[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

Avatar du membre
Le Rustique
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 2 octobre 2010, 11:53
Localisation : près du parc Pic à Vanves 92
Contact :

Souvenir de Chine 1

Message par Le Rustique » mardi 17 mai 2011, 17:21

Bonjour Denis,
je me suis trompé pour la doc de Pic :0007:
En fait on la trouve dans la revue Frelon, 8, 1-8 , Notes sur les Coléoptères , Pic, 1900.
Il faut remercier:
1° Mr Chabard du Muséum d'Autun, qui m'a envoyé la note de Pic (1899) publiée dans le bulletin de la société d'histoire naturelle d'Autun , dans laquelle ne figurait pas la description de Ochodaeus inscutellaris de Pic .......................... :twisted:
2° Jean Raingeard (SEF) qui vient juste de m'envoyer la description originale de Pic dans la revue Frelon (Pic, 1900, Notes sur les coléoptères , Frelon, 8, p.6) et dont je fais profiter en pj les collègues du forum.

Image

Uploaded with ImageShack.us


L'exemplaire que je n'ai malheureusement pas vu............, aurait une couleur (niger sur le pronotum ) qui l'apparente à certains exemplaires de Ochodaeus cornifrons Solsky, 1976, dont O. alleonis Fairmaire , 1883 est synonyme. A creuser donc........... :smile140:


Pour Bozo, on peut mettre pour le titre du post "Notochodaeus sp. " si bien sûr tout le monde est d'accord , et en attendant que Znort m'envoie son spécimen :wink:
"Verba volent, Scripta manent"

Balises :

Avatar du membre
Lysbeth d'Alys
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2005, 14:15
Localisation : Val d'Oise

Souvenir de Chine 1

Message par Lysbeth d'Alys » mardi 17 mai 2011, 23:17

Le Rustique a écrit : Pour Bozo, on peut mettre pour le titre du post "Notochodaeus sp. " si bien sûr tout le monde est d'accord , et en attendant que Znort m'envoie son spécimen :wink:
Ce n'est pas Bozo qui fait ça, c'est moi ...
C'est fait d'ailleurs !
Lysbeth d'Alys

Avatar du membre
dkeith
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 avril 2005, 20:21
Localisation : Chartres (28)
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par dkeith » mercredi 18 mai 2011, 5:53

sans problème!

Avatar du membre
Le Rustique
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 2 octobre 2010, 11:53
Localisation : près du parc Pic à Vanves 92
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par Le Rustique » dimanche 22 janvier 2012, 0:55

Comme indiqué, je vous propose une clé utilisable pour uniquement les espèces Ouest paléarctiques du genre Ochodeaus Dejean, 1821, et établie en reprenant les travaux de Baraud (1987, 1992), et aussi ceux de Petrovitz (1963,1965……), ainsi qu’intégrant des informations personnelles.
Elle est à considérer comme document de travail et je serais heureux d’avoir des commentaires et remarques:

1- Marge antérieure du clypeus convexe, avec une petite incision médiane ………………………………………………..………………………..…..….…….2
- Marge antérieure du clypeus convexe ou plus ou moins aplatie, mais sans incision médiane ……………………………….……………….…..…….3

2-Interstries élytraux à pubescence non alignée. Fémurs médians avec une dent distale sur l’arête postérieure, comme les autres fémurs …………………………….…….............................................................................................................chrysomeloides Schrank, 1781 (Scarabaeus)
- Interstries élytraux à pubescence bien alignée sur trois ou quatre rangées. Fémurs médians non dentés sur l’arête postérieure, … ……………………………..…….................................................................................................................cychramoides Reitter, 1893 (Ochodaeus)
3- Dessus et dessous noirs, à l’exception des élytres et des pattes brun-rouge plus ou moins assombris……..……..……..…………….….…..…….4
- Dessus et dessous entièrement brun-jaune ou brun-rouge, parfois un peu assombris mais toujours concolores…………...………….……..…..…5

4- Pro tibias avec trois grandes dents équidistantes situées dans la moitié distale du bord externe.………………………………………………………. ………………………………………………………………………………………………………………………………………..……….…….cornifrons Solsky 1876 (Ochodaeus)
(= Ochodaeus nigricollis Semenov, 1891, =Ochodaeus alleonis Fairmaire, 1883)
- Pro tibias étroits avec deux grandes dents externes distales et une petite située tout près de la base …………………………………………….. ………………………………………………………………………………………………………………………………………..………..…….graecus Petrovitz 1968 (Ochodaeus)

