Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

[Tenebrio molitor] Tenebrionidae

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Message par Saturnin de la Poire »

aplaudissement pour Benjamin : c'est l'inverse :lol:
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Balises :

Avatar du membre
Jean-Ed de la Quenouille
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 25 septembre 2005, 20:56
Localisation : Vassel (63)

Message par Jean-Ed de la Quenouille »

Je viens de regarder le critère du Portevin concernant le dernier article antennaire. Et bien, on peut le mettre à la poubelle.
Je suis donc obligé de vous faire une petite clé maison illustrée pour vous montrer comment on détermine les trois espèces de Tenebrio françaises.
En fait, contrairement à ceux que l'on peut croire, c'est un jeu d'enfant de les séparer. Sat, tu verras pourquoi je suis aussi sur de moi lorsque j'affirme qu'il s'agit ici de molitor.
En fait on peut les différencier simplement en regardant le pronotum et l'écusson.

Image
JEDQ : France : 10 5 1982 : Colomiers : (31770)
- taille : 12 mm
ref:12162

Il s'agit ici du pronotum de Tenebrio obscurus (Fabricius, 1792). Ce dernier est très facile à reconnaître car le pronotum est peu transverse, presque subquadrangulaire. Ses angles postérieurs ne sont quasiment pas sinués. de plus, l'écusson est peu transverse.

Image
JEDQ : France : 13 5 1994 : Simorre : (32)
- taille : 12 mm
ref:12164

Ici, nous avons le pronotum du Tenebrio molitor (Linnaeus, 1758).
Il est facilement reconnaissable car il est très transverse, généralement luisant. Les angles postérieurs du pronotum sont sinués et les pointes apicales de ce dernier sont émoussées. De plus l'écusson est très transverse. Les marges latérales du pronotum sont peu explanées.


Image
JEDQ : France : 1 6 2006 : Culhat : (63)
- taille : 13 mm
ref:12165

Ici, c'est le pronotum de Tenebrio opacus (Duftschmid, 1812), le plus rare des trois espèces. Son pronotum est lui aussi transverse, mais ses marges latérales sont bien explanées. Les angles postérieurs du pronotum sont bien sinués et presque "pointu". L'écusson est aussi moins transverse que chez molitor.

Il existe une quatrième espèce proche des Tenebrio sp mais appartenant à un genre voisin. Il s'agit de Neatus picipes (Herbst 1797).
Elle se différencie facilement en regardant son scutellum (désolé, je n'ai pas de photo de cette dernière espèce). Contrairement aux trois autres espèces précédemment citées, son scutellum forme un demi cercle quasi parfait, ce qui la rend inconfondable.

Bon voilà maintenant avec ceci, vous êtes parés pour déterminer tous vos Tenebrio sp.


Bien amicalement Benjamin
Modifié en dernier par Jean-Ed de la Quenouille le vendredi 2 février 2007, 22:13, modifié 3 fois.

Avatar du membre
dkeith
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 avril 2005, 20:21
Localisation : Chartres (28)
Contact :

Message par dkeith »

question de béotien?

et si c'était une bête non encore signalée de France????? car c'est le type de possibilité qu'il faut également envisager....

Avatar du membre
Jean-Ed de la Quenouille
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 25 septembre 2005, 20:56
Localisation : Vassel (63)

Message par Jean-Ed de la Quenouille »

La question est loin d'être bête. :wink:
C'est à envisager, surtout avec des espèces de Tenebrionidae des denrées alimentaires. Ils ont tendances à bien voyager et ils sont bien armés pour supporter tous types de climats.
Mais là, je suis quasiment certain que ce n'est pas le cas ici et que l'on a un simple molitor. :lol:

Amicalement Benjamin

Avatar du membre
Droopy
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 7 novembre 2005, 19:50
Localisation : Val d'oise (95)

Message par Droopy »

Plus d'image
Pour confirmer
Merci pour la clé Benjamin
L'œil le plus juste ne vaut pas la règle.

Bernard --> Ici

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Message par Saturnin de la Poire »

Cher Benjamin

je ne cherchais bien-sûr qu'à te chambrer. Mon problème au niveau des tenebrio est que je ne connais pas opacus en nature, et pour l'avoir pratiquée, la Portevin ne vaut effectivement pas un clou sur ce genre. Et puis je me méfie de la 4ème espèce du Portevin, qui est maintenant dans un autre genre, pour la bonne raison que je ne la connais pas non plus. Généralement quand je ne suis pas d'accord j'étaye. Sinon, c'est juste par plaisir de taquiner :lol:

Mais tu vois, moi ce n'est pas les denrées alimentaire que je vois pour une éventuelle nouvelle espèce : ce sont les appâts de pêche. J'ai élevé du Tenebrio de magasin de pêche, ça dépasse les côtes de taille et de très loin, ça ne ressemble à pas grand chose... mais il faut aussi se méfier des phénomènes alométriques avec les accroissements de taille.

Toujours est-il que oui, un grand merci pour cette clé et cette détermination.
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Avatar du membre
Jean-Ed de la Quenouille
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 25 septembre 2005, 20:56
Localisation : Vassel (63)

Message par Jean-Ed de la Quenouille »

Rassures toi Sat, je ne suis en aucun cas formalisé. :wink:
En fait tout cela est de ma faute car cela fait un petit moment que j'avais envie de donner cette pseudo clé pour permettre la détermination du genre Tenebrio. Mais j'avais la flemme jusqu'à ce que je sois un peu piqué au vif. :lol:
Le Portevin est tellement mal fait pour ces bestiaux que personne n'arrive à les déterminer alors qu'en fait c'est très simple. J'espère que ce semblant de clé sera utile pour lever les ambiguïtés générées par le Portevin.

Concernant la quatrième espèce, maintenant Menephilus cylindricus (Herbst, 1784) elle est bien différente. De plus, elle est strictement forestière et on la trouve sous les écorces des gros volumes de bois.

Bernard, s'il est besoin de confirmer, c'est un Molitor.

Amicalement Benjamin

Avatar du membre
Christian
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 28 mars 2006, 20:49
Localisation : Istres F-13

Message par Christian »

Benjamin
La 4ème espèce dont Sat voulait parler, n'est pas à mon avis Menephilus cylindricus mais Neatus picipes qui est vraiment très proche. Portevin le traitait comme sous-genre de Tenebrio, il a été depuis érigé au rang générique.
En espérant te piquer au vif, merci de terminer l'album photos (accompagné bien évidemment des caractères séparatifs). :wink:
Merci beaucoup déjà pour la 1ère partie,
Bien Amicalement,
Christian

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Message par Saturnin de la Poire »

vi, c'est bien cette espèce là...
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Avatar du membre
Jean-Ed de la Quenouille
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 25 septembre 2005, 20:56
Localisation : Vassel (63)

Message par Jean-Ed de la Quenouille »

J'ai rajouté des explications concernant cette quatrième espèce.
Amicalement Benjamin

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Coléoptères »