Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations sont systématiquement refusées.
Cette note s'adresse aussi aux membres déjà inscrits, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[Mesostigmata - Uropodidae] Acarien du lombricompost

Animateur : Sans animateur

Avatar du membre
Ga-bu-zo-meu
Membre
Enregistré le : dimanche 8 mai 2011, 13:28
Localisation : Seine-Saint-Denis

[Mesostigmata - Uropodidae] Acarien du lombricompost

Message par Ga-bu-zo-meu » dimanche 8 mai 2011, 18:58

Bonjour,
ceci est mon premier post sur ce forum que je parcours avec grand plaisir depuis plusieurs années :D (avant, je n'avais pas d'appareil photo, je vous lisais donc en silence ; maintenant j'en ai un, du coup je compense l'immense frustration accumulée durant des années en shootant tout ce qui bouge... attendez-vous donc à me voir poster tout ce qui me tombera sous la main :mrgreen: ).

Pour commencer, je vous soumets cet acarien trouvé aujourd'hui dans mon lombricomposteur d'appartement. Je n'ai pas de clé sous la main, mais sur la base de cette page du site d'A.Ramel je pense pouvoir proposer Oribatida (les "lamelles" qui dépassent sur les côtés). Je suis d'autant plus intéréssée à l'identifier correctement que je compte aller le poster ensuite sur un forum dédié au lombricompostage sur lequel j'interviens aussi.
La bestiole se déplace relativement lentement, et rentre ses pattes sous sa "carapace" comme une tortue quand on l'ennuie. C'est bien un seul et même individu sur toutes les photos, même si les différents angles de vus montrent ou non certains détails.

Image
Ga-bu-zo-meu : France : Saint-ouen : 93400 : 8 5 2011
Altitude : NR - Taille : entre 0,6 et 0,8 mm
Réf. : 69647

Qu'en dites-vous ? J'ai d'autres vues si nécéssaire.
Merci !

Balises :

Amaryllid
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 23 octobre 2010, 16:39
Localisation : Haute-Marne 52
Contact :

Acarien du lombricompost

Message par Amaryllid » lundi 9 mai 2011, 10:43

Bienvenue !

Pourquoi pas un Mesostigmata ?
(Faute de spécialiste vrai sur ce forum, on n'ira pas loin !! :( )

Avatar du membre
Pierre55
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 2 août 2007, 19:42
Localisation : Belgique, Héron
Contact :

Acarien du lombricompost

Message par Pierre55 » lundi 9 mai 2011, 14:51

Amaryllid a écrit : (Faute de spécialiste vrai sur ce forum)
On compte bien sur toi :0007:
Pierre
"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas" (Victor Hugo)

Amaryllid
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 23 octobre 2010, 16:39
Localisation : Haute-Marne 52
Contact :

Acarien du lombricompost

Message par Amaryllid » lundi 9 mai 2011, 15:58

ça ressemble au sous-ordre Parasitina... qui ne comprend que la famille Parasitidae. Mais je peux me tromper.
C'est plus certainement d'un autre sous-ordre

Avatar du membre
Ga-bu-zo-meu
Membre
Enregistré le : dimanche 8 mai 2011, 13:28
Localisation : Seine-Saint-Denis

Acarien du lombricompost

Message par Ga-bu-zo-meu » lundi 9 mai 2011, 21:40

Amaryllid a écrit :Pourquoi pas un Mesostigmata ?
...eh bien principalement à cause de l'aspect "carapaçonné" et parce que la page d'A.Ramel à laquelle je renvoyais dit : "ressemblent à de très petits et durs Coléoptères : possession de lamelles dépassant latéralement", et que je croyais voir de telles lamelles sur le devant et les côtés de la bête... Mais après ta suggestion, je suis allée voir un peu plus de ce côté, et j'ai constaté que ce que je croyais être des caractères propres aux Oribatida se retrouve aussi chez certains Mesostigmata.

Tu as sans doute (sûrement, même) raison pour Parasitidae, mais sinon j'ai trouvé quelque chose du côté de Uropodina qui pourrait peut-être aussi convenir (au niveau de l'aspect général, et du comportement de défense qui consiste à se recroqueviller sous sa carapace et qui lui vaut son surmom de "Tortoise Mite" — j'ai lu ça quelque part aujourd'hui, mais je ne sais plus où). Ce serait des Uropodoidea, et le biotope signalé ici conviendrait bien (dans la litière et les composts). Problème, j'ai l'impression que ça ne colle pas trop au niveau du champ ventral : voir ces autres images dans la clef proposée par ce même site (je n'arrive pas à les mettre en lien : une fois dans la clef, chercher Uropodoidea dans la liste de la fenêtre de droite, et cliquer sur 'images' en bas).

Avatar du membre
Dip
Admin-galerie
Enregistré le : mardi 5 septembre 2006, 21:52
Localisation : Alfortville, Val de Marne
Contact :

Acarien du lombricompost

Message par Dip » lundi 9 mai 2011, 22:41

8-O 8-O 8-O
Impressionnant!
Didier.

Avatar du membre
Pierre55
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 2 août 2007, 19:42
Localisation : Belgique, Héron
Contact :

Acarien du lombricompost

Message par Pierre55 » samedi 14 mai 2011, 8:17

@Amaryllid : as-tu une idée comment on peut intituler ce post ? :)
Pierre
"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas" (Victor Hugo)

Amaryllid
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 23 octobre 2010, 16:39
Localisation : Haute-Marne 52
Contact :

Acarien du lombricompost

Message par Amaryllid » samedi 14 mai 2011, 9:22

Je n'ai pas de certitude sur leur famille. Je ne suis pas sur que les Parasitidae soient les seuls à montrer des flancs blancs entre les plaques dorsale et ventrales.
Pour l'instant, par prudence, "Mesostigmata".

Avatar du membre
Pierre55
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 2 août 2007, 19:42
Localisation : Belgique, Héron
Contact :

Acarien du lombricompost

Message par Pierre55 » samedi 14 mai 2011, 10:08

Merci :)
Pierre
"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas" (Victor Hugo)

Avatar du membre
Ga-bu-zo-meu
Membre
Enregistré le : dimanche 8 mai 2011, 13:28
Localisation : Seine-Saint-Denis

[Mesostigmata] Acarien du lombricompost

Message par Ga-bu-zo-meu » dimanche 15 mai 2011, 14:13

... Je reviens avec des photos un peu meilleures, qui devraient je crois permettre de d'appuyer Uropodina... Cette seconde série montre évidement un individu différent de celui de la première, mais il me semble clair qu'il s'agit la même espèce.

Image
Ga-bu-zo-meu : France : Saint-Ouen : 93400 : 13 5 2011
Altitude : NR - Taille : entre 0,6 et 0,8 mm
Réf. : 70101

Voici les arguments qui me font pencher pour Uropodina :

1°) J'ai trouvé une bête qui me semble très proche de la mienne (voir ici, photos A1438a et b). La face ventrale correspond très bien, du moins pour ce que la qualité des photos permet de voir ; la face dorsale présente de légères différences. Si l'identification proposée par le site est correcte, ma bestiole serait donc très vraisemblablement Uropodoidea.

Comme j'ignore jusqu'à quel point on peut se fier à l'identification proposée, j'ai essayé de travailler à partir de la doc en ligne :

2°) La description des Uropodina donnée par Baker et Wharton p. 108 de leur bouquin (lien du pdf donné par Amaryllid dans le post dédié) dit —je traduis en ne conservant que ce que je suis en capacité d'utiliser ici :

"Les Uropodina sont caractérisés (...) par l'arrangement du gnathosome. La partie antérieure ventrale du corps est creusée de telle manière que le gnathosome et le tritosternum sont enclos dans une cavité dont la paroi dorsale est constituée par la paroi du corps, et que les coxae I peuvent fermer ventralement" (c'est bien ce qu'on voit ici, cf. ma vue 10 et la photo du site).
"Les plaques metasternales de ce groupe sont ou bien fortement réduites (...) ou bien complètement absentes" (je dirais qu'elles sont ici absentes, mais sans certitude ; un schéma permettant de localiser lesdites plaques se trouve p. 42 du livre).
"La plaque dorsale est généralement entière chez les adultes " (si je me fie à cette définition de "plaque dorsale entière", on a ici bien une plaque dorsale entière).
"Présence de creux sur la surface ventrale dans lesquels les courtes pattes peuvent se ranger de façon compacte contre le corps" (c'est bien le cas, cf. mes vues 10 et 11).
"Les chélicères s'étendent généralement assez loin dans l'idiosome, et parfois peuvent presque atteindre l'extrémité postérieure" ( ? je ne comprends pas ce critère : si je regarde ma bête cela ne me semble pas bon, mais si je regarde les photos d' Uropodoidea données avec cette clé, cela ne me semble pas bon non plus ...).

Pour aller plus loin ils fournissent une clef p. 109, mais j'ai du mal à la suivre...


3°) Si je me tourne vers les caractères d'identification proposés ici pour Uropodoidea, voilà ce que ça donne (je me suis aidée du glossaire sur même site ; je ne reprends que les caractères qui me paraissent évaluables sur mes photos) :

. Allure générale de tortue : ok 
. Contour ovale ou circulaire : ok
. Boucliers dorsaux et ventraux : ok
. Plaques généralement indistinctes : c'est le ici cas des plaques dorsales
. Plaques marginales et pygidiales parfois discernables : c'est le cas ici de la plaque pygidiale.
. Généralement plus de 100 soies sur l'idiosome dorsal : je ne les ai pas comptées, mais à vue de nez ça me parait jouable (cf. vue 3 de ma première série, et vue 7 de la seconde).
. Soies marginales parfois organisées de manière à produire une frange ou une sorte de panier : ce n'est pas le cas ici.
. Scabellum et pedofossae généralement présents : ici on a bien des pedofossae, mais pas de scabellum.
. Soies sternales sur la plaque ventrale qui entourent l'ouverture génitale et protègent la totalité du ventre ; orifice anal avec 2-5 soies autour : on ne voit pas ou peu de soies ventrales sur mes photos, mais c'est peut-être dû à leur mauvaise qualité (j'ai déjà eu beaucoup de mal à les faire apparaître sur la face dorsale).
. Coxae I larges, aplaties et généralement contigües : ok pour autant qu'on puisse en juger (cf. vue 10), c'est plus net sur la photo dont je donne le lien en début de ce post.

D'après ceci, l'individu de mes photos serait immature (ce qui va dans le sens de l'identification proposée pour la photo dont je donne le lien).

4°) Enfin, j'ai quelques réticences pour Parasitidae car sur Wikipedia — on a les références qu'on peut — j'ai lu que ceux-ci sont prédateurs. Or d'après mes observations, le mien se nourirrait plutôt de matière organique en décomposition. En effet, il y a dans mon compost de nombreux vers minuscules (1mm de long, si fins qu'on ne les voit en général pas à l'oeil nu, non-identifiés jusqu'à présent) qui pourraient je pense faire son affaire s'il était prédateur. Mis en leur présence, il les ignore. Et je n'ai à ma connaissance pas d'autres micro-bestioles dans mon compost, que j'inspecte pourtant régulièrement et avec attention. Par contre j'ai pu observer ma bête s'attarder longuement sur une minuscule (et unique) tache de boue de compost laissée sur le morceau de papier humide qui me servait de support lors de la prise de vue (photo 8 prise à cette occasion). Il n'y avait pas l'ombre d'une bestiole en vue sur cette tache de boue.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Acariens »