Galles sur lentisque

Vous avez découvert une bête fort étrange, à l'allure louche, vous ne savez pas si c'est un Trucoptère ou un Biduloptère ou venant d'une autre planète. Mais, intrigué, vous voudriez bien savoir quand même. C'est ici.

Animateur : Bébert

Utilisez des titres évocateurs et personnalisés.
Les mots “identification”, “identifier” et leurs variantes sont interdits, ainsi que les titres du genre “Qu'est-ce que c'est ?”.
Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Galles sur lentisque

Message par pierred » lundi 23 octobre 2017, 12:24

Il faut encore ajouter que Dauphin dit que Agonoscena targionii cause ces enroulements en Europe centrale.
Pierre D.

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : 31

Galles sur lentisque

Message par lauzette » lundi 23 octobre 2017, 13:30

La Ciotat n'est pas si loin de Perpignan, donc du centre du monde :mrgreen:

Les arguments de Bilule en faveur des galles acariennes me semblent pertinents.
"J'ai assez vécu pour voir que différence engendre haine." Stendhal, Le Rouge et le Noir

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Galles sur lentisque

Message par Bébert » jeudi 26 octobre 2017, 21:16

Je crois que ce sujet est top complexe pour moi, les différentes hypothèses sont défendables, mais je ne vois pas comment les vérifier ou non....
Tu n'as plus qu'a contacter notre joker W. Ellis pour avoir son avis !

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Galles sur lentisque

Message par Bébert » jeudi 2 novembre 2017, 10:19

:up:

Bilule
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 18 juillet 2007, 20:41
Localisation : Littoral provençal

Galles sur lentisque

Message par Bilule » mercredi 6 décembre 2017, 20:34

J'ai demandé son avis à Willem Ellis, voici sa réponse:
You will understand that, living in Amsterdam, I have little hands-on experience woith these galls. But in the two papers I send send wit this mail, the role of A. stefanii is pracially zero, while the galling activity of targionii is prominent.
In general, my impression is that mite galls differ in their expression in accordance with the density of the mites. In other words, when mites do occur, but in very low numbers, there is no discernable galling. Contrariwise (but again, in general) even a single hemipteran may cause a real gall. Some aphids may cause leaf curling, even tough they are feeding on the twig!

Les deux papiers qu'il y joint sont:
- Luker, S. (2015). A pistachio psyllid Agonoscena targionii (Hemiptera: Aphalaridae) new to Britain. British Journal of Entomology and Natural History, 28(1), 1-4. (PDF, mentionné plus haut par Latique)
- Mehrnejad MR, 2010a. Potential biological control agents of the common pistachio psylla, Agonoscena pistaciae, a review – Entomofauna 31(21): 317-340. (PDF)

Quelques remarques sur ces deux publications:
- Aucune ne mentionne l'acarien
- Mehrnejad ne fait pas mention de galles, mais il ne décrit quasiment pas les dégats causés par le psylle.
- Luker en 2015 écrit There is little detail in the available literature regarding the biology of A. targionii. Lichtenstein (1874) writes that the nymphs feed on P. lentiscus, creating rolls on the outer edge of the terminal leaves,...

Bébert a écrit :
dimanche 22 octobre 2017, 7:59
...
Dauphin dis qu'A. stefanii produit des enroulements vers le haut, alors qu'A. targionii des enroulements vers le bas, mais je n'ai trouvé cette info reprise nulle part et ça ne me semble pas utilisable...
Je n'ai pas le Dauphin et n'ai lu cette affirmation nulle part (guère utilisable effectivement de toutes façons). Mais dans
Vacante, V. (2015). The handbook of mites of economic plants: identification, bio-ecology and control. CABI.(GG-books)
j'ai trouvé par contre celles-ci:
p. 99:The feeding activity of some eriophyoid mites on the leaf margin may cause rolling of various size and shapes (Fig. 7.2A), depending on the species, and consist of a well-defined serration or affect the entire length of the leaf margin. Roll falls can develop upwards or downwards, be thickened or not and have more windings (Westphal and Mason, 1996. Aceria stefanii (Nalepa) causes roll galls on Pistachio leaves.
Selon l'auteur le nom commun de Aceria stefanii est "Pistachio leaf edge roll mite" (cf. p. 269).

Un dernier élément, lu dans
Hodkinson, I. D. (1984). The biology and ecology of the gall-forming Psylloidea (Homoptera). Biology of gall insects, 59, 77.( PDF)
L'auteur y écrit: They (les espèces cécidogènes) are rare or absent in the Psyllidae and Carsidaridae but common in the Triozidae, Calophyidae and Phacopteronidae.
Les Agonoscena trouvés sur le lentisque sont des Psyllidae.
Peut-être devrais-je y chercher quelque Triozidae?
En attendant d'autres observations ou publications, je persiste à tenir l'acarien pour responsable de ces enroulements mais vous laisse conclure à votre guise.

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Galles sur lentisque

Message par pierred » mercredi 6 décembre 2017, 22:00

Merci pour avoir pris de temps de tout nous raconter.

Il faut mettre en place un plan de bataille pour l'année prochaine.
Pierre D.

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : 31

Galles sur lentisque

Message par lauzette » mercredi 6 décembre 2017, 22:14

Waow, quel travail ! J'essaierai de tout relire pour tenter d'avoir un avis, mais pas ce soir.
"J'ai assez vécu pour voir que différence engendre haine." Stendhal, Le Rouge et le Noir

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Galles sur lentisque

Message par Bébert » jeudi 7 décembre 2017, 19:57

Malheureusement la réponse ne nous avance pas beaucoup....

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Ceux qu'on ne sait pas où placer »