Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

[Galeruca (s.l.) de France]

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

[Galeruca (s.l.) de France]

Message par Bébert »

Bonjour,

Comme on discute pas mal de Galeruca en ce moment et que ce le genre est difficile, je me suis motivé pour bricoler une clé des espèces françaises accessible à tout le monde.
Elle inclus les genres Galeruca, Hemaropa et Haptoscelis, ces deux derniers sont considérés comme des sous-genre de Galeruca par Warchalowski, mais comme genres propres dans le CCF (d'où le "s.l." du titre).
J'ai traduite la clé du Warchalowski en ne conservant que les espèces appartenant à la faune de France. J'ai un peu modifié la clé pour ajouter l'espèce G. jucunda (avec les rares infos à son sujet glanées sur le net) qui est traitée en variété individuelle de G. interrupta par Warchalowski et par Laboissière.
J'ai également ajouté pour chaque espèce les informations concernant la distribution et les plantes hôtes issues du Catalogue des coléoptères de France.

Bibliographie :
:arrow: Laboissière V., 1934. Galerucinae de la Faune de France (Coléoptères). Annales de la société entomologique de France. Paris. 108 p.
:arrow: Tronquet M. coord., 2014. Catalogue des coléoptères de France. Supplément au tome XXIII R.A.R.E. mai 2014. Société Roussillonnaise d'Entomologie, Perpignan. 1052 p.
:arrow: Tronquet M. coord., 2015. Catalogue des coléoptères de France. Index - Errata - Données nouvelles (supplément n°1). Supplément au tome XXIV R.A.R.E. septembre 2015. Société Roussillonnaise d'Entomologie, Perpignan. 184 p.
:arrow: Warchalowski A., 2003. Chrysomelidae : The Leaf-beetles of Europe and the Mediterranean Area. Natura Optima Dux Foundation, Warsaw. 600 p.


Clé des genres et des sous genres

1. Elytres raccourcis dans les deux sexes, ailes postérieures absentes. Métasternum très court, sa longueur est inférieure au diamètre des cavités mésocoxales :arrow: subg. Galerima
- Elytres non raccourcis, abdomen entièrement couvert au moins chez les mâles. Métasternum plus long, sa longueur est au moins égale au diamètre des cavités mésocoxales :arrow: 2

2. Quatre antennomères apicaux entièrement mates chez les femelles, chez les mâles avec une étroite bande longitudinale brillante sur la face interne uniquement :arrow: subg. Galeruca s.str.
- Quatre antennomères apicaux généralement moins brillants que les autres, mais non mates :arrow: 3

3. Tibias larges. Elytres convexes avec de grands calus huméraux. Ailes postérieures présentes. :arrow: Emarhopa
- Tibias plus étroits. Calus huméraux normaux. Ailes postérieures absentes. :arrow: Haptoscelis
Modifié en dernier par Bébert le vendredi 19 octobre 2018, 14:28, modifié 11 fois.

Balises :

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Galeruca (s.str.)

Message par Bébert »

Clef du sous-genre Galeruca s.str.

1. Gouttière marginale des élytres atteignant vers l’avant le milieu de la base des élytres, entre le scutellum et le calus huméral (groupe tanaceti). 2
:arrow: Gouttière marginale des élytres se terminant près du calus huméral. 3

2. Tibias couverts de soies foncées (brun foncées ou noires), courtes, épaisses et semi-dressées. Marge latérale du pronotum obliquement rétrécie dans son quart antérieur. Elytres entièrement couvertes d’une ponctuation confuse, ou avec des côtes très faiblement marquées. Edéage fig. 3082, 3083. Longueur 5,2-13,0 mm. Très variable, forme de nombreuses variations locales et géographiques souvent considérées comme sous-espèces. [CCF : Probablement toute la France continentale et Corse - polyphage notamment sur Barbarea vulgaris, Stellaria hlostea, Achillea millefolium.] Galeruca tanaceti Linnaeus, 1758
:arrow: Tibias couverts de soies brunâtres, rougeâtres ou jaunâtres. Angles antérieurs du pronotum légèrement mais distinctement projetés vers l'extérieur. Elytres très fortement ponctués. Longueur 9,5-11,0 mm. [CCF : Corse.] Galeruca sardoa (Géné, 1839)

3. Sur le pronotum, la partie antérieure de la gouttière marginale est visiblement impressionnée, formant une profonde fossette (groupe pomonae). Pronotum court et large. Elytres à côtes fines, mais presque toujours distinctes. 4
:arrow: Angles antérieures du pronotum sans fossette profondément impressionnée. 7

4. Elytres dans leur partie apicale avec des poils relativement longs (deux fois plus longs que le diamètre de la ponctuation) courbés vers le haut et atteignant le point suivant. poils sur les élytres gris blanchâtres. Brun foncé ou noir, élytres fortement ponctués, deux côtes internes bien développées. Longueur 7,5-11,0 mm. [CCF : Corse.] Galeruca littoralis (Fabricius, 1787)
:arrow: Elytres généralement glabres, ou dans leur partie apicale avec des poils très courts, dresses ou semi-dresés, plus courts que le diamètre d’un point. 5