5- présence d’une petite mais nette corne au niveau de la zone centrale du clypeus, comprimée latéralement et réunie au bord antèrieur par une crête………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..........…………….6
- Absence d’une petite corne au niveau de la zone centrale du clypeus …………………………………………………………………………………………………...7

6- Scutellum à cotés parallèles vers la base. Stries élytrales avec des points fins ; interstries larges avec une dense ponctuation fortement granuleuse, 4,5-8mm ; protibias tridentés au bord externe et avec une dent un peu recourbée à l’apex du bord inféro-antérieur. ……………………………………………………………………………………………………..……………………………………………………. gigas Marseul, 1878 (Ochodaeus)
(=Ochodaeus harterti Reitter, 1913, Syn. selon Baraud, 1985)

-Scutellum triangulaire, les cotés non parallèles à leur base. Stries élytrales avec de très gros points ; interstries avec une ponctuation finement granuleuse, 5 mm ; les dents des tibias sont remplacées par des lobes arrondis peu proéminents ……………………………………….. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..…….tuberculifrons Reitter, 1908 (Ochodaeus)

7- fémurs postérieurs inermes sur leur bord postérieur…………………………………………………………………………….…………………………………..……..…….8
-fémurs postérieurs avec une dent distale sur leur bord postérieur……………………………………………………………………………………………….……..…..9

8- marge antérieure du clypéus bien arrondie (femelle uniquement) …………….……………………………..montanus Fuente, 1912 (Ochodaeus)
(Espagne, uniquement Ciudad Real loc.typicus, Albacete, 4 exemplaires connus).

- marge antérieure du clypéus aplatie au milieu, presque tronquée chez les 2 sexes…………………………….inermis Reitter, 1893 (Ochodaeus)
Péninsule Ibérique : Teruel, Barcelona, Valencia, Cuenca, Abacete, Madrid, Jaen, Granada, Cordoba, Sevilla, Cadiz, Aragon et Cataluna selon Lopez-Colon (1996 & 1997).
9-Tête avec des gros points épars et des tubercules peu nombreux, bien individualisés, sur un tégument lisse et luisant. Tête rétrécie en arrière des yeux……………………………………………………………………………………………...........……………………………pocadioides Motschulsky, 1859 (Ochodaeus)
Péninsule Ibérique uniquement.
(=Ochodaeus mariateresae Luna de Carvalho, 1981, Syn. selon Lopez-Colon, 1993)

-Tête avec des petits points et des tubercules très denses, donnant un aspect plus ou moins ridé, très chagriné. Tête avec ses cotés à peu près parallèles en arrière des yeux …………………………………………………………………….…………………………………………………………………..........………..………..10

10- bord antèrieur des pro fémurs du mâle avec une dent vers le milieu, les fémurs de la femelle inermes, massue antennaire jaune ……..……………….……………………………………………………………………………………………………………………………………montanus Fuente, 1912 (Ochodaeus)
-bord antérieur des pro fémurs des mâles inermes sur le bord antérieur ou au contraire avec 2 dents, une médiane et une distale. Dimorphisme sexuel avec les pro tibias élargis vers l’apex des mâles et avec une longue apophyse à l’angle apical interne, les femelles avec une petite dent uniquement. Pattes arrières avec de grandes dents pointues et les pattes antérieures et médianes avec une lame arrondie, souvent avec un angle peu emoussé ………………………………………………………………………………………………………………………...………………………............................................……...11
11-pattes arrières avec de grandes dents aigues, les pattes antérieures et médianes avec une lame arrondie, souvent avec un angle peu emoussé; l’extremité épineuse antérieure en forme de cône avec une section ronde………………………………………………………………….…...........................…………12
- pattes antérieures et médianes avec des dents pointues; l’extrémité épineuse est plate en vue transversale ………………………….…………..13.

