Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations sont systématiquement refusées.
Cette note s'adresse aussi aux membres déjà inscrits, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[question] détermination : la bête oui, mais le reste ?

Animateurs : pdubois, MarcoBreizh

nevon
Membre
Enregistré le : dimanche 3 août 2008, 20:56
Localisation : syros-cyclades- grèce

[question] détermination : la bête oui, mais le reste ?

Message par nevon » dimanche 7 septembre 2008, 19:21

je me demandais si dans le fond les 'entours' de l'araignée aident à la déterminer ou pas; je vois des photos de bêtes à déterminer, donc des photos super macro, avec taille hyper précise, mais pas souvent des photos d'où elles habitent, etc.; dans mon jardin, il y a toute une population (mais elles vivent pas ensemble, elles sont pas sociales au sens fort) de petites araignées qui ont une manière de squatter toutes les extrémités des plantes que je trouve très particulière, en plus c'est fait totalement foutraque avec plein de cadavres dedans (qui sont dans le fond enrobés dans le nid en soie) : est-ce un critère pour déterminer ou non ?
Le monde a commencé sans l'homme et il s'achèvera sans lui. C.Lévi-Strauss
mais laisserons-nous quelque chose profiter de notre absence, à part les blattes... ?

Avatar du membre
Roy
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 27 octobre 2007, 18:27
Localisation : Sables d'olonne 85

Message par Roy » lundi 8 septembre 2008, 14:19

Bonjour Nevon

Tout d'abord je dois te préciser que je n'ai qu'une très faible expérience de ces petites bêtes que sont les araignées, et d'autres nettement plus expérimentés t'en parleront beaucoup mieux que moi. Mais comme bien sûr tous les membres de ce forum, je suis un passionné (j'y passe en moyenne 1 heure par jour depuis près d' un an) et je vais donc essayer de répondre de mon mieux à la première partie de ta très difficile question (pour moi tout au moins :) ) : Est ce que" les entours de l'araignée aident à déterminer ou pas ?"
Certains te diront que le biotope ou l'habitat de l'araignée est primordial dans sa détermination , d'autres qu'il n'a qu' un intérêt plutôt relatif, en tout cas rarement ( voire peut être jamais) déterminant à lui tout seul.
Perso. il me semble que ce ne peut être qu'un complément d'autres critères de détermination qui vont permettre de s'orienter, tels que la taille la forme la couleur etc.; cet ensemble conférant à l'araignée un aspect général que les plus expérimentés nous ont appris à nommer l'habitus. Mais très souvent et notamment pour distinguer 2 espèces très proches, l'examen des organes génitaux chez un sujet mature sera nécessaire.
Par exemple pour les 2 espèces semblables de Lycosidae que sont Xerolycosa nemoralis et Xerolycosa miniata toutes 2 étant des "lycoses" des milieux secs comme l'indique leur nom générique, on pensera plus à la première si on la trouve dans les clairières , les bois(d'où son nom spécifique), les landes sablonneuses. Alors qu'on pensera plus à la seconde si elle est trouvée dans un endroit sablonneux dégagé (un haut de plage par exemple...).
Mais pour arriver au genre, on se sera surtout aidé de leur habitus (comme écrit plus haut) et éventuellement de leur mode de vie : elles attrapent le plus souvent leurs proies en courant sur le sol et d'autre part leur progéniture monte sur l'abdomen dorsal de la mère.
Mais encore une fois seul l'examen précis des organes génitaux permettra d'être sûr de l'espèce. L'habitat n'étant ici qu'un élément d'orientation, parmi d'autres.

Si par contre on trouve une dolomède sur la cime d'un oyat, en haut de plage, il n'y a que 2 solutions possibles : soit on s'est trompé d'araignée, soit il y a un plaisantin qui l' y a déposée juste avant notre passage (je blague ...bien sûr :D ).

Quand tu écris : "je ne vois pas souvent des photos d'où elles habitent" sur ce forum, je te trouve un peu sévère.
Ii faut d'abord dire que les photos in situ sont très difficiles car les araignées courent vite, s'arrêtent rarement et savent très bien se cacher ( à part quelques unes notamment celles qui construisent des toiles,d'accord).
Mais quelques membres de ce forum ( que je ne nommerai pas par peur d'en oublier) font beaucoup de magnifiques photos in situ.

Pour finir, Mathieu de Flores (par exemple) nous a fait un superbe post. sur le biotope très particulier des marais salés de la baie du Mont saint Michel et comme il nous l'a expliqué on ne trouvera que quelques rares espèces inféodées à ce milieu très contraignant et sélectif. Il est clair que ici le biotope joue un rôle tout à fait majeur pour l'identification (toujours avec d'autres éléments sus-cités) de l'araignée, mais il semble bien que ce soit assez rarement le cas.

On pourrait bien sûr donner d'autres exemples encore au moins aussi significatifs, mais je pense que d'autres bien plus qualifiés que moi le feront, avec encore bien d'autres arguments sur ce très vaste et difficile sujet qui a d'ailleurs été abordé dans plusieurs posts.

Christian.
Modifié en dernier par Roy le lundi 8 septembre 2008, 18:34, modifié 4 fois.

nevon
Membre
Enregistré le : dimanche 3 août 2008, 20:56
Localisation : syros-cyclades- grèce

Message par nevon » lundi 8 septembre 2008, 14:51

christian, merci pour ta réponse très complète et intéressante que je vais savourer soigneusement
si ça t'intéresse: je voulais faire déterminer une araignée dans le post qui c'est celle-là (mais je ne sais pas faire des renvois...), et j'ai reçu une très chouette réponse quasi immédiate d'une biologiste au danemark qui a fait une étude sur une araignée du néguev qui ressemble à celles de mon jardin; elle y parle justement d'habitat, de période de développement et, presque en contradiction avec ta réponse, pas tellement d'observation microscopique sur spécimen...
bref, à creuser !!!
Le monde a commencé sans l'homme et il s'achèvera sans lui. C.Lévi-Strauss
mais laisserons-nous quelque chose profiter de notre absence, à part les blattes... ?

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Araignées »