Les messageries de Microsoft : Outlook, Live et Hotmail refusent les courriels provenant de insecte.org
Il nous est donc impossible de vous répondre si vous utilisez ces messageries.
Les notifications du forum (par exemple en cas de surveillance de sujet) sont aussi bloquées.

Expert naturaliste la formation le métier?

Les offres d'emplois en Entomologie.

Animateur : sans animateur

Avatar du membre
jé-et-les-insectes
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 22 septembre 2010, 21:39
Localisation : Doubs

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par jé-et-les-insectes » mercredi 26 février 2014, 18:29

perso, j'ai eu l'occas' de pratiquer un peu la détermination de Micromamm: c'est très intéressant, surtout quand on récupère les pelotes, parce qu'on sait ce que mangent les effraies du coin !
c'est juste un peu casse-pied avec cette histoire de mulot (Apodemus) sylvestre et l'autre, les critères ont l'air assez ténus.*
c'est un peu comme pour les pompiles : à s'arracher les cheveux pour les identifier !

mais vraiment, mon truc, c'est l'entomo !

Bon, l'aspect "déter", c'est la base comme dit Entomofou, il faut déjà acquérir un peu de biblio(c'est assez facile pour la bota, les papillons, ou les odonates, les oiseaux, reptiles, amphibiens, ainsi que pour certaines familles de Coléos ou d'Hyménos, et j'en oublie) histoire d'avoir les bases.

Après je trouve que l'entomo c'est assez pratique pour apprendre (comme la botanique) : tu peux capturer, ou cueillir (gaffe aux spp protégées !), et étudier tranquilement chez toi, ou dans le filet (pour les papillons et les odonates, faut le faire sur le terrain et être assez bref, sinon ils perdent leurs écailles ou peuvent se briser les pattes, pas besoin de faire une collec' de réf de papillons ou de libellules, les orthoptères, c'est pas aussi facile que ça mais une fois qu'on s'y mets, c'est comme tout, ça va vite).
JC
La coévolution : l e butinage c'est une affaire très sérieuse : l'abeille n'a pas le choix dans la date, sinon l'abeille coule.

Avatar du membre
Mathurin C
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 23 mai 2007, 18:56
Localisation : 58 (Nevers)
Contact :

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par Mathurin C » mercredi 26 février 2014, 22:12

jé-et-les-insectes a écrit :perso, j'ai eu l'occas' de pratiquer un peu la détermination de Micromamm: c'est très intéressant, surtout quand on récupère les pelotes, parce qu'on sait ce que mangent les effraies du coin !
c'est juste un peu casse-pied avec cette histoire de mulot (Apodemus) sylvestre et l'autre, les critères ont l'air assez ténus.*
c'est un peu comme pour les pompiles : à s'arracher les cheveux pour les identifier !
Entre Apodemus flavicollis et sylvaticus c'est effectivement assez complexe et il faut avoir un jeu de crânes assez important pour pouvoir isoler des crânes de l'une ou de l'autre espèce.

Askel
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 21:35
Localisation : Ouest

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par Askel » mercredi 26 février 2014, 22:29

jé-et-les-insectes a écrit :pas besoin de faire une collec' de réf de papillons ou de libellules, les orthoptères, c'est pas aussi facile que ça mais une fois qu'on s'y mets, c'est comme tout, ça va vite
T'as pas commencé les Tétrix et autres alors ! :mrgreen:


Limentis, juste pour résumer, pour aller à bac+5, tu as quatre solutions majeures pour travailler par la suite dans le domaine du "naturalisme" :
- BTS puis licence pro puis master.
- BTS puis licence générale puis master (depuis la réforme de 2011).
- deux année de licence générale puis licence pro puis master (mon cas).
- cursus classique de cinq ans en fac.

Après, la concurrence est partout et à tout niveau. Il faut avoir de bonnes notes pour accéder aux diplômes (plôme) suivants, et avoir de bonnes connaissances naturalistes (et pas que) pour avoir un taf. Il faut donc faire pas mal de chose en dehors des cours, sortir, voir le réseau associatif, t'investir, apprendre,... Faut être passionné quoi ! :wink:
"Inch Jalla (dumosa) !" (Edessa, 2012)

Avatar du membre
Ascalaphe
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 12 juillet 2010, 21:23
Localisation : Paris
Contact :

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par Ascalaphe » jeudi 27 février 2014, 9:10

Je pense que tu as tout a peu près tout résumé Askel pour le niveau bac + 5 :) Il ne faut juste pas oublier que les formations à bac +3 peuvent suffire et penser aux concours de la fonction publique (pour les postes de techniciens dans les CG, à l'ONF, l'ONEMA, dans les PNR et PNN...), ce sont des concours difficiles mais qui permettent d'accéder à certains postes plus facilement et bien sur de bénéficier des avantages (et des inconvénients..) du travail dans le public! Tout dépends de ce que tu recherches :wink:
"Nomina si nescis, perit et cognitio rerum" : si tu ignores le nom des choses, même leur connaissance disparaît. Carl von Linné

Born to lose, Live to win

Avatar du membre
jé-et-les-insectes
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 22 septembre 2010, 21:39
Localisation : Doubs

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par jé-et-les-insectes » jeudi 27 février 2014, 19:47

Aie Askel !

Coucou !
Je ne parle pas de MON cas !!
je traine un peu sur les orthoptères, mais j'ai bien sur capturé des Tetrix, l'identif à vue d'oeil est un peu hasardeuse, même avec la loupe X10 de terrain (du moins à mon niveau !!!)
JC
La coévolution : l e butinage c'est une affaire très sérieuse : l'abeille n'a pas le choix dans la date, sinon l'abeille coule.

Avatar du membre
lycaena85
Membre
Enregistré le : mercredi 12 février 2014, 12:09
Localisation : Vendée, Loiret, Loir-et-Cher
Contact :

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par lycaena85 » jeudi 20 mars 2014, 21:57

Salut à tous !

Au vu de vos échanges de messages je ne peux m'empêcher de réagir. La meilleure école pour n'importe qu'elle formation c'est l'insertion professionnelle le plus rapidement possible et pour ça rien de tel que l'apprentissage ! C'est compliqué de trouver un contrat mais c'est une réelle aventure professionnelle et personnelle ! ça met tes nerfs parfois à rudes épreuves mais au moins tu es confronté au monde du travail et quand tu sors avec ton diplôme en poche tu n'as pas seulement un bout de papier mais aussi tout un baguage d’expériences professionnelles ! (Je schématise je ne veux pas offusquer les gens qui n'ont pas eu l'occasion de faire d'alternance).

Et puis comme le soulignait Mathurin, tout dépend de la structure dans laquelle tu fais ton GPN, moi aussi j'ai fait des clés de deter' et passé quelques cours à fouiner dans les prairies et autres tourbières.

Mais de toute façon, rien ne vaut l'engagement personnel et la passion !
En entomologie comme au rugby tout est dans la minutie.

Avatar du membre
Ascalaphe
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 12 juillet 2010, 21:23
Localisation : Paris
Contact :

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par Ascalaphe » vendredi 21 mars 2014, 9:38

Dans l'absolu je suis d'accord avec toi... Dans les faits c'est différent. Malgré ma fougue, mon engagement et mon expérience de terrain (2 ans en Conservatoires d'espaces naturels), je me suis fait refuser des postes à cause d'un niveau de formation insuffisant... En France, malheureusement, beaucoup d'employeurs jugent sur le niveau d'études. C'est moins vrai pour les assoc' (et encore...), mais c'est encore bien présent dans le public ou les bureaux d'études. Pour mes collègues ayant en poche un BTS et une licence pro (et un engagement personnel fort), nombreux sont ceux qui ont changé de voie, qui continuent à galérer pour trouver un boulot (au bout de 2 ans...) ou qui ont repris des études par dépit.

Bref, je suis d'accord avec toi, il faut se donner à fond, vivre sa passion au maximum, se faire connaître... Mais sans formation derrière il faut être très très très fort pour se faire une place dans le domaine (en tant que pro), d'autant qu'il y a de plus en plus de monde sur le marché du travail. Imaginez quand même que pour par exemple des CDD de 2 mois à la LPO il y a souvent plus de 200 candidats!! Même pour des services civiques!!

Soyez passionnés, mais soyez prudents et assurez vos arrières si vous pouvez. Un site tout nouveau et très utile tant qu'on est dans le sujet : http://metiers-biodiversite.fr/
"Nomina si nescis, perit et cognitio rerum" : si tu ignores le nom des choses, même leur connaissance disparaît. Carl von Linné

Born to lose, Live to win

Avatar du membre
lycaena85
Membre
Enregistré le : mercredi 12 février 2014, 12:09
Localisation : Vendée, Loiret, Loir-et-Cher
Contact :

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par lycaena85 » samedi 22 mars 2014, 10:55

Salut,

Perso en discutant avec des professionnels et notamment mon patron, il en ressort que les employeurs préfèrent quelqu'un qui sort avec un bac+3, qui a de l'expérience et des compétences plutôt qu'un bac+5 sans expériences et qui n'est pas capable d'être productif dès la sortie des études. Et je bosse en bureau d'études je sais donc de quoi je parle. De plus les coûts journées d'un L3 qui sera considéré comme technicien ou chargé d'études sera bien moindre q'un chef de projet, c'est donc un argument non négligeable lors d'un entretien. De toute façon il faut pas s'arrêter au BTS à moins d'avoir une chance monstrueuse, on ne trouve pas de boulot direct après. Et les recruteurs ont tendance à garder les CV à partir du BAC+3. Et puis il faut aussi voir les objectifs professionnels que tu vises avant de te lancer dans des études qui te feront dévier du poste que tu vises.