5. Gouttière marginale des élytres distinctement large. Côtes primaires et secondaires distinctes, habituellement bien développées. Longueur 8,0-10,0 mm. [CCF : France méridionale.] Galeruca abbreviata (Joannis, 1866)
:arrow: Gouttière marginale des élytres normale, non distinctement élargie. 6

6. Pattes couvertes de poils foncés (noirâtres). Longueur 7,0-11,0 mm. Elytres sans côtes, parfois côtes I et IV présentes, mais difficilement perceptibles. Edéages fig. 3096, 3097. [CCF : Probablement toute la France, assez répandue, absente du Nord et de Corse - sur diverses Centaurea.] Galeruca luctuosa Joannis, 1866
:arrow: Pattes couvertes de poils clairs. Angles antérieurs du pronotum assez larges. Face supérieure habituellement brun claire ou foncée, antennes et pattes noires, dessous noirâtre ou noir. Edéage fig. 3092, 3093. Longueur 7,2-10,7 mm. Très variable. Variations : côtes disparaissant presque entièrement, parfois une ou deux côtes latérales présentes mais faiblement perceptibles (non nommé), face supérieure brun-noire (ab. gredleri Joannis, 1866). Formes locales : face supérieure jaune-rougeâtre, tête brune ou noirâtre avec le vertex rougeâtre (ab. rufescens Joannis, 1866, des Alpes Maritimes), face supérieure entièrement noire pure (ab. anthracina Weise, 1886, de France, Suisse and Italie). [CCF : Probablement toute la France continentale et Corse - sur Centaurea alpestris, Artemisia campestris, Dipsacus fullonum, Knautia arvensis.] Galeruca pomonae (Scopoli, 1763)

7. Apex des tibias antérieurs avec un lobe arrondis couvrant l’insertion tarsale. 8
:arrow: Apex des tibias antérieurs coupé obliquement, insertion tarsale seulement couverte de manière insignifiante. Pronotum et élytres jaunes foncés à ochracés, dessous et pattes noirs. 11

8. Face externe de l’apex des tibias postérieurs et médians non ponctuée, brillante (groupe barbara). Côtes primaires distinctes mais non élevées, côtes secondaires habituellement absentes. Longueur 7,6-10,5 mm. [CCF : littoral atlantique de l’estuaire de la Gironde au Sud de la Bretagne - sur Helichrysum stoechas.] Galeruca angusta (Koster, 1849)
:arrow: Face externe de l’apex des tibias postérieurs et médians ponctuée (groupe interrupta). 9

9. Face ventral de l’abdomen très régulièrement, distinctement et profondément rugueuse transversalement. Corps noir, élytres jaunes foncés ou ochracés, côtes pas plus sombres que le fond. Longueur 8,0-11,0 mm. Variation : corps entièrement noir (ab. aterrima Weise, 1886). [CCF : Corse.] Galeruca corsica (Joannis, 1866)
:arrow: Face ventral de l’abdomen très finement et peu profondément rugueuse transversalement. Face supérieure brunâtre claire, dessous et pattes noirâtres ou noires. Côtes différemment interrompues, habituellement plus sombres que le fond. 10

10. Côtes élytrales entières continues et brillantes. Considérée comme une variation d'interrupta par Warchalowski. [CCF : Gard, Bouches du Rhône, Var, Alpes de Haute Provence, Alpes Maritimes] Galeruca jucunda Faldermann, 1837
:arrow: Au moins les côtes II et III plusieurs fois interrompues (valable pour la sous-espèce nominale, seule présente en France, cinq sous-espèces en Europe, certaines avec les côtes non interrompues). Edéage fig. 3098, 3099. Longueur 6,0-8,5 mm. Variations : élytres pâles, pronotum et côtes élytrales plus sombres, brunâtres (ab. usitata Jacobson, 1925), face supérieure brun sombre ou noire (ab. oelandica Boheman, 1849). [CCF : Probablement toute la France, assez répandue, absente du Nord et de Corse - sur Berteroa incana, Cardaria draba, Artemisia campestris.] :arrow: Galeruca interrupta (Illiger, 1802)

11. Tête entièrement noire. Marge latérale du pronotum non émarginée antérieurement. Longueur 6,0 - 7,8 mm. Variation : corps plus grand (environ 9,0 mm, pronotum et élytres rouille-rougeâtres pâles (ab. villae Comolli, 1837). [CCF : Pyrénées Orientales, Aude, Ariège, Haute Garonne, Hautes Pyrénées, Ardèche, Lozère, Ain (Monts du Bugey) - sur Aconitum napellus, Trolius europaeus.] Galeruca laticollis Sahlberg, 1837
:arrow: Tête noire avec des cali frontaux jaunâtres ou rougeâtres, rarement entièrement noir profond. Marge latérale du pronotum légèrement mais distinctement émarginée antérieurement. Côtes des élytres faiblement développées. Longueur 6,5-8,0 mm. Edéage fig. 3100, 3101. Variation : tête unicolore (non nommée). [CCF : Vienne, Allier, Puy-de-Dôme - sur Serratula tinctoria.] Galeruca dahli (Joannis, 1866)
Modifié en dernier par Bébert le vendredi 19 octobre 2018, 13:27, modifié 9 fois.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Galerima

