[Espagne]

C'est ici que l'on partage ce que l'on connaît à ce sujet.

Animateur : sans animateur

Avatar du membre
Entomofou
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Saint Agnant de Versillat (23)
Contact :

Message par Entomofou » dimanche 9 mars 2008, 13:30

Que pensez-vous de ce texte transmis par un espagnol sur d'autres forums: http://www.seca-org.com/descargas/proteccion.pdf

Stéphane
L'égalité, la seule égalité en ce monde, l'égalité devant l'asticot. J-H Fabre

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Message par Saturnin de la Poire » dimanche 9 mars 2008, 17:52

Entomofou a écrit :Que pensez-vous de ce texte transmis par un espagnol sur d'autres forums: http://www.seca-org.com/descargas/proteccion.pdf

Stéphane
que je ne parle pas l'espinguoin 8-)
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Avatar du membre
Entomofou
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Saint Agnant de Versillat (23)
Contact :

Message par Entomofou » dimanche 9 mars 2008, 18:49

Ben moi, j'y comprends que ceuls les insectes listés dans cette liste sont protégés....

C'est un ingénieur forestier espagnol qui a donné le lien vers ce document.

Stéph
L'égalité, la seule égalité en ce monde, l'égalité devant l'asticot. J-H Fabre

Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises
Contact :

Message par Saturnin de la Poire » dimanche 9 mars 2008, 18:52

oui mais il ne faut pas confondre "protégé" au sens de la conservation (espèce + milieu !) et interdiction totale de prélèvement (tu peux détruire le milieu, mais la bête tu ne la touches pas)
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près

Avatar du membre
Gyp'
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : vendredi 22 avril 2005, 17:34
Localisation : MIDI-PYRENEES (sud-Occitanie).
Contact :

Message par Gyp' » dimanche 9 mars 2008, 19:09

Saturnin de la Poire a écrit :...... que je ne parle pas l'espinguoin 8-)
T'es pourtant bien un drôle d'espingouin, mon canard ..... :0001:
Jean-Pierre.

"Jamais dans ces colonnes épinglées on ne retrouve la beauté des instants de la vie". Fred Durand - "Le troubleau" - Ed. STOCK.

Avatar du membre
Mikkoleop
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 17 octobre 2006, 16:03
Localisation : Le Pecq

Message par Mikkoleop » lundi 10 mars 2008, 8:53

Tous les insectes "sylvestres" sont protégés, et en particulier ceux dont la liste est donnée...

J'avoue que cela paraît à première vue curieux comme formulation, sauf bien entendu si la conséquence d'une infraction est une sanction différenciée selon que l'insecte est listé ou pas (sanction plus forte si insecte listé), auquel cas il y aurait une logique.

Comment faire pour connaître le niveau des sanctions dans les deux cas ?
Prendre son courage à deux mains, c'est toujours plus facile, lorsqu'on est ambidextre.

Avatar du membre
Adrien
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 18 juillet 2005, 16:18
Localisation : Saint-Viâtre (41)
Contact :

Message par Adrien » jeudi 27 mars 2008, 19:44

pour ceux que les details amusent :

José-Luis : m'a envoyé quelques textes de loi espagnols
vue que c'est tout en espagnol et que je n'y comprend rien ... je vous met son MP tel quel
avis aux motivé pour une traduction ....

en tout cas, il m'a refilé le même lien que l'entomofolle :wink:
José Luis a écrit :Bonsoir:Ne te crois pas qu'il existe beaucoup, donc en Espagne il y a 17 communautés autonomes et chacune a différente législation, bien qu'il soit certain qu'il y a des lois qui affectent toute Espagne. Je t'ai déjà raconté que c'est un pays de fous. Amicalement. José Luis.

www.seca-org.com/descargas/proteccion.pdf

Legislación
Legislación Comunitaria
382R3626
Reglamento (CEE) n° 3626/82 del Consejo del 3 de Diciembre de 1982 (CITES).
Convenio de Berna: Conservación de la vida silvestre y del medio natural en Europa. 19¬9¬1979
Convenio de Bonn: Conservación de las Especies Migratorias de Animales Silvestres.23¬6¬1979
392L0043
92/43/CEE: Directiva del Consejo, de 21 de mayo de 1992, relativa a la conservación de los hábitats naturales y de la fauna y flora silvestre. (Directiva de hábitats)
Los tres primeros son convenios internacionales firmados por España y una vez ratificados por un estado pasan a formar parte de su legislación nacional. A estos tres hay que sumarle una normativa de la Comunidad Europea conocida como Directiva Hábitat.
Legislación Nacional
Ley 4/1989: "Conservación de los espacios naturales y de la Flora y Fauna Silvestre" (B.O.E. 28 de marzo de 1989).
Real Decreto 439/1990 de 30 de marzo (BOE n° 82 del 5¬4¬92) Catálogo General de Especies Amenazadas.
Real Decreto 1997/1995: "Medidas para garantizar la biodiversidad mediante la conservación de los hábitats naturales y la fauna y flora silvestre."
Legislación de la Comunidad de Madrid y Cataluña
Ley 2/91 del 14 de febrero para la protección y regulación de la Fauna y Flora Silvestre (BOCM n° 29, de 4¬2¬91).
Ley 16/95 de 4 de mayo; Forestal y de Protección de la Naturaleza. (BOCM nº127, 30¬5¬95).
________________________________________
Conservación de los hábitats naturales y de la fauna y flora silvestre
Esta directiva Europea fue publicada en el Diario Oficial nº L206 de 22/07/1992 y modificado por el 397L0062 (DOL 305 08.11.1997.
Los fines de esta Directiva quedan expresados en su Artículo 2: "La presente Directiva tiene por objeto contribuir a garantizar la biodiversidad mediante la conservación de los hábitats naturales y de la fauna y flora silvestres en el territorio europeo de los Estados miembros al que se aplica el Tratado".
A través de esta Directiva se crea una red europea de áreas de conservación, denominada "Natura 2000" compuesta por los lugares que alberguen tipos de hábitats naturales que aparecen recogidos en el anexo I, y de hábitats de especies que figuran en el anexo II.
La Directiva no supone una ley en sí, sino una pauta para la elaboración de leyes y normas en los respectivos países.
Esta directiva contiene 6 anexos, en el Anexo II contempla las "Especies animales y vegetales de interés comunitario para cuya conservación es necesario designar zonas especiales de conservación".
En este Anexo se incluyen una serie de coleópteros:
Buprestis splendens
Carabus olympiae
Cerambyx cerdo
Cucujus cinnaberinus
Dytiscus latissimus
Graphoderus bilineatus
Osmoderma eremita
Rosalia alpina
Limoniscus violaceus
Lucanus cervus
Morimus funereus
Todos ellos tienen la categoría de especies con prioridad.
El Anexo IV reza: Especies animales y vegetales de interés comunitario que requieren una protección estricta.
En este Anexo se incluyen todas las especies del Anexo antes citado menos las tres últimos.
El Anexo V dice "Especies animales y vegetales de interés comunitario cuya recogida en la naturaleza y cuya explotación puede ser objeto de medidas de gestión".
En este Anexo no se incluye ningún coleóptero.
Convenio de Berna
Instrumento de ratificación relativo del Convenio relativo a la conservación de la vida silvestre y del medio natural en Europa, hecho en Berna el 19 de septiembre de 1979 y ratificado por España el 13 de mayo de 1986. B.O.E. 1 de octubre de 1986.
Modificación anejos II y III. B.O.E. 7 de junio de 1988.
Corrección de errores. B.O.E. 16 de agosto de 1988.
Corrección de errores. B.O.E. 5 de diciembre de 1988.
Este convenio consta de tres anejos: anejo I (incluye especies de flora estrictamente protegidas), anejos II (especies de fauna estrictamente protegidas) y anejo III (especies de fauna protegidas).
Este convenio prohibe, para las especies del anejo II, la captura intencionada, de posesión y muerte intencionadas, el deterioro o la destrucción intencionados de los lugares de reproducción o de las zonas de reposo; la perturbación intencionada de la flora silvestre; la destrucción o recolección intencionada de huevos, la posesión y el comercio interior de los animales vivos, muertos, disecados, etc. Para las especies del anejo III, se dice que cualquier explotación de estas especies se regulará de tal forma que mantenga la existencia de esas poblaciones fuera de peligro. España firmó el convenio con la reserva de que las especies de invertebrados del anejo II ("estrictamente protegidas") pasaran al anejo III.
Las reservas interpuestas por España llegaron fuera de plazo al Congreso de Europa, por lo que a efectos legales europeos carecen de valor. En definitiva, para el Consejo de Europa, el estado español ha ratificado el Convenio de Berna sin reservas, mientras que en la legislación española todos los invertebrados están en el anejo III.
Este convenio no incluía en principio a ninguna especie de invertebrado en sus anejos. Pero en 1988 se actualizan dichos anejos, dando cabida unas pocas especies de invertebrados. En el anejo II se incluyen 51 insectos, 1 arácnidos y 19 moluscos; en el anejo III aparecen 2 insectos, 3 crustáceos, 4 moluscos y 1 anélido.
Convenio de Washington (CITES)
Adhesión de España al Convenio Internacional de especies Amenazadas de fauna y flora silvestre, hecho en Washington el 3 de marzo de 1973. B.O.E. 30 de julio de 1986.
Modificación de apéndices I, II, III. B.O.E. 24 de noviembre de 1987.
Modificación de apéndices I, II, III. B.O.E. 18 de enero de 1991.
Modificación de apéndices I, II, III y enmiendas al apéndice III. B.O.E. 27 de febrero de 1996.
Correción de errores. .B.O.E. 29 de abril de 1996.
Correción de errores. B.O.E. 30 de abril de 1996.
El CITES contempla cuatro apéndices, en el primero se incluyen especies de animales y plantas en peligro de extinción que pueden estar afectadas por el comercio, y cuya regulación debe de ser particularmente estricta.
El apéndice II recoge las especies que podrían llegar a estar en peligro de extinción, aunque hoy en día no lo estén.
El apéndice III reúne especies cuyo comercio debe de restringirse.
El apéndice IV muestra el modelo de permiso de exportación.
En la actualidad de la fauna española sólo se encuentra una especie en el catálogo CITES, el lepidóptero Parnessius apollo, incluida en el apéndice II.
Además no existe ningún coleóptero dentro del catálogo.
En la actualidad existe una propuesta por parte de la Autoridad Científica de Eslovenia para incluir en el Apéndice II las siguientes especies:
Orden Familia Género y especie
Coleoptera Dytiscidae Dytiscus latissimus
Geotrupidae Bolbelasmus unicornis
Buprestidae Buprestis splendens
Elateridae Ampedus quadrisignatus
Cleridae Aporthopleura (Orthopleura) sanguin
Melandryidae Phryganophilus ruficollis
Phryganophilus auritus
Boridae Boros scheideri
Cerambycidae Tragosoma depsarium
Pseudogaurotina (Gaurotes) excellen
Cornumutila quadrivittata
Leptura (Strangalia)thoracica
Titanus giganteus
Acrocinus longimanus
Macrodontia cervicornis
Callipogon relictus
Carabidae Coptolabrus spp.
Mormolyce spp.
Scarabeidae Goliathus spp.
Megalorrhina harrisi
Mecynorrhina torquata
Dynastes hercules
Dynastes neptunus
Megasoma elephas
Chalcosoma atlas
Lucanidae Eurytrachelus spp.
Phalacrognathus muelleri
Leiodidae Radziella stryx
Hadesia vasiceki
Speoplanes giganteus
Lepidoptera Papilionidae Parnassius spp.
Dryura (Papilio) antimachus
Morphidae Morpho spp.
Noctuidae Thysania agrippina
Uraniidae Chrysiridia (Urania) madagascariensi
Saturnidae (Attacidae) Attacus atlas
Attacus edwardsi
Actias isis
Argema mitrei
Brahmaeidae Brahmaea wallichi
Convenio de Bonn
Instrumento de ratificación de la Convención sobre la Conservación de las Especies Migratorias de Animales Silvestres, hecho en Bonn el 23 de junio de 1979. B.O.E. 29 de octubre de 1985.
Enmiendas. B.O.E. 12 de febrero de 1987.
Corrección de errores. B.O.E. 7 de abril de 1987.
Enmiendas y modificación de apéndices I y II. B.O.E. 19 de septiembre de 1990.
Sustitución del texto del Instrumento de ratificación sobre la Conservación de las Especies Migratorias de Animales Silvestres. B.O.E. 17 de mayo de 1995.
Memorandum de entendimiento sobre medidas de conservación del zarapito de pico fino "Numenius tenuirostris", anejo a la Convención 23 de junio de 1979 sobre conservación de las especies migratorias. B.O.E. 7 de febrero de 1996.
Este convenio trata sobre la conservación de especies migratorias. Incluye dos apéndices: Apéndice I (Especies migratorias amenazadas) y apéndice II (Especies migratorias que deben ser objeto de acuerdo).
Respecto a las especies del apéndice I, los estados firmantes se comprometen a proihibir tomar, cazar, pescar, capturar, hostigar intencionadamente, matar con premeditación o con cualquier otro intento análogo; para las especies del apéndice II se deben concluir acuerdos internacionales para su conservación.
En este convenio sólo figura un invertebrado, un lepidóptero en el apéndice II.
________________________________________
Ley 4/1989