12- Clypéus deux fois plus large que long. Pilosité du dessus assez longue. Fémurs antérieurs du mâle inermes. Rouge testacé clair, massue antennaire noire à l’exception de la face externe de l’article apical qui est jaune, 2dents distinctes au niveau antérieur des pro fémurs des mâles . Plus petite (5 mm). De l’Attique et du Péloponnèse …………….………………….…………….............................................…..………….thalycroides Reitter 1893, (Ochodaeus)
- Clypéus très court, quatre fois plus large que long. Granulation de la tête et du pronotum plus forte. Pilosité du dessus très courte. Fémurs antérieurs du mâle avec 2 dents sur le bord antérieur. En général brun-jaune ou rouge clair, massue antennaire jaune, une seule dent obtuse au niveau antérieur des pro fémurs des mâles. Plus grande (5-6mm). Du Caucase …................…….integriceps Semenov 1891, (Ochodaeus)

13- Grand (7 mm) , les pattes antérieures avec une deuxième dent au milieu de l'arête frontale; l'extension de la carène avant en forme de plaque avec le devant arrondi ; les pattes médianes avec une grande dent pointue; les pattes médianes avec une grande dent pointue Anatolie du Sud (Taurus) ……………………………………………………………………………………………………………………….....seleuciensis Petrovitz (Ochodaeus)
-Plus petit (5.4 à 5.8 mm), les pattes antérieures avec une seule dent au milieu de l’arête frontale, l’extension de la carène avant est triangulaire et les pattes médianes avec des lobes émoussés. Du Liban, Israël et aussi Turquie …………………………………………….……….…... berytensis Petrovitz, 1965 (Ochodaeus).
-Moyen (5.0-6.0mm), pro fémurs des mâles avec une forte dent médiane sur la marge antérieure en forme de cône avec une section ronde, des granules sétigères sur les intervalles des élytres ne présentant pas de lignes nettes, et la massue antennaire entièrement noire. L’inflexion du genou des apattes avec une lame, dont la pointe est dirigée dorsalement. D’Anatolie (izmir locus typicus)…………………… ………………...……holzschuhi Petrovitz, 1971 (Ochodaeus)

Au sujet de cette liste d’espèces Ouest paléarctiques, quelques remarques personnelles relatives aux seules espèces W paléarctiques :

• Il manque toutefois le taxon inscutellaris Pic, 1900 décrit de Palestine qui nous est inconnu. Il a été en effet impossible de localiser l’exemplaire typique dans la collection Pic conservée au MNHN de Paris, lors de recherches en 1990 et 1991. Comme indiqué par Pic*** (Notes diverses sur les colèoptères, 1900, Le Frelon, 8, 8pp) le taxon ne pourrait être qu’une variation chromatique de Ochodaeus alleonis Fairmaire, 1883, lui même synonyme de Ochodaeus cornifrons Solsky, 1876. Aucune nouvelle information n’a été signalée d’israël et de Palestine depuis la description du taxon.

***« Ochodaeus inscutellaris …….Je ne connais pas O. (Alleoni Fairm. Ann. Fr. 1883, Bul CXLI), en nature et il est possible que O. inscutellaris n’en soit qu’une variété caractérisée au moins par l’abscence de coloration noire dans le voisinage de l’écusson. D’après la description, inscutellaris diffère de Alleoni (sic !) par la coloration concolore des élytres et, peut être aussi, par une plus grande largeur du prothorax, cet organe étant un peu plus large que les élytres. »

A propos du taxon Ochodaeus tuberculifrons Reiiter 1908, d’Egypte (Le Caire) connu que par un exemplaire unique et de plus femelle, Baraud 1985 écrivait : « Il n’est pas impossible que le seul exemplaire connu, qui est une femelle, ne soit qu’un individu « minor » de O. gigas Marseul. En effet, nous possédons un exemplaire de cette dernière espèce, provenant du sud Tunisien, qui par certains caractères (couleur, petite taille, forme du clypeus et du pronotum) semble former la transition entre les 2 « espèces ». Seul l’examen d’autres exemplaires, mâles de préférence, permettrait de lever cette ambiguïté. ». A ce jour et à notre connaissance, aucun nouvel exemplaire n’a été observé.

• Au sujet du taxon Ochodaeus graecus Petrovitz, 1968 de Grèce : Mont Ossa, Baraud (1992) écrit : « L’espèce ne paraît connue que par l’Holotype. Il n’est pas impossible que cette espèce ne soit qu’un synonyme de O. cornifrons Solsky, vus les caractères en commun et si particuliers de la coloration , du clypeus retroussé, du scutellum étroit et allongé ». Des piègeages au Mont Ossa pendant plusieurs années ne nous ont donné que O. thalycroides , mais en nombre.

