Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Si vous voyez ce bandeau, c'est que vous n'êtes pas connecté. En cas de difficultés de connexion cliquez d’abord sur CE LIEN avant de cliquer sur “Connexion”

Les Dermestidae

Préparation des fiches insectes.
Sujet précédentSujet suivant
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Les Dermestidae

Message par Bébert »

Les Dermestidae

Carte d'identité
Nom scientifique : Anthrenus, Attagenus, Dermestes, etc.
Nom vernaculaire : Anthrène, Attagène, Dermeste, etc.
Classe : Insecta (insectes)
Ordre : Coleoptera
Famille : Dermestidae
Taille : 2,5 à 10 mm

Identification
La famille des Dermestidae contient de nombreuses espèces, dont certaines peuvent se développer dans les habitations. Nous aborderons ici celles qui s'y rencontrent le plus couramment, mais il faut garder à l'esprit que d'autres genres et espèces peuvent s'y trouver plus ou moins régulièrement.
Quelques critères simples sont proposés ci-dessous pour identifier adultes et larves. Cliquez sur les noms en fin de ligne pour accéder à une photo et un descriptif de chaque espèce ou groupe d'espèce.

Identification des adultes
- Petite taille (2-3 mm), forme ronde évoquant une coccinelle, corps couvert d'écailles dessinant des motifs en général colorés :arrow: Anthrenus
- Petite taille (environ 3 mm), forme ovale, élytres couverts de poils marbrés de gris et de brun :arrow: Anthrenocerus australis
- Petite taille (environ 3 mm), forme allongée, brun-noir avec une bande orangée traversant la base des élytres :arrow: Reesa vespulae
- Petite taille (environ 3 mm), forme ovale allongée, bicolore, avant corps brun sombre à noir et élytres bruns roux plus clairs :arrow: Attagenus smirnovi
- Taille moyenne (4-6 mm), forme ovale allongée, noir avec deux points blancs sur les élytres :arrow: Attagenus pellio
- Grande taille (6-9 mm), forme de pilule ovale allongée, couleur variable :arrow: Dermestes

Image
Réf. : 261543

Identification des larves
Les larves de Dermestidae ressemblent à de petites chenilles poilues, dont elles diffèrent par l'absence de fausses pattes ventouse sur l'abdomen.
- Larve petite (3-5 mm), assez courte et trapue, très poilue, avec deux touffes de soies en bouquet à l'arrière (pouvant être repliées ou déployées en brosse) :arrow: Anthrenus
- Larve petite à moyenne (3-8 mm), plus allongée, peu poilue, avec ou sans pinceau de longues soies à l'arrière dans le prolongement du corps :arrow: Anthrenocerus, Attagenus ou Reesa
- Larve grande (9-10 mm), hérissée de longs poils sur tout le corps et avec deux petites cornes pointues au sommet de l'abdomen :arrow: Dermestes

Image
Réf. : 261547

Distribution en France
Les espèces présentées ici peuvent réaliser la totalité de leur cycle de développement dans les constructions humaines et peuvent être trouvées dans toute la France. Leur capacité à coloniser les environnements urbanisés et leur développement dans des produits manufacturés ou des denrées alimentaires ont conduit plusieurs espèces de Dermestidae à être transportées partout dans le monde via les échanges commerciaux, devenant ce qu'on appelle des espèces cosmopolites. Différentes espèces exotiques sont ainsi régulièrement trouvées en France et certaines s'y installent durablement.

Habitats et mœurs
Les Dermestidae sont une famille de coléoptères nécrophages, c'est à dire que leurs larves (et parfois les adultes comme chez les Dermestes) se nourrissent de matières d'origine animale morte.
Dans la nature on les trouve ainsi sur les cadavres d'animaux, dans les vieux nids d'oiseaux et de mammifères où ils consomment les restes de plumes, de poils et de repas de leurs occupants, dans les galeries d'insectes foreurs de bois ou dans les nids d'insectes (abeilles, bourdons, etc.) où ils consomment les insectes morts, les mues, etc.
Plusieurs espèces ont su s'adapter à l'homme et son environnement et ont colonisé nos habitations où ils vivent aux dépends de nos réserves de nourritures, nos déchets et nos objets en matière animale.
On peut ainsi les trouver dans différentes matières : viandes et poissons séchés, croquettes pour animaux domestiques, cuirs, vêtements et tapis en laine ou fourrures animales, animaux empaillés, collections entomologiques, restes de nourriture perdus derrière une gazinière, amas de poils, cheveux et miettes accumulés sous des meubles, dans les rainures du plancher ou derrière une plinthe disjointe, souris morte dans une cloison, etc.

Nuisances pour l'homme
Les nuisances sont liées aux dégâts causés par les larves sur les vêtements, tapis, fourrures et denrées alimentaires. Les Dermestidae sont également un fléau dans les musées où ils attaquent les collections d'animaux naturalisés, mais également les œuvres contenant des colles animales, les objets en cuir ou fourrures, etc.
Toutefois bien souvent ces insectes se développent discrètement dans les habitations aux dépens de nos restes, déchets et miettes oubliés. Ils ne constituent pas alors une réelle nuisance en soi, c'est plutôt la présence de larves et d'adultes qui peut provoquer une gêne visuelle et psychologique quant à la cohabitation avec des insectes dans son foyer.
Il faut savoir que ces insectes sont extrêmement fréquents dans les maisons et ne sont pas un signe de saleté ou de négligence !

Dégâts de Reesa vespulae sur une collection entomologique (larve visible en haut à gauche)
Image
vanderbergh : France : Les Aspres : 61270 : 16/07/2019
Altitude : NR - Taille : sans importance
Réf. : 235603


Moyens de lutte ou de contrôle
Le meilleur moyen de limiter leur présence est de réduire ou supprimer les sources de nourriture pour les larves.
- Enfermer les aliments dans des bocaux ou des contenants hermétiques
- Bien nettoyer et éliminer les restes alimentaires autour des plaques de cuissons, dans les fonds de placards, traquer les accumulations de poils, cheveux et miettes dans les recoins, etc.
- Aspirer régulièrement les tapis
- Surveiller régulièrement les objets sensibles, et entreposer au congélateur au moins 1 semaine ceux qui montrent des signes d'infestation
Modifié en dernier par Bébert le mardi 7 juillet 2020, 19:07, modifié 21 fois.
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Les Dermestidae

Message par Bébert »

Les Anthrènes

Carte d'identité
Nom scientifique : Anthrenus
Nom vernaculaire : Anthrène
Ordre : Coleoptera
Famille : Dermestidae
Taille : 2,5 à 4 mm

Anthrenus verbasci (Linnaeus, 1767)
Image
Dimitri GEYSTOR : France : Monségur : 47150 : 02/03/2006
Altitude : 200 - Taille : 2,5mm
Réf. : 6988

Anthrenus pimpinellae (Fabricius, 1775)
Image
Christian Berquer : France : Barneville-Carteret : 50270 : 23/04/2020
Altitude : NR - Taille : + ou - 3 mm
Réf. : 254477

Anthrenus fuscus Olivier, 1790
Image
Pierre Bornand : Suisse : Vevey : 1800 : 13/07/2013
Altitude : 382 m - Taille : 2.6 mm mesuré
Réf. : 104878

Larve d'Anthrenus : caractéristique avec ses pompons de soies qui peuvent être étalés de manière défensive ou repliés
Image
Pierre Gros : France : Cagnes-sur-Mer : 06800 : 11/11/2016
Altitude : 35 m - Taille : 4,0 x 1,4 mm
Réf. : 174778

Mue de larve d'Anthrenus : peau vide abandonnée par la larve au cours de sa croissance
Image
Michel Bertrand : France : Cuise-la-Motte : 60350 : 06/02/2020
Altitude : 48 m - Taille : 5 mm
Réf. : 247692

Description
Le genre Anthrenus rassemble un grand nombre d'espèces en France. L'espèce de loin la plus fréquente dans les habitations est Anthrenus verbasci, appelée Anthrène bigarré des tapis, mais d'autres espèces peuvent s'y rencontrer comme A. pimpinellae, A. fuscus, A scrophulariae, A. museorum, etc.
Les Anthrènes sont souvent colorés et couverts d'écailles formant des motifs variés qui distinguent les différentes espèces.
Les larves sont nécrophages sur diverses matières animales et même parfois végétales, tandis que les adultes se trouvent sur les fleurs où ils se nourrissent de nectar et de pollen.
Les anthrènes sont très fréquents et quasi omniprésents dans les habitations. On trouve très souvent les adultes, les larves et aussi les mues larvaires vides.

:up: Revenir en première page :up:
Modifié en dernier par Bébert le dimanche 28 juin 2020, 14:17, modifié 6 fois.
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Les Dermestidae

Message par Bébert »

Anthrenocerus australis

Carte d'identité
Nom scientifique : Anthrenocerus australis (Hope, 1843)
Nom vernaculaire : aucun
Ordre : Coleoptera
Famille : Dermestidae
Taille : 3 à 3,5 mm

Anthrenocerus australis (Hope, 1843)
Image
Guillaume Larregle : France : Fontainebleau : 77300 : 14/02/2014
Altitude : NR - Taille : 3 à 3,5 mm
Réf. : 115170

Larve d'Anthrenocerus australis (Hope, 1843)
Image
Microcox : France : NR : 00000 : 15/08/2007
Altitude : NR - Taille : 2-3 mm
Réf. : 23143

Description
Anthrenocerus australis est originaire d'Australie a été introduite accidentellement en Europe par le commerce international. Elle est apparue pour la première fois en Angleterre, puis a colonisé une grande partie de l'Europe en quelques décennies. Elle est en expansion en France où on la trouve uniquement dans les constructions humaines et leurs abords.
Les larves d'Anthrenocerus ressemblent à celles des Attagenus, elles sont allongées avec un pinceau de longs poils au sommet du corps. On les distingue par les longues soies qui parsèment leur corps ainsi que quelques paires de touffes de soies sur les derniers segments abdominaux.
Les adultes sont brun foncé avec des poils gris clairs qui forment un motif à quatre fascies transversales. Ils ressemblent à certaines espèces du genre Trogoderma.

:up: Revenir en première page :up:
Modifié en dernier par Bébert le dimanche 28 juin 2020, 14:18, modifié 5 fois.
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Les Dermestidae

Message par Bébert »

Les Attagènes

Carte d'identité
Nom scientifique : Attagenus
Nom vernaculaire : Attagène
Ordre : Coleoptera
Famille : Dermestidae
Taille : 3 à 5 mm

Attagenus pellio (Linnaeus, 1758)
Image
Jérémie Lemarié : France : Sainte-Radégonde-des-Noyers : 85450 : 30/04/2020
Altitude : 3 m - Taille : 5 mm mesuré
Réf. : 255542

Attagenus smirnovi Zhantiev, 1973
Image
patrick derennes : France : Alfortville : 94140 : 08/11/2015
Altitude : 57 m - Taille : 3 mm non mesurés
Réf. : 152691

Description
Le genre Attagenus comporte une dizaine d'espèces en France dont plusieurs peuvent se rencontrer en intérieur. Les deux espèces les plus fréquentes dans les habitations sont Attagenus pellio (Attagène des tapis) et Attagenus smirnovi (Attagène vodka), mais on peut aussi trouver par exemple A. punctatus ou A. trifasciatus dans le sud.
Attagenus pellio est présent dans toute la France où il est très commun dans les habitations, mais aussi en extérieur où l'on trouve les adultes sur diverses fleurs.
Attagenus smirnovi est quant à lui originaire d'Afrique de l'est et a été introduit récemment en France et en Europe où il est en pleine expansion. On ne le trouve que dans les habitations sous nos latitudes, en particulier dans les zones urbaines.
Les larves d'Attagènes sont allongées et avec l'abdomen terminé par un pinceau de longs poils. Elles ressemblent à celles d'Anthrenocerus et de Reesa.

