Bourse de Perpignan

Les sujets qui n’ont pas leur place ailleurs et qui méritent d’être conservés.
Sujets qui ne trouvent pas leur place ailleurs et qui doivent être gardés

Ouvrez vos sujets dans “Futile ou temporaire”
ils seront déplacés ici, le cas échéant.
Avatar du membre
Entomofou
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Saint Agnant de Versillat (23)
Contact :

Bourse de Perpignan

Message par Entomofou » mardi 5 septembre 2017, 21:54

Je copie ici un mail de Serge Peslier reçu aujourd'hui.. .

Adieu la Bourse, vive d’autres rencontres

L’un des attraits majeurs de la Bourse internationale aux Insectes de Perpignan résidait dans le fait qu’elle demeurait seule capable en France d’attirer nos collègues espagnols depuis les confins de la lointaine Andalousie. Elle permettait ainsi la rencontre des entomologistes du « Grand Sud » dans une ambiance conviviale qui ne se retrouve pas dans d’autres bourses.
D’année en année cependant le grand public qui contribuait à l’équilibre des comptes s’est fait de plus en plus rare et la participation d’exposants de minéraux et de coquillages n’a pas modifié cette tendance…
Par ailleurs, la vingt-troisième bourse a eu lieu cette année au mois de mars alors que les premières se déroulaient le dernier week-end de janvier et attiraient beaucoup de visiteurs. Peut-être n’aurait-il pas fallu changer de date ?
Quoiqu’il en soit, l’édition 2017 sera malheureusement la dernière du fait qu’en termes d’économistes aucun organisme ne peut se permettre un déficit d’exploitation récurrent. Mais cette conclusion sous-entendrait que la bourse de l’ARE était une entreprise commerciale visant un certain profit…
- oui pour les marchands professionnels ou occasionnels,
- non pour l’ARE dont la motivation essentielle a toujours été « de se faire plaisir » tout en recherchant l’équilibre entre dépenses et recettes !
Alors si l’ARE souhaite se libérer des contraintes commerciales, elle ambitionne de proposer au moins une réunion annuelle aux entomologistes du Grand Sud (et d’ailleurs) afin de préserver les liens tissés depuis plus de vingt ans entre nous. Ce pourrait être aussi l’occasion d’échanges scellés par le partage d’un repas en commun.
Les membres du Bureau réfléchissent ainsi à l’organisation d’un week-end de 2 ou 3 jours de chasse dans les Pyrénées-Orientales, de préférence en mai période riche autant de Coléoptères que de Lépidoptères ou d’Hémiptères et d’autres. Sinon en juin.
L’éventualité d’une sortie jumelée avec celle d’autres groupes naturalistes n’est pas à rejeter.

Mais sans doute avez-vous d’autres propositions ?
Merci de nous en faire part.

Pour le Bureau de l’ARE, le Président
L'égalité, la seule égalité en ce monde, l'égalité devant l'asticot. J-H Fabre

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Utile à conserver. »