• Le statut du taxon O. cychramoides Reitter 1893, endémique Italien.(du Piémonte jusqu’en Calabria) et très proche de O. chrysomeloides Schrank, est encore bien discuté à l’heure actuelle. Plusieurs auteurs (Baraud, Pittino, Paulsen, Löbl & Smetana) le rangent à un rang spécifique, alors que d’autres auteurs (Ziani, Sabatinelli) le mettent en synonymie avec O. chrysomeloides.


• Les taxa du Proche et moyen Orient berytensis Petrovitz, integripes Semenov, seleucensis Petrovitz, holzschuhi Petrovitz et thalycroides Reitter sont bien voisins ………..et souvent difficiles à différencier, au point que Petrovitz lui même indique en 1965 (p.681**) qu’il est possible, compte tenu du faible nombre d’exemplaires répertoriés que berytensis du Liban, Israël et Turquie, integripes Sem. du Caucase, seleuciensis Petrovitz de sud Anatolie, holzschuhi Petrovitz et thalycroides Reitter de Grèce, ne soient uniquement des variations car les variations dans l’armature des pattes ne sont peut-être pas un bon critère spécifique car cetet armature doit probablement varier selon le développement de l’imago. (c’est ce que nous avons observé sur une longue série de O. thalycroides échantillonnée par piègeage au sol dans le même temps au Mt Ossa –Grèce).

**« dass sich einmal heraustellen wird, dass die eine oder andere dieser Arten nur als Rasse anzusehen ist ».
Traduction : qu'il s'avérera peut-être que l'une ou l'autre de ces espèces ne soit à considérer que comme simple race »


Du reste ces interrogations relatives au statut taxonomique de taxa qui n’ont été décrits que sur la base d’un seul exemplaire sont récurrentes, et à cet effet une amélioration du code de nomenclature visant à interdire la description d’espèce sur la base d’un unique exemplaire serait la bienvenue compte tenu des variations importantes que l’on peut observer au sein d’une population…..
"Verba volent, Scripta manent"

Avatar du membre
entomofou
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Saint Agnant de Versillat (23)
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par entomofou » dimanche 22 janvier 2012, 1:04

Il est vrai que ces descriptions sur un seul exemplaires donnent des trucs aberrants et pas sérieux (voir ICI).

En tous cas, merci pour cette clé !

Stéphane

Avatar du membre
dkeith
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 avril 2005, 20:21
Localisation : Chartres (28)
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par dkeith » dimanche 22 janvier 2012, 12:45

Bonjour Pierre,

avant de rentrer dans le détail de ton tableau, je pense qu'il faut reprendre la question avec l'ensemble des spécimens typiques - J'avais travaillé sur le sujet il y a quelques années avec Un collègue allemand connu depuis pour avoir initié le travail sur Onthophagus médius: Il y a manifestement des incohérences entre les différents auteurs. en l'état actuel des choses, il est impossible de savoir qui a vu des types ou se base simplement sur ce qu'il pense être tel ou tel taxon.

D'un autre côté, les travaux proposés depuis quelque temps par Matt Paulsen pour la faune néarctique ouvrent des pistes très intéressante pour reprendre la question pour les faunes paléarctiques et orientales : outre le découpage selon un certain nombre de critères morphologiques, il a utilisé de manière intensive les structures de l'endophallus, comme cela est maintenant très courant chez les Onthophagus par exemple. Ce qui est sûr, c'est que personne n'a utilisé pour l'instant les caractères Génitaux dans la faune qui nous intéresse.

Ceci mis en avant, les critères de taille ne semblent des plus problématiques : j'ai pu noter d'importantes variations à l'intérieur de populations issues des mêmes localités (plus petit: 4 mm ; plus gros: 7 mm) et s'en tenir à une différence de 1 mm N'a à la lumière de ces considérations Pas vraiment d'intérêt.