:up: Revenir en première page :up:
Modifié en dernier par Bébert le dimanche 28 juin 2020, 14:19, modifié 6 fois.
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Les Dermestidae

Message par Bébert »

Reesa vespulae

Carte d'identité
Nom scientifique : Reesa vespulae (Milliron, 1939)
Nom vernaculaire : aucun
Ordre : Coleoptera
Famille : Dermestidae
Taille : 3 à 3,5 mm

Reesa vespulae (Milliron, 1939)
Image
JR Guillaumin : France : Lyon : 69001 : 19/06/2008
Altitude : 168 - Taille : 3mm
Réf. : 51332

Larve de Reesa vespulae
Image
vanderbergh : France : Les Aspres : 61270 : 18/07/2019
Altitude : NR - Taille : 6 mm
Réf. : 238149

Nymphe de Reesa vespulae reposant dans la dernière enveloppe larvaire
Image
Anonyme : France : Les Aspres : 61270 : 07/08/2019
Altitude : NR - Taille : 5 mm
Réf. : 238150


Description
Reesa vespulae est un petit Dermestidae originaire d'Amérique du Nord qui a été introduit accidentellement en Europe depuis plusieurs décennies. L'espèce a colonisé une partie de la France où elle est en expansion, mais ne se trouve que dans les habitations sous nos latitudes, en particulier dans les zones urbaines.
On la reconnait à sa forme allongée et gracile, sa couleur brun-noir avec une bande orangée qui traverse la base des élytres au niveau des épaules. Les larves de Reesa sont allongées, avec l'abdomen terminé par un pinceau de longs poils. Elles ressemblent à celles d'Anthrenocerus et de Attagenus.

:up: Revenir en première page :up:
Modifié en dernier par Bébert le dimanche 28 juin 2020, 14:14, modifié 4 fois.
Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)

Les Dermestidae

Message par Bébert »

Les Dermestes

Carte d'identité
Nom scientifique : Dermestes
Nom vernaculaire : Dermeste
Ordre : Coleoptera
Famille : Dermestidae
Taille : 3 à 3,5 mm

Dermestes lardarius Linnaeus, 1758
Image
Fred Chevaillot : France : Saint-Christophe-en-Oisans : 38520 : 01/10/2008
Altitude : 1450 m - Taille : 9 mm mesuré
Réf. : 38059

Dermestes bicolor Fabricius, 1781
Image
Arnaud Ville : France : Vouvray : 37210 : 24/06/2019
Altitude : 50 m - Taille : 8-9 mm
Réf. : 249109

Dermestes peruvianus Laporte de Castelnau, 1840 : adultes et mue larvaire
Image
DG : France : Privas : 07000 : 25/07/2006
Altitude non renseignée - Taille : 10 mm
Réf. : 11834

Adulte et larve de Dermestes sp.
Image
Anonyme : France : Trept : 38460 : 06/08/2008
Altitude : NR - Taille : 10 mm
Réf. : 35921

Description
Plusieurs espèces du genre Dermestes peuvent être rencontrées dans les habitations. L'un des plus classique est Dermestes lardarius, le dermeste du lard, mais on peut aussi y rencontrer le dermeste bicolore (D. bicolor), le dermeste péruvien (D. peruvianus), le dermeste maculé (D. maculatus), le dermeste carnivore (D. carnivorus), etc.
Ces grandes espèces sont moins fréquentes dans les habitation où elles passent plus difficilement inaperçu. Elles marquent une plus nette attirance pour les produits carnés, viandes et poissons séchés en particulier, mais peuvent se développer sur d'autres matériaux d'origine animale.
Les Dermestes se reconnaissent à leur grande taille, leur forme de pilule, en particulier quand ils sont dérangés et replient pattes et antennes en restant immobiles. Leur couleur est variable selon les espèces, mais en général avec des teintes sombres et le dessus poilu pour ceux que l'on trouve dans les habitations.
Les larves sont également de grande taille, de forme allongée et avec le corps couvert d'un pilosité longue et hérissée. Elles possèdent deux petite cornes pointues sur l'avant dernier segment de l'abdomen.

:up: Revenir en première page :up:
Modifié en dernier par Bébert le lundi 6 juillet 2020, 8:56, modifié 3 fois.
Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Atelier fiches »