarres pour C. assimilis et je ne suis pas certain que le lien de l'INRA parle de la même espèce que nous.... mais pour l'instant je vais aller voir des canards :mrgreen: A+

Avatar du membre
Bozo
Admin-galerie
Enregistré le : lundi 12 mai 2008, 15:36
Localisation : Sud Aveyron
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Bozo » lundi 24 décembre 2012, 13:56

Pierre06 a écrit :cette espèce existe-t-elle vraiment dans la nomenclature ?
un p'tit clic sur le bouton FE (en bas à droite de chaque message), et tu as la réponse en quelques secondes ! :wink:
Et les cerfs-volants soudain s'envolèrent dans le vent solaire

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Bébert » lundi 24 décembre 2012, 18:10

Bon côté synonymie on trouve dans hoffman un Ceuthorrhynchus assimilis Paykull, 1792
FE nous apprend que c'est en fait C. assimilis Fabricius 1792
http://www.faunaeur.org/full_results.php?id=256503
Curculio assimilis Fabricius, 1792 not Paykull, 1792
Le nom actuellement valide de tout ça étant Ceutorhynchus obstrictus (Marsham 1802)
Ce gaillard là se développe dans les siliques de nombreuses Brassicacées dont pas mal d'espèces cultivées telles que le colza, les choux, rave, navet, moutarde, etc.
C'est surement à cette espèce que fait référence le lien de l'INRA.

Dans le cas présent il s'agit de Ceutorhynchus assimilis (Paykull 1800) synonyme de C. pleurostigma Marsham 1802 (nom indiqué dans Hoffman), en français le "Charançon gallicole du chou"
http://www.faunaeur.org/full_results.php?id=256379

Voilà je pense que c'est relativement clair, il faut se méfier des synonymes et bien regarder le descripteur et la date. C'est d'ailleurs pas très sérieux pour l'INRA de ne pas l'indiquer !!
Modifié en dernier par Bébert le lundi 24 décembre 2012, 18:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

galles sur drave - ER 546

Message par Bébert » lundi 24 décembre 2012, 18:16

Bon en fait c'est pas clair... pour rajouter à la confusion on trouve sur le même site : http://ephytia.inra.fr/fr/C/11625/hypp- ... eurostigma
bien que générant des dégâts différents, Ceuthorhynchus pleurostigma (Stephens, 1829) est considéré maintenant comme la même espèce que Ceutorhynchus assimilis.
sachant que je ne trouve pas de synonymie pour Stephens, 1829 et qu'il n'y a rien pour ce descripteur sous FE...

Quelqu'un connaît le dernier mot de cette sombre histoire ? (Löbl & Smetana par exemple ?)
Modifié en dernier par Bébert le vendredi 15 janvier 2016, 22:35, modifié 1 fois.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Coléoptères »