Ley 4/1989, de 27 de marzo, de conservación de los espacios naturales y de la Flora y Fauna Silvestre. B.O.E. 28 de marzo de 1989.
Esta es la norma capital que protege la flora y la fauna en España, por otra parte, esta ley establece que las Comunidades Autónomas deben promulgar catálogos de especies amenazadas en el ámbito de sus respectivos territorios; hasta la fechas sólo han publicado Catálogos Regionales de Especies Amenazadas Cataluña y Madrid.
Contiene un artículo muy famoso, el 26.4 y reza: Queda prohibido dar muerte, dañar, molestar o inquietar intencionadamente a los animales silvestres, y especialmente los comprendidos en alguna de las categorías enunciadas en el artículo 29, incluyendo su captura en vivo y la recolección de sus huevos o crías, así como alterar y destruir la vegetación.
En relación a los mismos quedan igualmente prohibidos la posesión, tráfico y comercio de ejemplares vivos o muertos o de sus restos, incluyendo el comercio exterior.
Esta ley protege de forma absoluta a todas y cada una de las especies silvestres de animales y plantas de España, impidiendo cualquier acto intencionado contra ellas.
De esta manera quedan protegidos absolutamente todas las especies de invertebrados.
En el artículo 29 se enumeran las categorías en las que se deben catalogar las especies amenazadas, son: en peligro de extinción, sensibles a la alteración de su hábitat, vulnerables y de interés especial
El artículo 28 matiza de alguna manera el drástico artículo 26.4, y en ciertos casos deja sin efecto a la prohibición; dice así:
1. Para las especies de animales y plantas silvestres no comprendidas en alguna de las categorías del artículo 29 no serán de aplicación las prohibiciones previstas en el artículo 26.4 cuando se trate de supuestos con regulación específica en la legislación de montes, caza o pesca continental, y sin perjuicio de lo establecido en el capítulo III del presente título. 2. Podrán quedar sin efecto las prohibiciones del artículo 26.4, previa autorización administrativa del órgano competente, cuando concurra alguna de las circunstancias siguientes: a)Si de su aplicación se derivan efectos perjudiciales para la salud y seguridad de las personas. b) Cuando de su aplicación se derivan efectos perjudiciales para especies protegidas. c) Para prevenir perjuicios importantes a los cultivos, el ganado, los bosques, la caza. la pesca y la calidad de las aguas. d) Cuando sea necesario por razón de investigación, educación, repoblación o reintroducción, o cuando se precise para la cría en cautividad. e) Para prevenir accidentes en relación con la seguridad aérea. 3. La autorización administrativa a que se refiere el apartado anterior deberá ser motivada y especificar: a) Las especies a que se refiera. b) Los medios, los sistemas o métodos a emplear y sus límites. así como el personal cualificado, en su caso. c) Las condiciones de riesgo y las circunstancias de tiempo y lugar. d) Los controles que se ejercerán, en su caso. e) El objetivo o razón de la acción.
Este artículo abre la posibilidad de dejar sin efecto las prohibiciones del artículo 26.4, por diversas razones, dentro de las cuales se encuentran las que nos interesan, la investigación y la educación, pero la captura siempre debe de ser previa concesión de la autorización administrativa, otorgada por el órgano competente tras la correspondiente solicitud. Este órgano depende de la Comunidad Autónoma de la que se trate, puede ser las agencias de medio ambiente, consejerías o viceconserjerías.
Se sabe que las Comunidades Autónomas no contestan a las solicitudes, por lo que podemos acogernos a la Ley 30/1992 de 26 de noviembre de Régimen Jurídico de las Administraciones Públicas y del Procedimiento Administrativo Común (B.O.E. 285, de 27 de noviembre de 1992). Si la Administración no contesta a una solicitud en el plazo de tres meses, el ciudadano estimará que la solicitud ha sido concedida (artículos 42.2 y 43.2). Por esos es aconsejable enviar la petición con al menos tres meses de anticipación a la fecha prevista para la recogida de los ejemplares, y utilizar los medios de presentación de los escritos que den más garantias, como pueden ser la presentación en el registro en el registro correspondiente (con sello de la copia que debe de quedar en poder del solicitante) o el envío por correo certificado con acuse de recibo (artículo 38.4 de la precitada ley(. En cualquier caso, al salir al campo conviene llevar toda la documentación acreditativa de la concesión del permiso (o del "silencio administrativo").
Por último recordad que esto se refiere sólo a esta ley, y que existen Comunidades que esto no es suficiente, pero so imprescindible para todos.
Catálogo Nacional de Especies Amenazadas

Real Decreto 439/1990, de 30 de marzo, por el que se crea el Catálogo Nacional de Especies Amenazadas. B.O.E. 5 de abril de 1990.
Orden de 29 de agosto de 1996 por la que se incluye la especie "Margaritifera auricularia" y se excluye la especie "Limonium neocastellonense" en el Catálogo Nacional de Especies Amenazadas. B.O.E. 7 de septiembre de 1996.
La creación del Catálogo Nacional de Especies Amenazadas se contempla en la Ley 4/1989. Este catálogo no incluye en principio ningún invertebrado; pero posteriormente en la orden del 29 de agosto se da cabida al único invertebrado, Margaritifera auricularia.
Orden de 10 de marzo de 2000 por la que se incluyen en el Catálogo Nacional de Especies Amenazadas determinadas especies, subespecies y poblaciones de flora y fauna y cambian de categoría y se excluyen otras especies ya incluidas en el mismo.
Por medio de esta Orden se incluyen en el Catálogo Nacional 22 insectos, de los cuales nueve son escarabajos, con áreas de distribución reducidas o fragmentadas, tres de los cuales se encuentran en Ceuta, con poblaciones de tamaño reducido: Chasmatopterus zonatus, Carabus riffensis, Dorysthenes forficatus.
En el Anexo I de esta orden se enumeran los taxones y poblaciones que se incluyen nuevos en el catálogo. Dentro de la categoría de "En peligro de extinción" hay 4 insectos, ninguno de ellos coleóptero. Dentro de la categoría "Sensibles a la alteración de su hábitat" se incluyen 5 insectos 4 de ellos coleópteros
En la categoría de "vulnerable" encontramos tres coleópteros de un total de cuatro insectos: Buprestis splendens, Chasmatopterus zonatus, Carabus riffensis.
Por último dentro de los catalogados como "de interés especial" tenemos 9 invertebrados, de los cuales tres son coleópteros: Lucanus cervus, Rosalia alpina y Dorysthemes forficatus.
Real Decreto 1997/1995

Real Decreto 1997/1995, de 7 de diciembre, sobre medidas para contribuir a garantizar la biodiversidad mediante la conservación de los hábitats naturales y de la fauna y flora silvestre. B.O.E. 28 de diciembre de 1995.
Es la transposición de la Directiva 92/43/CEE, popularmente conocida como "Directiva Hábitat". Contiene seis anexos, de los cuales nos interesan ahora el anexoIV (especies animales y vegetales de interés comunitario que requieren una protección estricta) y el anexo V (especies animales y vegetales de interés comunitario cuya recogida en la naturaleza y cuya explotación puede ser objeto de medidas de gestión.
Las especies den anexo IV gozarán de las medidas de protección establecidas en la Ley 4/1989 y en el Real Decreto 439/1990(Catálogo Nacional de Especies Amenazadas),
Respecto a las especies del anexo V, las Comunidades Autónomas correspondientes deberán adoptar las medidas que sean pertinentes para la recogida en la naturaleza de dichas especies, así como la gestión de su explotación sean compatibles con el mantenimiento de las mismas en un estado de conservación favorable.
Los invertebrados que protege en el anexo IV incluye 47 artrópodos (46 insectos y un arácnido), 23 moluscos y un equinodermo. En su anexo V se incluyen un Cnidario, 5 moluscos, un anélido y 5 artrópodos (4 crustáceos y un insecto).
________________________________________
Regulación autonómica
La Ley 4/89, antes mencionada, faculta a las Comunidades Autónomas para la elaboración de sus correspondientes catálogos de especies amenazadas, en el marco de sus respectivas leyes de protección de flora y fauna silvestres. Hasta la fecha sólo las comunidades autonómicas de Madrid (D.O.C.M. 54, de 5 de marzo de 1991), Cataluña (D.O.G.C. de 21 de mayo de 1992), Navarra (B.O.N. 34, de 19 de marzo de 1993) y País Vasco (B.O.P.V. 142, de 27 de julio de 1994, las han elaborado, aunque sólo las dos primeras han publicado también sus catálogos.
En Madrid (B.O.C.M. 85, de 9 de abril de 1992) están protegidas 42 especies de insectos, de 8 órdenes diferentes.
En Cataluña la situación es más compleja, la protección de los animales está regulada por la ley 3/1988, de 4 de marzo, el decreto 328/1992, la orden de 6 de marzo de 1993, y la ley de 3/1994, de 20 de abril/ de modificación de la ley 3/1988.
La ley estatal también faculta a los ayuntamientos para dictar normas de protección de la fauna y flora en sus correspondientes términos municipales. Al menos un municipio ha ejercido tal derecho, se trata de Colmenar Viejo (Madrid), que ha dictado una ordenanza de protección para los lepidópteros: (textualmente) "pavo real", "macaon", "podalirio", "isabella" y "todas aquellas especies que no son plagas" (B.O.C.M. 300, de 18 de diciembre de 1991).
Coleopteros protegidos por la Ley 2/91 para la Protección y Regulación de la Fauna y Flora Silvestre en la Comunidad de Madrid
Familia Especie Categoría
Carabidae Calathus vuillefroyi S.A.
Carabidae Carabus ghiliani S.A.
Carabidae Nebria vuillefroyi S.A.
Carabidae Leistus constrictus S.A.
Carabidae Platyderus varians S.A.
Carabidae Ocydromus carpetanum S.A.
Rutelidae Mimela rugatipennis S.A.
Geotrupidae Ceratophyus martinezi S.A.
Lucanidae Lucanus cervus VU.
Cerambycidae Iberodocadion hispanicum S.A.
Curculionidae Attactagenus zarateae S.A.
Modifié en dernier par Adrien le jeudi 27 mars 2008, 20:56, modifié 2 fois.
.

ce n'est pas parce qu'ils sont beaucoup a avoir tort qu'ils ont raison !

liptaster
Membre
Enregistré le : vendredi 28 septembre 2007, 7:48
Localisation : Absurdistan

[Espagne et Portugal]

Message par liptaster » lundi 27 octobre 2008, 18:48

Quelqu'un peut donner des adresses de correspondance où le permis obtenir?

Avatar du membre
Gyp'
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : vendredi 22 avril 2005, 17:34
Localisation : MIDI-PYRENEES (sud-Occitanie).
Contact :

[Espagne et Portugal]

Message par Gyp' » lundi 27 octobre 2008, 19:06

Demande donc à l'Ambassade d'Espagne en Absurdistan où tu résides (humour)...... :0009:
Jean-Pierre.

"Jamais dans ces colonnes épinglées on ne retrouve la beauté des instants de la vie". Fred Durand - "Le troubleau" - Ed. STOCK.

Avatar du membre
Gyp'
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : vendredi 22 avril 2005, 17:34
Localisation : MIDI-PYRENEES (sud-Occitanie).
Contact :

[Espagne et Portugal]

Message par Gyp' » mardi 28 octobre 2008, 23:37

Ci-après : un petit essai d'amélioration ... :-|
Patrick_B a écrit :Je l'ai passé au traducteur alta-vista, c'est brut, non relu, si tu peux en faire quelque chose. (même pour quelqu'un qui traduirait, ça éviterai de tout retaper s"'il suffit de faire quelques corrections)
Législation
Législation Communautaire 382R3626 règlement (CEE) n° 3626/82 du
Conseil de du 3 décembre 1982 (DÉFIS).
Convention de Berne : Conservation de la vie sauvage et du milieu
naturel en Europe. 19¬9¬1979 Convention de Bonn : Conservation des
Espèces Migratrices d'Animaux Sylvestres.23¬6¬1979 392L0043 92/43/CEE
: Directive du Conseil, de du 21 mai 1992, relative à la conservation
des habitats naturels et de la faune et de la flore sauvage. (Directive Habitats) les trois premiers sont des conventions
internationales signées par l'Espagne et une fois ratifiées par unétat ils doivent être traduits en droit national. À
à ces trois il faut [lui] ajouter la réglementation [de la] Communautaire
européenne connue comme Directive Habitat.
Législation Nationale Loi 4/1989 : "Conservation des espaces naturels
et de la Flore et de la Faune Sauvage" (B.O.E. 28 mars 1989).
Arrêté royal 439/1990 de du 30 mars (BOE n° 82 du 5¬4¬92) Catalogue
Général d'Espèces Menacées.
Arrêté royal 1997/1995 : "Mesures pour garantir la bio-diversité au
moyen de la conservation des habitats naturels et de la faune et de la
flore sauvage."
Législation de la Communauté Madrid et de Catalogne Loi 2/91 le 14
février pour la protection et le règlement la Faune et la Flore
Sauvage (BOCM n° 29, de 4¬2¬91).
Loi 16/95 de du 4 mai ; Forestier et de Protection de la Nature.
(BOCM nº127, 30¬5¬95).
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conservation des habitats naturels et de la faune et de la flore
sauvage Cette directive Européenne a été publiée au journal
officiel nº L206 de de 22/07/1992 et modifiée par le 397L0062 (DOL 305
08.11.1997.
Les fins de cette Directive sont exprimées dans leur Article 2 : "La
présente Directive a pour but de contribuer à garantir la
bio-diversité par la conservation des habitats naturels et de la
faune et de la flore sauvages dans le territoire européen des États
membres [à] auquel on applique le Traité".
À travers cette Directive on crée un réseau européen de secteurs
de conservation, appelée "Natura 2000" composée des lieux qui
comportent des types d'habitats naturels qui sont repris dans l'annexe I,
et d'habitats d'espèces qui figurent dans l'annexe II.
La Directive ne fait pas Loi par elle-même, mais propose une règle pour
l'élaboration de lois et des normes dans les pays respectifs.
Cette directive contient 6 annexes, dans l'Annexe II elle considère
"les Espèces animales et végétales d'intérêt communautaire pour
la conservation duquel il est nécessaire de désigner des zones
spéciales de conservation".
Dans cette Annexe on inclut une série de coleoptères :
Buprestis splendens
Carabus olympiae
Cerambyx cerdo
Cucujus cinnaberinus
Dytiscus latissimus
Graphoderus bilineatus
Osmoderma eremita
Rosalia alpina
Limoniscus violaceus
Lucanus cervus
Morimus funereus

Tous ont la catégorie d'espèces avec priorité.
L'Annexe IV prie : Espèces animales et végétales d'intérêt
communautaire qui requièrent une protection stricte.
Dans cette Annexe on inclut toutes les espèces de l'Annexe pré
citée sauf les dernières trois.
L'Annexe V dit "des Espèces animales et végétales d'intérêt
communautaire dont la reprise dans la nature et dont l'exploitation peut
faire l'objet de mesures de gestion".
Dans cette Annexe on n'inclut aucun coléoptère.
Convention de Berne : Instrument de ratification relatif de la
Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu
naturel en Europe, fait à Berne le 19 septembre 1979 et ratifié par
l'Espagne le 13 mai 1986. de B.O.E. 1 octobre 1986. de Modification
annexes II et III. B.O.E. 7 juin 1988. de Correction d'erreurs. B.O.E.
16 août 1988. de Correction d'erreurs. B.O.E. 5 décembre 1988. de
Cette convention est composée de trois annexes : annexe I (elle inclut
des espèces de flore strictement protégées), annexes II (espèces
de faune strictement protégées) et annexe III (espèces de faune
protégées).
Cette convention interdit, pour les espèces de l'annexe II, la
capture intentionnelle, possession et mise à mort intentionnelles, la
détérioration ou la destruction intentionnelles des lieux de
reproduction ou des zones de repos ; la perturbation intentionnelle de
la flore sauvage ; la destruction ou la récolte intentionnelle
d'oeufs, la possession et le commerce intérieur des animaux vivants,
morts, disséqués, etc.. Pour les espèces de l'annexe III, on dit que
toute exploitation de ces espèces sera réglée de telle sorte
qu'elle ne mette pas leur vie en danger. L'Espagne a
signé la convention sous réserve que les espèces
d'invertébrés de l'annexe II ("strictement protégées") pass(erai)ent
à l'annexe III.
Les réserves demandées par l'Espagne sont arrivées hors de délai
au Congrès de l'Europe, c'est porquoi elles n'ont pas de valeur légale au plan européen
. En définitive, pour le Conseil de l'Europe,
l'état espagnol a ratifié la Convention de Berne sans réserve,
tandis que dans la législation espagnole tous les invertébrés sont
dans l'annexe III.
Cette convention n'incluait en principe (à) aucune espèce
d'invertébré dans ses annexes. Mais en 1988 la mise à jour de ces
annexes, y a fait entrer quelques espèces d'invertébrés. Dans
l'annexe II 51 insectes, 1 arachnides y figurent et 19 mollusques ;
dans l'annexe III apparaissent 2 insectes, 3 crustacés, 4 mollusques
et 1 annélide.

Convention de Washington (DÉFIS) Adhésion de l'Espagne à la
Convention Internationale d'espèces Menacées faune et flore sauvage,
fait à Washington le 3 mars 1973. de B.O.E. 30 juillet 1986. de
Modification d'appendices I, II, III. B.O.E. 24 novembre 1987. de
Modification d'appendices I, II, III. B.O.E. 18 janvier 1991. de
Modification d'appendices I, II, III et amendes à l'appendice III.
B.O.E. 27 février 1996. de Correción d'erreurs. B.O.E. 29 avril
1996. de Correción d'erreurs. B.O.E. 30 avril 1996.
Les DÉFIS considère quatre appendices, dans le on inclut d'abord des
espèces animaux et plantes en danger d'extinction qui peuvent être
touchées par le commerce, et dont le règlement se doit d'être
particulièrement strict(e).
L'appendice II rassemble les espèces qui pourraient arriver à être
en danger d'extinction, même si de nos jours elles ne les sont pas.

L'appendice III réunit des espèces dont le commerce doit être
restreint.
L'appendice IV montre le modèle d'autorisation d'exportation.
Actuellement on trouve seulement une espèce de la faune espagnole
dans le catalogue DÉFIS, le Parnassius lépidoptere apollo, y compris
dans l'appendice II.
Il n'existe en outre aucun coléoptère dans le catalogue.
Actuellement il existe une proposition de l'Autorité Scientifique de
la Slovénie pour inclure dans l'Appendice II les espèces suivantes :

Ordre Famille Type et espèce
Coleoptera Dytiscidae Dytiscus latissimus
Geotrupidae Bolbelasmus unicornis
Buprestidae Buprestis splendens
Elateridae Ampedus quadrisignatus
Cleridae Aporthopleura (Orthopleura) sanguin
Melandryidae Phryganophilus ruficollis
Phryganophilus auritus
Boridae Boros scheideri
Cerambycidae Tragosoma depsarium
Pseudogaurotina (Gaurotes) excellen
Cornumutila quadrivittata
Leptura (Strangalia)thoracica
Titanus giganteus
Acrocinus longimanus
Macrodontia cervicornis
Callipogon relictus
Carabidae Coptolabrus spp.
Mormolyce spp.
Scarabeidae Goliathus spp.
Megalorrhina harrisi
Mecynorrhina torquata
Dynastes hercules
Dynastes neptunus
Megasoma elephas
Chalcosoma atlas
Lucanidae Eurytrachelus spp.
Phalacrognathus muelleri
Leiodidae Radziella stryx
Hadesia vasiceki
Speoplanes giganteus
Lepidoptera Papilionidae Parnassius spp.
Dryura (Papilio) antimachus
Morphidae Morpho spp.
Noctuidae Thysania agrippina
Uraniidae Chrysiridia (Urania) madagascariensi
Saturnidae (Attacidae) Attacus atlas
Attacus edwardsi
Actias isis
Argema mitrei
Brahmaeidae Brahmaea wallichi

Convention de Bonn Instrument de ratification de la Convention sur la
Conservation des Espèces Migratrices d'Animaux Sauvages, fait à Bonn
le 23 juin 1979. de B.O.E. 29 octobre 1985. d'Amendements. B.O.E. 12
février 1987. de Correction d'erreurs. B.O.E. 7 avril 1987.
Amendements et modification d'appendices I et II. B.O.E. 19 septembre
1990. de Substitution du texte de l'Instrument de ratification sur la
Conservation des Espèces Migratrices d'Animaux Sauvages. B.O.E. 17
mai 1995. de Mémorandum d'entendement sur les mesures de conservation
du courlis de bout fin "Numenius tenuirostris", annexe à la
Convention 23 juin 1979 sur la conservation des espèces migratrices.
B.O.E. 7 février 1996. de Cette convention traite de la conservation
d'espèces migratrices. Elle inclut deux appendices : Appendice I
(Espèces migratrices menacées) et appendice II (Espèces migratrices
qui doivent faire l'objet d'un accord).
En ce qui concerne les espèces de l'appendice I, les états
signataires se engagent à interdire de détenir chasser, pêcher,
capturer, harceler intentionnellement, tuer avec preméditation ou avec
tout autre tentative analogue ; pour les espèces de l'appendice II on
doit conclure des accords internationaux pour leur conservation.
Dans cette convention figure seulement un invertébré, un
lépidoptère dans l'appendice II.