Pittino a proposé ses propres observations sur un certain nombre d'espèces dont tu parles. Elles sont très certainement intéressantes, mais là encore très insuffisantes pour déterminer de manière sûre les spécimens. de même, il n'est jamais fait de distinguos dans les tableaux proposés entre les mâles et les femelles. Peut-être conviendrait-il déjà de commencer par là, étudier après la variabilité des différentes armatures dans une même population. Petrovitz a également utilisé pour les espèces turques la forme de l'apophyse subapicale des mâles: Encore un critère qu'il faudra étudier dans sa variabilité.

inscutellaris Appartient d'après la description, à la mode de pic, c'est-à-dire en quelques lignes, au groupe autour de cornifrons : une révision moderne de tous ces taxons amènera peut-être son lot de surprises : il me semble difficilement envisageable Sans vérification aucune Autre que l'aspect extérieur qu'un même taxon se rencontre De la Yougoslavie aux frontières du Pakistan et l'Égypte. Dans ce même groupe, bien évidemment il faut intégrer graecus, dont le statut exact reste toujours à établir.

Il manque également dans ce tableau tous les taxons qui se rencontrent en Asie centrale et en Afghanistan, Pakistan, voire même plus loin dans le sous-continent indien, Certaines espèces asiatiques paléarctiques transgressant certainement dans l'oriental.
Modifié en dernier par dkeith le dimanche 22 janvier 2012, 15:21, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Le Rustique
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 2 octobre 2010, 11:53
Localisation : près du parc Pic à Vanves 92
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par Le Rustique » dimanche 22 janvier 2012, 14:14

Je viens de vérifier qu'il y a quelques pb dans mes lignes .... j'ai été trop vite dans la rédaction :cry: :oops:
De toute façon c'est un document de travail encore provisoire...... , mais je l'avais promis il y a quelques temps (cf. dicton chose promise.... chose d.......) mais toutefois établi à partir de pratiquement toutes les espèces que j'ai la chance de posséder en collection et surtout qui avaient été pour une bonne partie déterminées par le maitre J. Baraud.
Je vais améliorer ultérieurement le document en intégrant des clichés couleurs détaillés pour chaque critère morphologique indiqué, un peu comme avait fait Piezo avec son excellente clé des Cétoines. Mais c'est uniquement comme indiqué du reste applicable au W paléarctique.

Pour le pb de la taille (bien sûr variable ) des espèces, je n'ai fait que reprendre les clés du brillant Petrovitz qui a basé (entre autres critères ) son tableau dessus.
Pour ce qui est du critère de l'endophallus, ............ben j'en reviens après avoir étudé plusieurs dizaines d'endophallus d'Oxytyhrea , dans le cadre d'une pub sur le genre qui va être bientôt publiée....... En particulier le spicules de l'endophallus peuvent être en nombre bien variable au sein d'une même espèce.
De plus lorsque que l'on utilise le travail de Coca Abia sur les Rhizotrogus (Scarabaeidae Melonthinae) , on peut être un peu dubitatif sur quelques conclusions, car elle mélange allégrement selon cet unique critère !! des taxons bien différents au plan morphologique. Je bondis à chaque fois lorsque l'on me dit que Rhizotrogus sulcifrons 5Baguena - Corella, 1955) est synonyme avec notre Rhizotrogus mascarauxi Desbrochers des Loges, 1895 (voir le post ouvert par Daniel Prunier sur Insecterra sur le sujet).
L'auteur de cette proposition n'a pas du bien nettoyer ses lunettes lors de son étude ..... :-P
"Verba volent, Scripta manent"

Avatar du membre
Le Rustique
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 2 octobre 2010, 11:53
Localisation : près du parc Pic à Vanves 92
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par Le Rustique » samedi 7 juillet 2012, 15:31

Je déterre le post , pour informer Znort , que je viens de recevoir un spécimen mâle bien ressemblant à celui du post, mais issu
du Myanmar (Burma) , 50 km NW Putao , localité Wa Sa Dam 950m, capturé en mai ...
Après examen attentif , il est proche de Nothochodaeus interruptus sur la base de la suture clypeo- frontale (........sachant que je ne connais pas N. xanthomelas ...)
"Verba volent, Scripta manent"

Avatar du membre
Le Rustique
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 2 octobre 2010, 11:53
Localisation : près du parc Pic à Vanves 92
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par Le Rustique » mardi 19 mars 2013, 17:00

Pour info, le problème des Notochodaeus est plus complexe que prévu....... Il y aurait plus d'espèces que ne le signale le site web de Paulsen .
Voilà ce qu'en dit le japonais Ochi .....en espèrant que mon tableau tabulé passe bien .......... :smile140:


Notochodaeus Nikolajev, ZR-2006………Ochi, ZR-2007 (key to species), type species: Ochodaeus maculatus Waterhouse, 1875
= Nothochodaeus Nikolajev, ZR-2006
Notochodaeus formosanus (Kurosawa, 1968) Nikolajev, ZR-2010//Species 2000/2011 Taiwan
= Ochodaeus formosanus Kurosawa, 1968
Notochodaeus interruptus (Kurosawa, 1968) Nikolajev, ZR-2010//Species 2000/2011 Nansei Iss.: Yaeyama Iss. Taiwan
= Ochodaeus maculatus interruptus Kurosawa, 1968, Bull. Nat. Sci. Mus. Tokyo, 11: 235-243.
= Ochodaeus carinatus interruptus Kurosawa, 1968 Ochi, 2001 (new status, redescription), Kogane, Tokyo (2)
= Ochodaeus kurosawai ssp. interruptus Kurosawa, 1968
= Nothochodaeus interruptus (Kurosawa, 1968) Nikolajev, ZR-2006
Notochodaeus interruptus horii (Ochi, Kawahara & Inagaki, 2006) Species 2000/2011 Japan ****
= Ochodaeus interruptus ssp. horii Ochi, ZR-2002
= Ochodaeus kurosawai ssp. horii Ochi, ZR-2006
Notochodaeus interruptus kurosawai (Ochi & Kawai, 2002) Species 2000/2011 Nansei Iss.: Amami Iss., Okinawa Iss.
= Ochodaeus maculatus carinatus Kurosawa, 1968 (nec carinatus Benderitter)
=Ochodaeus carinatus carinatus Kurosawa, 1968 ,Ochi, 2001 (redescription), Kogane, Tokyo
=Notochodaeus maculatus ssp. carinatus Kurosawa, 1968 Nikolajev, ZR-2010
= Notochodaeus kurosawai Ochi & Kawai, 2002, Kogane, Tokyo (3)
Notochodaeus lanyuensis (Ochi, Masumoto & Li, 2006) Nikolajev, ZR-2010//Species 000/2011 Taiwan
= Ochodaeus lanyuensis Ochi, Masumoto & Li, 2006
= Nothochodaeus tanyuensis (Ochi, Masumoto & Li, 2006) ZR-2010
Notochodaeus lutescens (Westwood, 1852) Nikolajev, ZR-2010//Species 2000/2011 Palaearctic (Asia)
= Ochodaeus lutescens Westwood, 1852 Heller, 1914 (original: India Orientali)
Notochodaeus maculatus (Waterhouse, 1875) Species 2000/2011 Japan: Honshu, Shikoku, Kyushu
= Ochodaeus maculatus Waterhouse, 1875 Kurosawa, 1968 (diagnosis)
= Nothochodaeus maculatus (Waterhouse, 1875) Nikolajev, ZR-2006
Notochodaeus maculatus koreanus (Kim, 1990) Species 2000/2011 Corée
Notochodaeus masumotoi Ochi, Kon & Kawahara, 2011 Cambodia
Notochodaeus pictus Westwood, 1852 Species 2000/2011 US
= Ochodaeus pictus Westwood, 1852 (NOT mentioned in Paulsen, 2007) (original: India Orientali)
Notochodaeus sakaii (Ochi, Masumoto & Li, 2006) Nikolajev, ZR-2010//Species 2000/2011 Taiwan
= Ochodaeus sakaii Ochi, ZR-2007
= Notochodaeus soaki (Ochi, Masumoto & Li, 2006)ZR-2010

Bon maintenant pour établir une clé........ cela va pas être simple , car les collègues japonais ne le font jamais et décrivent à tour de bras sans prendre la peine d'étudier les autres taxa.
En particulier je suis surpris que O. xanthmelas Wiedemen ne soit pas inscrit dans les Notochodaeus !!? :0004:
Modifié en dernier par Le Rustique le mercredi 20 mars 2013, 17:31, modifié 1 fois.
"Verba volent, Scripta manent"

Avatar du membre
dkeith
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 29 avril 2005, 20:21
Localisation : Chartres (28)
Contact :

[Notochodaeus sp.] Souvenir de Chine 1

Message par dkeith » mardi 19 mars 2013, 17:52

le problème c'est que personne ne semble avoir révisé xanthomelas qui a une aire de distribution et des loci typici tellement disparates que tout cela me suggère fortement une mélange d'espèces....

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Coléoptères »