Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations ne seront pas validées.

[Urothemis edwardsii] Cadeau de Noël

Libellules, agrions et autres demoiselles...

Animateur : Nervous breakdown

Avatar du membre
Michel y
Membre
Enregistré le : vendredi 29 mai 2015, 15:21
Localisation : La Possession Réunion

[Urothemis edwardsii] Cadeau de Noël

Message par Michel y »

A la Réunion décembre est un mois charnière, les flamboyants en fleurs , les litchis bien rouge sur la table et le réveillon au bord du lagon, mais c'est généralement aussi le début de la saison des pluie, dépressions et cyclones en tout genre. Cette année les pluies se font attendre et sur la région Ouest le déficit en eau est marquant, les ravines sont à sec pour la plupart et les Odonates plus actifs avec la chaleur sont à la recherche des zones humides. Malgré ces conditions climatiques peu favorables il est toujours intéressant de prospecter les zones qui nous semblent désertiques. Début décembre lors d'une de ces prospections sur les prairies inondées de l'Etang St Paul qui actuellement sont une savane jaunâtre j'ai rencontré cette femelle.


Image
Michel YEROKINE : Réunion (La) : Saint Paul : 97460 : 10/12/2019
Altitude : NR - Taille : 40 mm
Réf. : 245081

Il est certain que ce type de femelle je ne l'avais jamais vu avec cette lame vulvaire saillante et ses patchs alaires, de plus c'était le seul Odonate de la prairie. J'ai donc envoyé quelques photos de ce spécimen aux "experts" avec qui j'ai l'habitude de correspondre dont notre ami Tioneb . Le genre Urothemis fut trouvé assez rapidement par Tioneb le premier, par contre la détermination de l'espèce fut l'objet de plusieurs échanges qui dureront une semaine le temps que je trouve un mâle. Pendant une semaine j'ai multiplié les observations et n'ai vu que 3 fois des femelles à priori différente, donc Tioneb me conseilla de chercher un mâle aux alentours et le 18 décembre je suis tombé sur un mâle qui s'agitait sur un site distant de 500 mètres mais avec des eaux libres. La messe était dite.

Image
Michel YEROKINE : Réunion (La) : Saint Paul : 97460 : 18/12/2019
Altitude : 5 m - Taille : 40 mm
Réf. : 245083

Urothemis edwardsii mâle est d'un bleu foncé soutenu avec des motifs noirs sur l'abdomen et des patchs alaires bleu noir. Il se tient perché au bord de l'eau dans la "pennant" position avec les pattes avant repliées derrière la tête et les ailes dressées.

Image
Michel YEROKINE : Réunion (La) : Saint Paul : 97460 : 18/12/2019
Altitude : 5 m - Taille : 40 mm
Réf. : 245084

Ce fut une bonne semaine de prospection intense, d'échange passionnant avec les experts et un beau cadeau de Noël avec une nouvelle espèce pour la Réunion.

Michel
Modifié en dernier par Michel y le vendredi 3 janvier 2020, 14:03, modifié 1 fois.

Balises :

ljo21
Membre
Enregistré le : mercredi 16 novembre 2016, 21:30
Localisation : Dijon 21 (Côte d'Or)

Cadeau de Noël

Message par ljo21 »

Le père Noël a un peu d'avance à la Réunion. :wink:
Très belle découverte. :0024:

Avatar du membre
tioneb
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49
Contact :

Cadeau de Noël

Message par tioneb »

En effet le genre Urothemis était évident, pour peu qu'on l'ai déjà vu :)
Le 10 j'ai dit probablement assignata (le mâle est rouge) et le 13 avec d'autres photos j'ai fouillé ma biblio et je suis venu à U. edwardsii, que je croyais n'avoir jamais vu, mais si en fait.
C'est certain que la photo du mâle à dissipé tous les doutes mais l'identification était en fait assurée par les photos de la femelle même si l'un de nous était y était totalement opposé.

Les femelles U. assignata ont beaucoup moins de noir sur l'abdomen, en particulier sur les premiers segments.
Et puis j'ai trouvé que les femelles edwardsii avaient au moins la moitié de la face externe des fémurs postérieurs toujours jaune, alors que les femelles assignata ont cette face externe noire, seul coxa et trochanter sont clairs. J'ai vérifié sur le web, puis auprès de Sud Africains et d'une suédoise bonne connaisseuse de ces espèces pour valider ce qui peut être considéré comme un critère de différenciation de ces 2 espèces, pour les femelles.

Un critère est trompeur, Balinski, dans Observation on the Dragonfly Fauna of the coastal region of Zululand with description of three new species (Odonata), 1961, Journal Entomological Society Southern Africa, 24, 72-91, dessine les lames vulvaires des femelles Urothemis et met ainsi en évidence que celle de U. edwardsii est courte, plus courte que le S9 et celle de U. assignata est longue, plus longue que le S9, ce qui est pourtant le cas des femelles de Michel. On parle ici d'une différence de longueur d'un mm au plus selon le schéma de Balinski!
Depuis nos discussions sur la longueur respective des ovipositeurs de L. sponsa et L. dryas, je me méfie de ce critère, sans doute statistiquement vrai mais pas infaillible.
D'autant que Fredy Palacino Rodríguez, Carlos Eduardo Sarmiento, Enrique Gonzalez-Soriano dans Morphological variability and evaluation of taxonomic characters in the genus
Erythemis Hagen, 1861 (Odonata: Libellulidae: Sympetrinae), Insecta Mundi, ont montré, que pour les femelles du genre Erythemis, un Libellulidae américain, la longueur des lames vulvaire est hautement variable et ne peut servir de critère d'identification fiable. Je pense qu'on est dans le même cas ici.

Encore bravo à Michel!
Ce qui est génial c'est que Michel dit qu'il n'y a pas eu de coup de vent récemment; ce serait alors des sujets issus d'une émergence locale, d'une ponte locale ? Peux-tu préciser à quand remonte le dernier gros coup de vent ?
Prochain challenge pour lui, les exuvies! Mais on se contentera aussi d'un sujet vraiment émergent :)
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.

Avatar du membre
Nervous breakdown
Animateur
Enregistré le : jeudi 4 juin 2015, 13:47
Localisation : Parthenay, Deux Sèvres 79

Cadeau de Noël

Message par Nervous breakdown »

Ce que j'adore sur ce sujet c'est la détermination à vouloir déterminer l'espèce et le dialogue sur la méthode de prospection fourni par une vraie communauté scientifique.

Merci Michel d'être revenu sur le terrain, d'avoir autant échangé pour un tel résultat, et merci Benoît pour l'aide apportée :0024:
Laisse nous t'dire que tu t'prépares des nuits blanches... Des migraines... Des "nervous breakdown", comme on dit de nos jours.
Audiard Les tontons flingueurs

Avatar du membre
pierr07
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 30 novembre 2008, 12:59
Localisation : Ardèche

Cadeau de Noël

Message par pierr07 »

:bienvu: :0024: Bravo à tous pour ce travail collectif et à Michel pour cette découverte !
Pierre

Avatar du membre
timad35
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 10 juin 2010, 19:29
Localisation : région rennaise (35)

Cadeau de Noël

Message par timad35 »

:bienvu: :0024:
Bravo pour cette belle découverte.
Dans le "Catalogue et affinités géographiques des Odonata des îles voisines de Madagascar (Insecta: Pterygota)" de Couteyen et Papazian, cette espèce est donnée de l'Afrique, des Comores et de Madagascar mais pas plus à l'est (absente des Mascareignes).
S'agit-il de quelques individus portés par un fort coup de vent ou d'une colonnie jusqu'ici passée inaperçue ? Un peu de travail et de prospection en perspective ! :D

Avatar du membre
Michel y
Membre
Enregistré le : vendredi 29 mai 2015, 15:21
Localisation : La Possession Réunion

Cadeau de Noël

Message par Michel y »

Comme me l'avait demandé Benoit, le dernier gros coup de vent remonte à janvier 2018, ce n'était pas un cyclone mais gros coup de vent qui n'avait duré qu'une paire d'heures et qui m'avait mis une clôture à terre. J'ai commencé à regarder les archives de Météo France mais pour l'instant je n'ai pas encore retrouvé la date ni la provenance. Toujours est il que la zone où se tenait les femelle Urothemis edwardsii est une zone que je visite assez régulièrement même si en cette saison il n'y a pas d'âme qui vole, et la zone où était situé le mâle est un bras d'étang où il y a toujours un peu d'activité...et je me demande toujours comment je n'ai pas vu ce mâle U.edwardsii avant ou que je n'y ai pas fait attention, il est tellement singulier: sa couleur, sa position posée et sa facilité d'approche.. et j'ai regardé mon journal d'observation je suis passé sur ces sites en juillet en Août et en septembre. Tout cela pour dire qu'il est fort probable qu'un événement météorologique l'est amené sur l'île certainement de Madagascar mais quand c'est une autre histoire, comme cela s'est passé avec Tramea basilaris que j'avais photographié dès 2015 et que je n'ai identifié qu'en 2018, difficile de savoir dans ces conditions depuis quand elle était sur l'île. C'est encourageant pour l'avenir de savoir qu'on peut découvrir de nouvelles espèces à tout moment.

Michel

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Odonates »