Message par Bébert »

Clef du sous-genre Galerima

1. Ponctuation des élytres arrangée en sillons longitudinaux. Longueur 6,6-7,8 mm. [CCF : Pyrénées, du Pic d’Orhy à la vallée d’Ossau.] Galeruca miegi (Perez, 1874)
:arrow: Ponctuation des élytres confuse. 2

2. Scutellum sans sillon longitudinal. Longueur 5,2-7,9 mm. [CCF : Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Ariège, Ouest des Pyrénées orientales.] Galeruca monticola (Kiesenwetter, 1850)
:arrow: Scutellum avec un sillon longitudinal. Longueur 5,6-7,1 mm. Ponctuation du pronotum et des élytres confluente ça et là. [CCF : Pyrénées, massif du Canigou - sur Aconitum napellus.] Galeruca canigouensis Fauvel, 1892
Modifié en dernier par Bébert le vendredi 19 octobre 2018, 13:11, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Emarhopa

Message par Bébert »

Genre Emarhopa

:arrow: Une seule espèce en France.
Dessus et antennomères basaux 2-4 rouille-rouges, parties du corps restantes noires. Vertex et pronotum parfois avec une tache centrale sombre ou entièrement brun. Sillon longitudinal médian du pronotum diversement marqué, souvent absent, habituellement peu profond, parfois distinct. Edéage fig. 3078, 3079. Longueur 4,7-6,2 mm. [CCF : Bassin de la Garonne depuis Albi jusqu’à Bordeaux, basin du Rhône depuis Lyon jusqu’à la Méditerranée, étangs de Camargue, littoral du Languedoc - sur Convolvulus arvensis, Calystegia sepium.] Emarhopa rufa Germar, 1824
Modifié en dernier par Bébert le vendredi 19 octobre 2018, 13:11, modifié 5 fois.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Haptoscelis

Message par Bébert »

Genre Haptoscelis

:arrow: Une seule espèce en France.
Pronotum et élytres rouges, parties du corps restantes noires. Pronotum avec deux impressions profondes en forme de fossettes et un sillon médian peu profond. Edéage fig. 3102, 3103. Longueur 3,8-5,2 mm. [CCF : Bassin du Rhin, Allier, Loire depuis Clermont-Ferrand jusqu’à Saumur - sur divers Rumex.] Haptoscelis melanocephala (Ponza, 1805)

Quand:tôt?
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 4 mars 2016, 20:00
Localisation : Poitou

Galeruca (s.l.) de France

Message par Quand:tôt? »

je n'ai pas lu dans le détail mais ça me semble bien sympa. Pourquoi ne pas le publier? Tu as peur de te fâcher? :roll:

Avatar du membre
Bozo
Admin-galerie
Enregistré le : lundi 12 mai 2008, 15:36
Localisation : Sud Aveyron
Contact :

[Galeruca (s.l.) de France]

Message par Bozo »

Grand merci Bébert ! :0015:
N'oublie pas de la mettre dans la page des clés de détermination, que tu dois connaître ..... :0002:
Et les cerfs-volants soudain s'envolèrent dans le vent solaire

Avatar du membre
Petit Schtroumpf
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Marseille peuchère !

Galeruca (s.l.) de France

Message par Petit Schtroumpf »

Quand:tôt? a écrit :
samedi 20 octobre 2018, 20:56
je n'ai pas lu dans le détail mais ça me semble bien sympa. Pourquoi ne pas le publier? Tu as peur de te fâcher? :roll:
+1 !
Sylvain

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

[Galeruca (s.l.) de France]

Message par Bébert »

Merci pour vos messages, mais je ne me vois pas publier ça, ce n'est qu'une traduction de clé existante. Et puis ma connaissance des Galeruca est plus que limitée, je n'ai que 3 espèces en collection !!

coleoliv
Membre
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017, 9:23
Localisation : Manche

[Galeruca (s.l.) de France]

Message par coleoliv »

Bonjour, Bébert, Quand-tôt, Petit Schtrumph et les autres.

Le père Noël est passé légèrement en avance cette année mais je ne lui en veux pas car il m'a apporté le "Warchalowski".
Alors je me suis précipité chez les Galeruca car, comme tout le monde ou presque, j'ai du mal avec ces bestioles.
J'ai vu que Warchalowski met 4 espèces dans le sous genre Galerima, soit villiersi en plus des trois classiques.

Je ne l'ai pas trouvé dans le CCF ni dans l' INPN (ce qui semble normal).
F.E. la donne de la péninsule ibérique.

Qu'elle est la validité de ce taxon ?
Est-ce une bête espagnole ?

Merci pour vos réponses, mais que cela ne vous empêche de passer de bonnes fêtes de fin d'année.

Olivier

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Coléoptères »