Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Chrysoperla carnea sensu lato] Perle nocturne

Des Chrysopes aux superbes Ascalaphes en passant par les Fourmilions, Mantispes, Sialis et Raphidies ...

Animateur : Panorpa

Sujet précédentSujet suivant
Avatar du membre
Bozo
Admin-galerie
Enregistré le : lundi 12 mai 2008, 15:36
Localisation : Sud Aveyron

[Chrysoperla carnea sensu lato] Perle nocturne

Message par Bozo »

Cette jolie dame est venue me visiter une nuit, attirée par la lumière, en compagnie de congénères...
Voici le résultat de mes élucubrations :
- pas de dessin noir entre les antennes
- nervation entièrement verte
- nervure aboutissant après la cellule intra-médiane
- couleur générale du corps verdâtre
- aile antérieure 13 mm, large et arrondie aux extrémités
-> si griffes élargies à la base = Chrysoperla carnea (ce qui semble être le cas)
-> si griffes simples = Chrysoperla mediterranea / renoni
:wink: :roll:

Galerie :
Image
Fred Chevaillot : France : 21 10 2008 : St Christophe en Oisans : 38520
altitude : 1450 m - taille : AA 13 mm mesuré
ref:38856
Et les cerfs-volants soudain s'envolèrent dans le vent solaire

Balises :
Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)

Perle nocturne

Message par Vinz »

Quel travail !!!
Panorpa va apprécier :wink:
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"
Avatar du membre
CPU
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 8 août 2008, 19:23
Localisation : Touraine

Perle nocturne

Message par CPU »

Excellent document en effet, tout à fait digne de la galerie !

C'est bien une Chrysoperla et je pense qu'on peut aller à l'espèce.
Pour s'en tenir aux caractères visibles sur la photo :
Les griffes sont dentées, ce n'est donc ni mediterranea, ni rennoni, qui d'ailleurs ne sont pas du genre à rentrer dans les maisons.
Les ailes sont bien arrondies, ce n'est pas lucasina.
La marque du stipe (pièce de la bouche portant les palpes maxillaires) forme un trait latéral net et large, ce qui exclut pallida (sens FE), c'est donc carnea au sens de FE = affinis au sens de MAZEL, CANARD et THIERRY (2006, RARE, XV (1) : 2-45).
Cette espèce hiverne très souvent dans les maisons.
La probabilité pour que ce soit agilis n'est pas nulle, mais me paraît très faible.
RCPU

Entomo, ergo sum ! (soufflé par Descartes)

Ad maiorem Darwini gloriam !
Avatar du membre
Bozo
Admin-galerie
Enregistré le : lundi 12 mai 2008, 15:36
Localisation : Sud Aveyron

Perle nocturne

Message par Bozo »

Merci ... et bravo pour les détails ! :lol:

euh ... une femelle peut-être ?
Et les cerfs-volants soudain s'envolèrent dans le vent solaire
Avatar du membre
CPU
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 8 août 2008, 19:23
Localisation : Touraine

Perle nocturne

Message par CPU »

C'est bien une femelle !
RCPU

Entomo, ergo sum ! (soufflé par Descartes)

Ad maiorem Darwini gloriam !
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

Perle nocturne

Message par Panorpa »

Panorpa apprécie grandement ce document photo, très riche en détails...
... et Panorpa est très content que CPU soit intervenu avant lui !

Je m'explique :
il n'existe actuellement pas de compromis dans la nomenclature et les critères d'identification des espèces du groupe carnea, avec deux "écoles" : l'une française (voir clé publiée dans la R.A.R.E.) et une anglaises (travaux de HENRY et Cie).
Personnellement (et sans vouloir polémiquer !), j'aime bien la clé française, mais je n'ai aucune raison (sauf chauvinisme) de préférer l'école française à celle anglaise !
CPU a bien précisé "affinis au sens de MAZEL, CANARD et THIERRY (2006, RARE, XV (1) : 2-45)"
Pour ma part, j'en serais resté à Chrysoperla carnea sensu lato et c'est ce que je fais dans des publications à venir... (par contre pas de problème pour mediterranea et lucasina)
Peut être ai-je tort de na pas prendre parti, mais si je le fais, cela sera sur quels critères ?
... d'autant qu'avec la venue récente d'Hemerobius, plusieurs noms peuvent être ainsi donnés, ne rendant vraiment pas claires les choses pour nos courageux photographes !

Bref : je passe !

CPU : as-tu du nouveau sur cet épineux problème ? la perfide albion aura-t-elle encore son Azincourt ???

Pierre
Avatar du membre
CPU
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 8 août 2008, 19:23
Localisation : Touraine

Perle nocturne

Message par CPU »

Le problème est effectivement plutôt épineux et j'en suis malheureusement un peu à l'origine !
En fait, n'ayant pas examiné les types des différentes formes ou espèces concernées, je considère que je n'ai pas les éléments nécessaires à une prise de position objective et rationnelle.
Dans ce complexe, les caractères morphologiques permettent d'identifier C. lucasina, mediterranea (dans l'ouest de son aire de répartition, à l'est c'est beaucoup moins sûr) et renoni. C. pallida sens anglo-américain et FE (= carnea dans la clé publiée dans R A R E) si on la prend dans ses sites d'hivernage et en dehors de la région méditerranéenne ! Pour les deux autres (affinis sensu R A R E / carnea sensu FE et agilis), si ce sont bien des espèces différentes, c'est très souvent impossible. A noter que les genitalia ne sont d'aucun secours.
Pas d'autre commentaire, surtout au niveau nomenclatural (interprétation des types de Stephens, que je n'ai pas examinés) !
RCPU

Entomo, ergo sum ! (soufflé par Descartes)

Ad maiorem Darwini gloriam !
Avatar du membre
Bozo
Admin-galerie
Enregistré le : lundi 12 mai 2008, 15:36
Localisation : Sud Aveyron

Perle nocturne

Message par Bozo »

Panorpa a écrit :.... ne rendant vraiment pas claires les choses pour nos courageux photographes !....
Pas autant que les hardis neuroptereux ! :lol:
En tous cas, merci d'essayer de nous rendre les choses plus claires ! :wink:
Et les cerfs-volants soudain s'envolèrent dans le vent solaire
Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Névroptères (sens large) »