[Lestes umbrinus] [Inde]

Libellules, agrions et autres demoiselles...

Animateur : tioneb

Avatar du membre
tioneb
Animateur
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49
Contact :

[Lestes umbrinus] [Inde]

Message par tioneb » samedi 18 février 2017, 7:58

Ces (jeunes) mâles Lestes umbrinus ont été observés le 5 novembre 2016, dans un terrain vague à quelques dizaines de mètres de la petite piscine d'un hôtel, à Ranakpur (Inde, Rajasthan). Il est vraiment caractéristique par la ligne noire qui parcourt la face dorsale des 8° et 9° segments abdominaux, et la pointe noire de ses cercoïdes.

Image
Benoit Guillon : Inde : Ranakpur : 306702 : 05/11/2016
Altitude : 436 m - Taille : 38 mm
Réf. : 178146

Seulement il ressemble beaucoup à Lestes concinnus. Sans doute trop et certains scientifiques ont vainement cherché des différences significatives et la conclusion de Shantanu Joshi dans le "Journal of Threatened Taxa", 26 avril 2013, est que d'autres recherches sont nécessaires afin de montrer la stabilité de Lestes umbrinus comme une espèce valide et bien séparée de Lestes concinnus. Ces 2 espèces ont d'alleurs été traitées comme synonyme entre 1934 et 1960. Prosenjit Dawn, qui m'a fourni une liste des odonates du Rajasthan fait le choix de umbrinus...

Image
Benoit Guillon : Inde : Ranakpur : 306702 : 05/11/2016
Altitude : 436 m - Taille : 38 mm
Réf. : 178147

Quel que soit son nom véritable, il mesure environ 38 mm. Son abdomen mesure 31 mm et son aile postérieure 20 mm seulement.
Il se plairait dans les environnements d'herbes sèches, ce qui correspond bien à l'endroit ou j'ai découvert cette dizaine d'individus mâles et femelles. Bien sur ce n'est pas son lieu de reproduction pour laquelle il fréquenterait les étangs, mares et canaux.
Difficile de définir réellement sa distribution géographique; on évoque l'Inde, le Myanmar, la Chine, et pour L. concinnus jusqu'à l'Australie... Il faudra patienter tant que les études en cours n'ont pas abouti.

J'ai aussi observé quelques jeunes femelles. Ce petit monde se cotoyait sans montrer de comportement reproducteur, sans doute par ce que ce sont tous de jeunes individus, comme en témoigne les yeux ou la brillance des ailes.

Image
Benoit Guillon : Inde : Ranakpur : 306702 : 05/11/2016
Altitude : 436 m - Taille : 38 mm
Réf. : 178148

Image
Benoit Guillon : Inde : Ranakpur : 306702 : 05/11/2016
Altitude : 436 m - Taille : 38 mm
Réf. : 178149

Lestes umbrinus - Sélys, 1891
Lestes, est un mot grec qui signifie voleur. On ne sait pas pourquoi Leach, en 1815, a donné ce nom à ce groupe, peut-être faut-il voir un indice dans le fait que ce sont des prédateurs.
Umbrinus, de "umbra" (ombre) en latin signifierait "couleur de l'ombre", sans doute une façon de souligner sa faculté à se dissimuler dans les herbes sèches qui seraient son habitat, hors reproduction bien sûr (la signification et l'explication de "umbrinus" sont issues de mes recherches et sujettes à caution!).
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.

Balises :

Avatar du membre
Nervous breakdown
Membre
Enregistré le : jeudi 4 juin 2015, 13:47
Localisation : Parthenay, Deux Sèvres 79

Lestes umbrinus [Inde]

Message par Nervous breakdown » samedi 18 février 2017, 8:23

Dans le fond, ta leste n'est pas si différente de Sympecma fusca, au moins pour le comportement : le site de maturation dans les herbes, ce qui aussi le cas pour les brunettes qui sortent en ce moment des feuilles mortes, et le site de reproduction autour des mares. c'est toujours intéressant de voir les concordances d'une espèce à l'autre, malgré les milliers de kilomètres.

Et l'espèce voisine, est ce qu'elle a le fin trait noir au bout de l'abdomen ?
Laisse nous t'dire que tu t'prépares des nuits blanches... Des migraines... Des "nervous breakdown", comme on dit de nos jours.
Audiard Les tontons flingueurs

Avatar du membre
tioneb
Animateur
Enregistré le : dimanche 3 juin 2007, 6:14
Localisation : Beaupréau, Maine et Loire, 49
Contact :

Lestes umbrinus [Inde]

Message par tioneb » samedi 18 février 2017, 9:43

Oui, bien sûr elle a le trait fin sur les derniers segments.
Pour la similarité avec S. fusca, oui, les herbes sèches, c'est tout :wink: parce que les Sympecma sont tout de même une espèce très à part parmi les Lestidae, par leur cycle, et leur façon unique de se poser les ailes jointes et du même côté du corps.
Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on n'est pas surpris de penser ce qu'on pense.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Odonates »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré