Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations ne seront pas validées.

[44] [stage] Mise au point d’un dispositif expérimental permettant de mesurer l’activité de tiques (Ixodes ricinus)

Les offres d'emplois en Entomologie.

Animateur : Sans animateur

Avatar du membre
Otopteryx-volitans
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 9 mars 2006, 11:54
Localisation : Seine-et-Marne (Vaux-le-pénil))

[44] [stage] Mise au point d’un dispositif expérimental permettant de mesurer l’activité de tiques (Ixodes ricinus)

Message par Otopteryx-volitans »

Mise au point d’un dispositif expérimental permettant de mesurer l’activité de tiques (Ixodes ricinus) en conditions contrôlées à partir d’ « éthoscopes »
Proposition de stage (8 semaines, printemps 2020) de Master 1 en évolution/éco-/étho-/entomo-/parasito-logie


Stage dans l’équipe « Ticks and Tick-Borne Diseases », UMR INRA-Oniris « Biologie, Epidémiologie et Analyse de Risques en santé animale », à Nantes, sous la direction d’Olivier PLANTARD (directeur de recherche à l’INRA) et d’Albert Agoulon (maitre de conférence à Oniris), dans le cadre du projet « ClimaTick » financé par le métaprogramme INRAE « Adaptation au Changement Climatique de l’Agriculture et de la Forêt ».
Contexte :
Dans l’hémisphère nord, les tiques constituent le principal groupe d’arthropodes vecteurs de maladies pour l’homme ou les animaux, en transmettant notamment des bactéries (Borrelia spp. à l’origine de la maladie de Lyme), des virus (encéphalite à tique ou TBEv) ou des protozoaires (Babesia ou Theileria spp.). En Europe, Ixodes ricinus est l’espèce de tique la plus commune et la plus fréquemment impliquée dans la transmission de maladies vectorielles, notamment chez l’homme. En lien avec son exigence d’une hygrométrie de l’air d’au moins 80%, on la trouve principalement dans des milieux forestiers (forêts, bois, haies) mais aussi dans d’autres milieux plus ouverts (marais, landes…). Pour atteindre leur hôte (mammifères, oiseaux, lézard), les tiques chassent en embuscade / à l’affût en se perchant à l’extrémité d’un support végétal. Lorsque l’air est trop sec, elles doivent redescendre dans la litière du sol pour se réhydrater.
Objectif :
L’objectif du stage proposé ici est de mettre au point d’un dispositif expérimental permettant de mesurer l’activité de tiques (I. ricinus) en conditions contrôlées à partir d’ « éthoscopes ». Ces dispositifs sont basés sur la combinaison d’un nano-ordinateur monocarte (de la taille d’une carte de crédit), d’une caméra haute définition infrarouge et d’un support / chassis. Ils permettent ainsi de suivre les mouvements d’arthropodes situés dans des tubes en verre disposés dans le champ de vision de la caméra. Développé notamment pour le suivi du comportement de drosophiles (Geissmann et al. PLoS Biology 2017 ; https://doi.org/10.1371/journal.pbio.2003026), le/la stagiaire devra adapter ce type de dispositifs afin de mesurer l’activité de tiques. A terme, le suivi de l’activité des tiques permettra notamment de tester l’effet de différentes variables environnementales (température, hygrométrie, lumière…) ou stimuli (odeurs d’hôtes) sur l’activité des tiques, en fonction de leur espèce (espèces exophiles versus endophiles, spécialistes versus généralistes…), populations (diversité génétique ; Tomkins et al. 2014), stade (adulte, nymphe, larve), âge (quantité de réserve lipidique disponible ; Hermann et al. 2012), portage de microorganismes (symbiotes, pathogènes…) ou de mesurer l’effet de molécules acaricides.
Déroulement du stage :
- analyse bibliographique des méthodes de suivi du comportement des tiques déjà publiées (utilisation d’olfactomètres, de servosphère, d’arènes…)
- assemblage des différents éléments de l’éthoscope et acquisition de données (images) et traitement (informatique) des données.
- essais de différents dispositifs (tube de verre de différents diamètres/longueurs), de différents matériels biologiques (adultes, nymphes, larves…) pour optimiser le dispositif au suivi de l’activité des tiques.
- validation du dispositif développé avec étude de l’effet de variables environnementales sur l’activité des tiques.

Compétences recherchées : motivé par le sujet/la thématique, méticuleux/rigoureux/consciencieux, prêt à manipuler des tiques, être un peu bricoleur, imaginatif, à l’aise avec les outils informatiques (Raspberry pi, Linux..), goût pour le travail en équipe.
Contact : Olivier PLANTARD : olivier.plantard@inrae.fr. 02 40 68 78 92
https://www6.angers-nantes.inra.fr/bioe ... els/TiBoDi

Références bibliographiques :
Geissmann et al. 2017 Ethoscopes: An Open Platform For High-Throughput Ethomics. PLOS Biology doi: 10.1371/journal.pbio.2003026
Tomkins et al. 2014 Towards an Evolutionary Understanding of Questing Behaviour in the Tick Ixodes ricinus. PLOS One doi.org/10.1371/journal.pone.0110028
Herrmann & Gern 2012 Do the level of energy reserves, hydration status and Borrelia infection influence walking by Ixodes ricinus (Acari: Ixodidae) ticks? Parasitology doi: 10.1017/S0031182011002095
Si vous ne pouvez pas lire ça, c'est que vous êtes trop loin !

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Entomologie et emploi »