L'identification des Panorpes d'après photographies...

Les Mouches-scorpions, Borées et Bittaques

Animateur : Panorpa

Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise
Contact :

L'identification des Panorpes d'après photographies...

Message par Panorpa » vendredi 29 décembre 2006, 21:23

On ne le répètera jamais assez, l'identification des Panorpes est délicate et nécessite, la plupart du temps, l'examen des genitalia, qui seul permet une identification certaine.
Cependant, il est possible, dans une certaine mesure, d'identifier certains individus d'après photo. Ce forum en donne quelques exemples.

Plusieurs auteurs ont montré les variations existantes au niveau de la nervation des ailes, ainsi qu'au niveau de la répartition des tâches alaires.
Sauf exception, ces critères ne suffisent pas à déterminer une espèce d'après photo (même si, avec l'habitude, on peut donner un nom d'espèces, probable à 90 %, cette valeur obligeant par prudence à exclure toute idée d'identification certaine avec ces seuls critères !...)

Toute identification d’après photo ne pourra être utilisée dans un but scientifique que si elle s’avère certaine à 100 %.
Pour espérer arriver à une telle identification, il faut une photo d'un mâle (sauf exception - voir ci-dessous), vu de dessus et si possible de profil, permettant l'examen des ailes, mais aussi de l’abdomen et surtout de la "pince" terminale.
L’aspect de l’abdomen permet d’isoler les espèces du groupe-cognata (6ème segment rectangulaire) des autres. Dans le nord de la France, cela suffit même pour une identification certaine de l’espèce type du groupe : Panorpa cognata.
Pour Panorpa alpina, l'examen de la nervation seule permet de déterminer directement l'espèce, et ceci chez le mâle comme la femelle (espèce à nervure sous-costale courte).
Pour les autres espèces, si la photo est nette et prise d'assez près, on peut espérer voir quelques détails essentiels sur les genitalia (hypovalves notamment), permettant ensuite de passer à l'examen des ailes pour poursuivre ou confirmer l’identification.

En résumé, pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut multiplier les clichés : vue de dessus, vue de profil… mais toujours des mâles !!! (je considère que pour toute photo de femelle, il y aura toujours un doute !)

Pierre

PS : attention aux photos qui traînent sur le net - beaucoup sont légendées Panorpa communis mais ne correspondent pas à cette espèce !

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Mécoptères »