[Dasylobus graniferus] Printanier des murs

Faucheux

Animateurs : pdubois, BBinsecte

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Printanier des murs

Message par BBinsecte » jeudi 26 avril 2018, 8:42

Nouvelle chasse, trois "mâles" de plus prélevés, et à l'arrivée, trois femelles !
Pourtant, je visais les individus à pattes longues, abdomen anguleux et petite taille !!!
Je pense donc avoir découvert une nouvelle espèce parthénogénétique et je me lance dans la rédaction de la publication ! :mrgreen:
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Balises :

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Printanier des murs

Message par BBinsecte » jeudi 26 avril 2018, 11:39

La malédiction continue : celui de ce sujet, que j'élève depuis une semaine, semble bien aussi être une femelle !
Toutes ces femelles ont été prélevées sur des murs : peut-être les mâles ne les fréquentent-ils pas ?
Mais alors, où se font les rencontres ?
Un décalage phénologique est-il possible, les mâles apparaissant plus tard ?

Je sens que je vais retenter ma chance dans la forêt, "Back to the trees" comme disait l'oncle Vania... parce que vu le standing de cette copropriété, si je fais le tour des arbres nuitamment, ils vont m'envoyer les flics ! Déjà que de jour en tenue de terrain, ils me regardent comme si j'étais un clodo !
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Avatar du membre
Dip
Admin-galerie
Enregistré le : mardi 5 septembre 2006, 21:52
Localisation : Alfortville, Val de Marne
Contact :

Printanier des murs

Message par Dip » jeudi 26 avril 2018, 12:26

J'ai déjà eu ce genre de souci...
J'avais l'habitude de trouver des quantités de Phlegra bresnieri sans jamais voir leur magnifique mâle.
Surprise, je viens juste de passer dans les Pyrénées et en plusieurs endroits j'ai trouvé ces mâles, mais ce coup-ci je n'ai pas vu une femelle... Bon, ils doivent quand même se rencontrer à un moment ou un autre!
Attention, mon expérience est que les mâles arrivent plus tôt que les femelles. Ce serait logique, ceux qui arrivent tard ont plus de mal à se reproduire.
Didier.

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Printanier des murs

Message par BBinsecte » jeudi 26 avril 2018, 13:58

Dip a écrit :
jeudi 26 avril 2018, 12:26
Attention, mon expérience est que les mâles arrivent plus tôt que les femelles.
C'est aussi ce que j'avais en tête, mais quand ils arrivent les premiers, ils ne doivent pas disparaître avant que les femelles n'arrivent, et les femelles que je trouvent sont souvent tout juste adultes... 8-O

Pour la phénologie, Martens dit : "dans les secteurs favorables, adultes à partir d'avril, période de maturation principale en mai-juin, seuls les mâles subsistent jusqu'à début/mi août... en 1974 en Slovénie (600-1000m), on ne trouvait quasiment plus de femelles début/mi juillet...

Moralité: j'y retourne régulièrement, et la proportion de mâles augmentera (même si le nombre d'individu baisse)
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Printanier des murs

Message par BBinsecte » vendredi 27 avril 2018, 19:20

BBinsecte a écrit :
vendredi 20 avril 2018, 16:54
Troisième source concordante : Roewer place argentatus dans le genre Dasylobus et nicaensis (=graniferus) dans le genre Eudasylobus. A propos de ce dernier genre, il dit : "coïncidant dans tous les caractères génériques avec le genre précédent (Dasylobus), s'en distinguant seulement par : Lamelle suprachélicérales avec chacune une épine pointue".

Canestrinii + Marcellino + Roewer = ça semble plié : s'il y a des pointes sur les lamelles, ce n'est pas argentatus !
Et Simon aussi, à propos d'argentatus : "Espace membraneux mutique" !
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Printanier des murs

Message par BBinsecte » lundi 30 avril 2018, 8:47

Nouvelle tentative hier soir...
Toujours une quinzaine de femelles sur les murs, un potentiel mâle prélevé pour élevage quelques jours (mais bon !), et rien de rien sur les troncs en forêt quelques dizaines de mètres plus haut sur le versant :?
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Opiliones2000
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 16 juillet 2013, 9:39
Localisation : Île-de France

Printanier des murs

Message par Opiliones2000 » mardi 1 mai 2018, 12:43

Les mâles sont parfois difficiles à trouver chez certaines espèces. Ainsi en est-il de Platybunus pinetorum, au point que nous pouvons nous poser des questions sur la reproduction.

Emmanuel

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Printanier des murs

Message par BBinsecte » mercredi 2 mai 2018, 8:46

Oui, je savais pour Platybunus (à force d'entendre Pascal se plaindre :mrgreen: ) et j'ai lu aussi des trucs sur Megabunus diadema, qui a de vraies populations parthénogénétiques, mais ce n'est évoqué nulle part pour Dasylobus...

De mon côté, je poursuis les recherches : encore 18 femelles en deux points sur la station 2.
J'ai cherché sur les troncs dans deux grands parcs urbains et sur les murs alentours, rien !
Et ce matin, chez moi, soit à plus de 5 km des stations 1 et 2 , bonne surprise : j'avais vu le 30 mars un juvénile que je rattache maintenant à Dasylobus, mais sans prélèvement ni observation détaillée (juste à la loupe de terrain sur le mur). A l'époque, je n'imaginais pas Dasylobus, donc je n'ai pas fait attention aux apophyses patellaires. Ce matin donc, en revenant de l'école (je vais faire comment quand ma fille y ira seule ?) j'ai trouvé deux femelles adultes, dont une très colorée brun-roux.
Mais surtout, j'ai pu observer deux tout petits juvéniles (corps < 3 mm), sans doute à 1 (voire 2 !) mues du stade adulte, mais déjà caractéristiques : selle très anguleuse, bordée antérieurement de blanc, apophyses patellaires...
Ca me renforce dans ma conviction (et mon espoir) que les mâles arriveront plus tard...
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Opiliones2000
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 16 juillet 2013, 9:39
Localisation : Île-de France

Printanier des murs

Message par Opiliones2000 » mercredi 2 mai 2018, 9:54

J'ai des mâles et des femelles de Dasylobus (D. graniferus et D. argentatus) en collection. Les femelles sont généralement plus fréquentes.

Emmanuel

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Printanier des murs

Message par BBinsecte » jeudi 3 mai 2018, 9:04

Ca sort de tous les côtés ! Ce matin chez moi, un adulte sur un mur, 13 juvéniles sur un autre (1 mort dans l'année :mrgreen: ), 9 juvéniles sur un troisième... Les adultes ont été vus "à hauteur d'homme", voire très haut (celui d'hier, je suis allé le chercher au filet à insectes, je ne pouvais pas l'atteindre sinon) mais les juvéniles restent au pied des murs, la majorité entre 5 et 30 cm du sol)
J'ai prélevé un juvénile : 2,5 mm ! Je ne suis pas certain qu'il sera adulte à la prochaine mue...
Au secours ! Y'a des boîtes plein mon bureau (j'ai même du squatter chez mon voisin...)
J'ai de l'espoir d'avoir un mâle avec l'individu prélévé le 29/04 dans la station 2... Il me semble d'aspect différent, et n'a pas le même comportement que les autres : toutes les femelles élevées sont plutôt timides et se planquent sous les cailloux ou bouts de bois, alors que celui-ci s'étale en général à découvert... Le problème, c'est qu'à la bino (sur du vivant, c'est pas simple), je n'ai pas vu la bosse des chélicères : peut-être n'est il pas encore adulte. On verra.
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Opilions »