---------------------------------------------------------------------------------------------
Loi 4/1989

Loi 4/1989, de du 27 mars, de conservation des espaces naturels et
de la Flore et de la Faune Sauvage. B.O.E. 28 mars 1989.
Celle-ci est la norme importante qui protège la flore et la faune en
Espagne, d'autre part, cette loi établit que les Communautés
Autonomes doivent promulguer des catalogues d'espèces menacées dans
le cadre de leurs territoires respectifs ; jusqu'à présent les ont
seulement publié des Catalogues Régionaux d'Espèces Menacées
Catalogne et Madrid.
Contient un article très important, le 26.4 et précise : Est
interdit tuer, blesser, déranger ou inquiéter
intentionnellement les animaux sauvages, et spécialement ceux compris
dans certaines des catégories énoncées dans l'article 29, y compris
leur capture et la récolte leurs oeufs ou d'élevages, ainsi
qu'altérer et détruire la végétation.
Par rapport à ces derniers sont également interdite la possession,
le trafic et le commerce d'exemplaires vifs ou morts ou de ses
restes, y compris le commerce extérieur.
Cette loi protège de manière absolue (à) chacune des espèces
sauvages animaux et plantes de l'Espagne, en empêchant tout acte
intentionné contre elles.
De la même manière sont protégées absolument toutes les espèces
d'invertébrés.

Dans l'article 29 on énumère les catégories dans lesquelles on doit
cataloguer les espèces menacées, sont : en danger d'extinction,
sensibles à la modification de son habitat, vulnérables et
d'intérêt spécial l'article 28 nuance d'une certaine manière
l'article 26.4 radical, et dans certains cas laisse sans effet à
l'interdiction ; il dit ainsi : 1. pour les espèces animaux et
plantes sauvages non comprises dans certaines des catégories de
l'article 29 ils ne seront pas d'application les interdictions
prévues dans l'article 26.4 quand il s'agira d'hypothèses avec
règlement spécifique dans la législation montagnes, chasse ou
pêche continentale, et sans préjudice de ce qui est établi dans le
chapitre III du présent titre. 2. Pourront rester sans effet les
interdictions de l'article 26.4, après autorisation administrative de
l'organe compétent, quand concourra certaines des circonstances
suivantes : a)Si de leur application dérivent des effets nuisibles
pour la santé et la sécurité des personnes. B) Quand de leur
application dériveront des effets nuisibles pour espèces
protégées. C) Pour prévoir d'importants préjudices aux cultures,
le bétail, les forêts, la chasse. la pêche et la qualité des eaux.
D) Quand il sera nécessaire pour raison recherche, éducation,
repeuplement ou réintroduction, ou quand il sera nécessaire pour
l'élevage en captivité. e) Pour prévoir des accidents par rapport
à la sécurité aérienne. 3. l'autorisation administrative à à
laquelle se réfère le paragraphe précédent devra être motivée et
spécifier : a) Les espèces à auxquelles il se réfère. B) Les
moyens, les systèmes ou méthodes à employer et leurs limites ainsi
que le personnel qualifié, le cas échéant. C) Les conditions de
risque et les circonstances temps et lieu. D) Les contrôles qui
seront exercés, le cas échéant. e) L'objectif ou la raison de
l'action.
Cet article ouvre la possibilité de laisser sans effet les
interdictions de l'article 26.4, pour diverses raisons, dans
lesquelles on trouve celles qui nous intéressent, la recherche et
l'éducation, mais la capture doit toujours être consécutive à l'autorisation administrative,
accordée par l'organe compétent après la demande correspondante. Cet organe dépend de la
Communauté Autonome dont il s'agit, il peut être les agences
environnement, bureaux de conseillers ou viceconseillers.
On sait que les Communautés Autonomes ne répondent pas aux demandes,
ce pourquoi nous pouvons faire valoir à la Loi 30/1992 de du 26
novembre de Régime Juridique des Administrations Publiques et de la
Procédure Administrative Commune (B.O.E. 285, de du 27 novembre
1992). Si l'Administration ne répond pas à une demande dans un
délai de trois mois, le citoyen estimera que la demande a été
accordée (articles 42.2 et 43.2). il est donc recommandable
d'envoyer la demande avec au moins trois mois d'anticipation par rapport à la
date prévue pour la récolte des exemplaires, et d'utiliser les
moyens de présentation des documents qui donnent davantage de
garanties, comme peuvent être la présentation dans le registre dans
le registre correspondant (avec timbre de la copie qui doit rester à
pouvoir du demandeur) ou l'envoi par courrier recommandé avec accusé
de reçu (article 38.4 de la loi précitée. En tout cas,
en cours de prospection il convient de posséder toute la documentation accréditive de la concession de l'autorisation (ou du "silence administratif").

Finalement vous rappelez que ceci se réfère seulement à cette loi,
et qu'il existent des Communautés pour lesquelles ceci n'est pas suffisant, mais reste néanmoins indispensable pour tous.
Catalogue National d'Espèces Menacées

Arrêté royal 439/1990, de du 30 mars, par lequel on crée le
Catalogue National d'Espèces Menacées. B.O.E. 5 avril 1990. d'Ordre
de du 29 août 1996 par lequel on inclut l'espèce "Margaritifera
auricularia" et on exclut l'espèce "Limonium neocastellonense" dans
le Catalogue National d'Espèces Menacées. B.O.E. 7 septembre 1996.

La création du Catalogue National d'Espèces Menacées est
considérée dans la Loi 4/1989. Ce catalogue n'inclut en principe
aucun invertébré ; mais postérieurement dans l'ordre de du 29 août
on rajoute un seul invertébré, Margaritifera
auricularia.
Ordre de du 10 mars 2000 par lequel (ils) sont inclus dans le Catalogue
National d'Espèces Menacées certaines espèces, des sous-espèces et
des populations flore et faune et changent de catégorie et on exclut
d'autres espèces déjà incluses dans ce dernier.
Au moyen de cet Ordre se rajoutent dans le Catalogue National 22
insectes, dont neuf sont des scarabées, avec des secteurs de
distribution réduits ou fragmentés, trois que l'on trouve(nt) à
Ceuta, avec des populations de taille réduite : Chasmatopterus
zonatus, Carabus riffensis, Dorysthenes forficatus.
Dans l'Annexe I de cet ordre on énumère les taxones et les
populations qui sont nouvellement incluses dans le catalogue. Dans la
catégorie de "en danger d'extinction" il y a 4 insectes, aucun coléoptère.
Dans la catégorie "Sensibles à la modification de
leur habitat" 5 insectes se rajoutent 4 d'entre eux coléoptères Dans la
catégorie de "vulnérable" nous trouvons trois coléoptères sur un total
de quatre insectes : Buprestis splendens, Chasmatopterus zonatus,
Carabus riffensis.
Finalement dans ceux catalogués comme "d'intérêt spécial" nous
avons 9 invertébrés, dont trois sont coléoptères : Lucanus cervus,
Rosalia alpine et Dorysthemes forficatus.
Arrêté royal 1997/1995
Arrêté royal 1997/1995, de du 7 décembre, sur les mesures pour
contribuer à garantir la bio-diversité par la conservation des
habitats naturels et de la faune et de la flore sauvage. B.O.E. 28
décembre de 1995. Est la transposition de la Directive 92/43/CEE,
populairement connue comme "Directive Habitat". Il contient six
annexes, dont nous intéressent maintenant l'anexoIV (espèces
animales et végétales d'intérêt communautaire qui requièrent une
protection stricte) et l'annexe V (espèces animales et végétales
d'intérêt communautaire dont reprise dans la nature et dont
l'exploitation peut faire l'objet de mesures de gestion.
Les espèces mentionnées à l'annexe IV jouiront des mesures de protection
établies dans la Loi 4/1989 et dans l'arrêté royal
439/1990(Cata'logo Ressortissant d'Espèces Menacées), En ce qui
concerne les espèces de l'annexe V, les Communautés Autonomes
correspondantes devront adopter les mesures qui sont pertinentes pour
la récolte dans la nature de ces espèces, ainsi que la gestion de
son exploitation soient compatibles avec le maintien de de ces
dernières dans un état de conservation favorable.
Les invertébrés qu'il protège dans l'annexe IV inclut 47
arthropodes (46 insectes et arachnide), 23 mollusques et un
échinoderme. Dans son annexe V on inclut un Cnidario, 5 mollusques,
annélide et des 5 arthropodes (4 crustacés et un insecte).
---------------------------------------------------------------------------
Règlement autonome la Loi 4/89, précitée, autorise aux Communautés
Autonomes pour l'élaboration de ses correspondants catalogues
d'espèces menacées, dans le cadre de ses respectives lois de
protection flore et faune sauvages. Jusqu'à présent la seulement les
Communautés autonomes de Madrid (D.O.C.M. 54, de du 5 mars 1991),
Catalogne (D.O.G.C. de du 21 mai 1992), Navarre (B.O.N. 34, de du 19
mars 1993) et le Pays Basque (B.O.P.V. 142, de du 27 juillet 1994, les
ont élaborées, bien que seulement les deux premières aient aussi
publié leurs catalogues.
À Madrid (B.O.C.M. 85, de du 9 avril 1992) sont protégées 42
espèces d'insectes, de 8 ordres différents.
En Catalogne la situation est plus complexe, la protection des animaux
est réglé par la loi 3/1988, de du 4 mars, le décret 328/1992,
l'ordre de du 6 mars 1993, et la loi de de 3/1994, de du 20 avril/de
modification de la loi 3/1988.
La loi étatique autorise aussi les mairies à dicter des normes de
protection de la faune et de la flore dans ses arrêtés municipaux
correspondants. Au moins une commune a exercé un tel droit, il s'agit
de Vieux Colmenar (Madrid), qui a dicté un décret de protection pour
ce qui est lepidópteros : (textuellement)"dinde réelle", "macaon",
"podalirio", "isabella" et "toutes ces espèces qui ne sont pas des
pestes" (B.O.C.M. 300, de du 18 décembre 1991).
Coleopteros protégés par la Loi 2/91 pour la Protection et le
Règlement la Faune et la Flore Sauvage dans la Communauté de Madrid
Famille Espèce Catégorie

Carabidae Calathus vuillefroyi S.A.
Carabidae Carabus ghiliani S.A.
Carabidae Nebria vuillefroyi S.A.
Carabidae Leistus constrictus S.A.
Carabidae Platyderus varians S.A.
Carabidae Ocydromus carpetanum S.A.
Rutelidae Mimela rugatipennis S.A.
Geotrupidae Ceratophyus martinezi S.A.
Lucanidae Lucanus cervus VU.
Cerambycidae Iberodocadion hispanicum S.A.
Curculionidae Attactagenus zarateae S.A.

Jean-Pierre.

"Jamais dans ces colonnes épinglées on ne retrouve la beauté des instants de la vie". Fred Durand - "Le troubleau" - Ed. STOCK.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Insectes et législations »