Nouveaux arrivants : Avant de vous inscrire, prenez connaissance de cet avertissement.
L’avertissement intéresse aussi tous les membres, même anciens, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

Poste d’Assistant(e)-Ingénieur « lutte biologique » à l’INRA PACA (Sophia Antipolis)

Les offres d'emplois en Entomologie.

Animateur : Sans animateur

Avatar du membre
Otopteryx-volitans
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 9 mars 2006, 11:54
Localisation : Seine-et-Marne (Vaux-le-pénil))

Poste d’Assistant(e)-Ingénieur « lutte biologique » à l’INRA PACA (Sophia Antipolis)

Message par Otopteryx-volitans » mercredi 16 décembre 2015, 11:36

Poste d’Assistant(e)-Ingénieur « lutte biologique » à l’INRA PACA (Sophia Antipolis)

Contexte/problématique

La lutte biologique classique (ou lutte biologique par acclimatation), définie comme l’introduction délibérée d’une espèce exotique auxiliaire en vue de son établissement pérenne, est une stratégie communément employée pour tenter de contrôler durablement un bioagresseur exotique. De plus, la primo-introduction d’une espèce exotique dans le cadre de la lutte biologique classique représente une opportunité expérimentale unique pour mieux comprendre les mécanismes mis en jeu lors de l’introduction de petites populations. Connu pour être un des principaux ravageurs du châtaignier dans le monde, Dryocosmus kuriphilus a été signalé pour la première fois en France en 2007. Depuis cette date, il a colonisé une grande partie du territoire français, incluant les principales zones de production castanéicoles (Ardèche, Cévennes, Corse, etc.). L’expérience internationale acquise dans la lutte contre le cynips du châtaignier a permis de disposer rapidement d’un moyen de lutte biologique potentiellement intéressant via l’introduction de Torymus sinensis, hyménoptère parasitoïde issu de la même zone d’origine que le cynips. Entre 2011 et 2015, des lâchers de ce parasitoïde ont été effectués chaque année. Dans le but de mieux comprendre la dynamique d’installation du parasitoïde, les lâchers ont été effectués selon différentes modalités (nombre d’introductions et nombre d’individus) sur un dispositif expérimental d’environ 60 sites répartis sur l’ensemble du territoire national (Corse inclus).

Les principaux objectifs de ce projet pour 2016 sont : - De poursuivre les suivis de dynamique d’installation de T. sinensis sur tout ou partie du dispositif expérimental en place - Comparer les dynamiques locales du parasitoïde introduit (Torymus sinensis) et des espèces natives recrutées par le cynips (en particulier les espèces du genre Eupelmus) - Assurer le suivi d’éventuels effets non-intentionnels, en particulier le risque d’hybridation entre T. sinensis et des espèces natives de Torymus et le risque d’attaque d’espèces non-cibles par T. sinensis (cynips du chêne) Missions et activités Les missions principales de la personne recrutée (un ajustement sera possible en fonction des profils des candidats) seront centrées sur : - La planification, l’organisation et la réalisation de mission d’échantillonnages de terrain dans toute la France métropolitaine et la Corse (périodes : janvier-mars 2016 ; mai-juillet 2016) - La gestion des émergences des insectes issus des échantillonnages de terrain - Le tri et l’identification morphologique des parasitoïdes (exotiques et indigènes) issus des échantillonnages de terrain - Le traitement des données, voire leur analyse statistique - L’actualisation du site internet dédié aux activités du projet (pas de compétences particulières requises) - Sous réserve de compétences et de temps disponible, la caractérisation moléculaire (barcoding) des parasitoïdes d’intérêt Environnement de travail

La personne recrutée sera basée à l’INRA PACA (Sophia Antipolis) au sein de l’équipe « Recherche et Développement en Lutte Biologique » (RDLB) de l’UMR 1355 INRACNRS- UNSA « Institut Sophia Agrobiotech » (http://www6.paca.inra.fr/institut-sophiaagrobiotech). L équipe RDLB se dédit à la mise en place et l’optimisation de méthodes de lutte biologique contre des insectes bioagresseurs émergents ou récurrents grâce à l’utilisation d’insectes entomophages, prédateurs et surtout parasitoïdes (http://www6.paca.inra.fr/institut-sophi ... s-ISA/RDLB).

Diplômes requis Bac +3 Durée 10 mois. La prise de fonction se fera au plus tard le 1er mars 2016 Conditions de rémunération Environ 1 800 euros brut selon expérience Compétences requises : (1) Compétences scientifiques : connaissances en entomologie, écologie et biologie des populations ; expérience dans la conception de protocoles expérimentaux et dans l’exploitation de données ; un intérêt pour la taxonomie serait un plus. (2) Compétences générales : bonnes capacités d’organisation, expérience et goût pour le travail de terrain, autonomie. Renseignements supplémentaires Nicolas Borowiec (IE INRA), nicolas.borowiec@sophia.inra.fr Voir également le site internet dédié au projet de lutte biologique contre le cynips du châtaignier (http://www6.inra.fr/cynips-chataignier)

Pour postuler Les personnes intéressées doivent adresser leur candidature (CV et lettre de motivation) par mail à nicolas.borowiec@sophia.inra.fr au plus tard le 15 janvier 2016.
Si vous ne pouvez pas lire ça, c'est que vous êtes trop loin !

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Entomologie et emploi »