Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations ne seront pas validées.

[Orthetrum taeniolatum] libellule iranienne

Libellules, agrions et autres demoiselles...

Animateur : Nervous breakdown

JPOdonates
Membre
Enregistré le : vendredi 17 décembre 2010, 17:23
Localisation : Vandoeuvre-lès-Nancy, France

libellule iranienne

Message par JPOdonates »

Sur la photo d'origine, on voit bien que les nervures transverses subcostales anténodales sont blanchâtres, exactement comme chez mes photos d'O. taeniolatum de Turquie. Il s'agit bien de ce dernier. Le brun des yeux et les parties claires des fémurs est très variable en fonction de l'âge chez O. ransonnetii (sur 250 photos) et n'est pas utilisable. Par contre le champs Rspl est partiellement dédoublé aux ailes (entre 2 à 4 cellules doublées), ce qui est facultatif chez taeniolatum d'après mes photos et très rare (0 ou 1 cellule doublée) chez O. ransonnetii.
Bonne soirée
JPB

Balises :

Avatar du membre
tioneb
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49
Contact :

libellule iranienne

Message par tioneb »

Voilà donc la photo originale de Captagone. Quand on clique dessus on a la photo à la taille réelle des pixels.

Image
Captagone : Iran : Garmeh : 83431 : 26/10/2019
Altitude : 907 m - Taille : 50 mm
Réf. : 245441

Comme je le disais c'est très difficile sur ce genre de vue de dire que les nervures transverses anténodales subcostales sont claires... elles ont la même couleur, à mon sens que celles qui composent les cellules de l'aile qu'on peut observer en dessous.
Par contre sur une vue de profil on peut apercevoir ces veines très claires (= la face latérale claire de ces veines) sur l'aile postérieure gauche ou l'antérieure droite, mais même ici on note comme celles de l'aile antérieure gauche apparaissent sombres. Il faut vraiment des photos faites sous le bon angle.


Image
Benoit Guillon : Inde : Nagar : 313001 : 06/11/2016
Altitude : 567 m - Taille : 40 mm
Réf. : 245442
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Odonates »