Je suis un petit peu agacée d'être obligée de justifier mes compétences par un bout de papier me désignant comme diplômée de tel ou tel université. Les compétences que j'ai aujourd'hui je ne les ai pas apprises en restant le ... vissé sur ma chaise en cours. Je fais au maximum du bénévolat (quand mes études et le boulot me le permettent), le soir après le boulot je vais sur les bords de Loire pour faire un peu d'ornitho, je participe à des colloques et tous ça me permet d'avoir un réseau naturaliste assez important.

Et pour finir sur mon agacement vis à vis des études : Mon maître à penser et certains autres naturalistes que j'ai rencontré sont les gens les plus compétents que je connaisse et ils n'ont aucun diplôme en poche : oui c'étais une autre époque mais en attendant ça montre bien qu'un naturaliste c'est autodidact et que ceux qui font des études pour avoir les compétences qui leurs tombent toutes cuites dans le bec n'arriveront peut être jamais à leurs chevilles.

Désolé pour cet virulence dans mes propos, je sais que le moment de l'orientation est difficile mais j'aime pas trop l'école 8-) et ceci même si j'ai des notes plus que corrects en cours ça m'ennuie d'être contrainte par des sujets qui ne m'intéressent pas forcément ^^

PS : j'insiste sur le réseau naturaliste, il faut connaitre du monde, se faire connaitre et comprendre le fonctionnement des différentes institutions (associations, bureau d'études, muséum, réserves naturelles...) que tu seras amenée à côtoyer.
En entomologie comme au rugby tout est dans la minutie.

Avatar du membre
Imago
Membre
Enregistré le : mardi 25 décembre 2012, 22:30
Localisation : Midi-Pyrénées, Lot (46)
Contact :

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par Imago » mardi 29 avril 2014, 13:35

Plop !

Sujet très intéressant que j'ai lu avec attention, je prends notes des conseils, étant en première année de BTSA GPN ce qui a été dit est bon à prendre.
Je confirme tout ce qui a été dit à propos de mon BTS, et je fut le premier surpris de me retrouver au milieu d'une classe où les 3/4 ne savait même pas qui a inventé la nomenclature binomiale, et ou certain ne savait pas faire la différence entre un lézard et un serpent, c'est plutôt affolant ! Et la formation m'a aussi beaucoup déçu, quand je vois qu'on a plus d'heure de maths que d'écologie c'est tout de même alarmant, c'est bien de savoir compter mais encore faut il savoir reconnaître ce qu'on compte --' J'ai pas l'impression d'avoir appris grand chose durant toute cette année, en quelques matières que ça soit, mais heureusement le stage est bientôt là, je vais enfin pouvoir apprendre plein de truc !
Pour le niveau de français, ça, ça concerne tous les jeunes en général, le niveau est exécrable.

Bon, moi mon problème c'est que je suis un peu trop spécialisé entomo, j'essaye de me mettre aux plantes, surtout les orchidées, et puis les oiseaux et les herpétho :)
"Un charançon ça trompe énormément."

Avatar du membre
lycaena85
Membre
Enregistré le : mercredi 12 février 2014, 12:09
Localisation : Vendée, Loiret, Loir-et-Cher
Contact :

Expert naturaliste la formation le métier?

Message par lycaena85 » mardi 29 avril 2014, 19:22

Salut,

Il faut pas non plus cracher tant que ça sur les maths, quand tu commences à faire des stats avec des jeux de données sur des populations animales ou végétales on arrive enfin à comprendre l'utilité de la chose (même si les heures à dessiner sur un coin de papier peuvent paraître longues).

Pour le français malheureusement on est bercé par des écrits de mauvaises qualités dans la vie de tous les jours. Maintenant on veut du commercial, quelque chose qui nous fasse acheter un produit, même les pubs se mettent au langage sms...

Bref,

Bon courage pour la suite
En entomologie comme au rugby tout est dans la minutie.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Entomologie et emploi »