Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

*Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Les Éphémères, dont la vie adulte est brève.

Animateur : Fraf

Sujet précédentSujet suivant
Avatar du membre
Yves D
Membre
Enregistré le : mercredi 10 juin 2020, 11:20
Localisation : Baisy-Thy (Belgique)

*Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Message par Yves D »

Je suis perplexe par rapport à des commentaires relatifs à l'auto-fécondation d'ephoron virgo, phénomène rencontré, d'après ces mêmes commentaires, lors des éclosions massives de manne.

Le phénomène d'auto-fécondation pour possible qu'il soit me semble déjà peu probable mais qu'il soit concomittant à l'éclosion me semble impossible.

Cet éphémère ne connaîtrait donc un stade subimago que très rapide voire, pas du tout ?

Merci pour vos précisions.
Avatar du membre
Fraf
Animateur
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)

Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Message par Fraf »

Bonjour,

L'autofécondation implique, déjà, que l'organisme soit hermaphrodite, et donc capable de produire à la fois des spermatozoïdes et des ovocytes, les seconds étant fécondés par les premiers, ce qui - corrigez-moi si je me trompe - n'est pas je crois le cas d'Ephoron virgo, ni même de beaucoup d'insectes, si tant est qu'il y en ait... On parle d'autofécondation principalement (exclusivement ?) pour les végétaux, en fait.

Il est vrai que certains insectes se reproduisent sans le concours d'un autre partenaire, mais il s'agit alors de parthénogenèse, et non pas d'autofécondation : les individus, exclusivement femelles, produisent des ovocytes, qui par un phénomène de rétablissement de la ploïdie se transforment en zygotes sans le recours au matériel génétique d'un spermatozoïdes (chez certains animaux, il reste toutefois requis pour déclencher physiquement la transformation en zygote) : c'est le cas de certains Phasmoptères ou Orthoptères (Saga), ou, encore, chez les Homoptères, des pucerons, qui, eux, alternent avec une phase de reproduction par fécondation (une ou plusieurs génération de femelle parthénogénétiques aptères par an, qui donne naissance à une génération d'ailés mâles et femelles qui se dispersent et se fécondent pour donner naissance à la prochaine génération d'aptères).

Je n'ai pas connaissance du cas chez les Éphémères en général, et chez E. virgo en particulier...
Avatar du membre
Yves D
Membre
Enregistré le : mercredi 10 juin 2020, 11:20
Localisation : Baisy-Thy (Belgique)

Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Message par Yves D »

Merci pour ces intéressantes précisions.
Avatar du membre
Fraf
Animateur
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)

Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Message par Fraf »

Par ailleurs, et même si je n'ai toujours pas le fin mot de l'histoire concernant le sexe d'Ephoron, une remarque concernant les émergences massives, elles permettent d'optimiser la rencontre des partenaires dans le temps et dans l'espace, en vue de la fécondation. Cela permet de rassembler un maximum de mâles et de femelles en un minimum de temps, et donc de rentabiliser le stade adulte (très important vu que, chez les éphémères, les imagos ne se nourrissent pas).
Cela n'a aucun sens si l'espèce est parthogénétique, puisque la reproduction aurait alors lieu sans fécondation, et ne nécessiterait pas la rencontre des partenaires. Ce serait une dépense d'énergie bien inutile. Les espèces parthénogénétiques ne sont généralement pas sociables, voire franchement associables (Saga pedo), et, si elles peuvent avoir un cycle biologique assez similaire (cas des Pijnackeria, qui meurent tous au mois d'août après avoir pondu), elles sont rarement aussi synchronisées sur un temps aussi bref.

Cela ne prouve pas qu'Ephoron ne pratique pas une reproduction sans fécondation, mais disons que ça le contrindique fortement, ce qui est un argument assez fort en faveur d'une reproduction sexuée classique...
Bruno48
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 2 août 2018, 14:22
Localisation : Florac (48)

Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Message par Bruno48 »

Bonjour,

Oui il y a bien de la parthénogénèse dite facultative chez beaucoup d'éphémères.
En effet comme le dit Fraf, l'émergence a lieu sur un temps très court et bien caractérisé ce qui permet la rencontre des sexes, mais la brièveté est souvent telle qu'une possibilité de parthénogenèse permet de maintenir de la reproduction lorsque les conditions ne sont pas idéales.
En d'autres terme, la reproduction sexuée permet la diversité génétique et la parthénogénèse vient en complément pour sécuriser la reproduction.
La parthénogenèse a été démontrée par Sekine et al. sur Ephoron eophilum en Corée, donc pourquoi pas sur Ephoron virgo... je ne sais pas.

Pour en savoir plus voir Funk et al. 2010. Lien :
https://bioone.org/journals/freshwater- ... 015.1.full
Avatar du membre
Fraf
Animateur
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)

Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Message par Fraf »

Merci !
Avatar du membre
Yves D
Membre
Enregistré le : mercredi 10 juin 2020, 11:20
Localisation : Baisy-Thy (Belgique)

*Auto-fécondation d'Ephoron Virgo

Message par Yves D »

Intéressant, merci.
Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Éphéméroptères »