Débuter une collection de référence...

Qu'elles soient terrestres, amphibies ou aquatiques, toutes les punaises se donnent rendez-vous ici.

Animateur : Vinz

Avatar du membre
jeanphi_maurel
Animateur
Enregistré le : mardi 14 septembre 2004, 13:11
Localisation : Ramonville (31)

Message par jeanphi_maurel » lundi 23 juin 2008, 12:42

basc a écrit :
Jean-phi, t'utilises la congélation pour occire tes bêtes où un autre produit au préalable?
Oui, c'est le froid du congélateur qui les tue. Je les étale ensuite quand j'ai le temps.

basc
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 14 août 2006, 13:20
Localisation : Haute Corse
Contact :

Message par basc » lundi 23 juin 2008, 13:53

Quel contenant utilises-tu? Mets-tu plusieurs insectes ensembles? Y ajoutes-tu un support inerte?
Je me pose ces questions car une fois congelés, les insectes ne sont-ils pas fragiles? Y a t'il des précautions à prendre pour ne pas les abîmer?

Merci :wink:

Avatar du membre
jeanphi_maurel
Animateur
Enregistré le : mardi 14 septembre 2004, 13:11
Localisation : Ramonville (31)

Message par jeanphi_maurel » lundi 23 juin 2008, 19:50

J'attrape une dizaine de punaises par flacon que je met directement au congélateur sans rien ajouter. Les Miridés sont plus fragiles que les autres.
Une autre technique consiste à utiliser deux gouttes d'ether acétique avec un fragment de sopalin (ou de la sciure) dans le flacon de chasse, c'est mieux quand on n'a pas de congélateur sous la main.

avignon
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 5 janvier 2007, 10:35

Message par avignon » mardi 24 juin 2008, 9:02

Qui dit colle, dit décollage!!!!
Si on colle au vernis à ongle il faut décoller avec de l'acétone et on risque de "graisser" les bêtes.
Oui, le Sopalin (ou le papier WC) c'est très bien et ça n'encrasse pas les bêtes comme la sciure. Et une fois que l'éther s'est évaporé on humidifie le papier et les insectes retrouvent leur souplesse pour les étaler correctement.
Le froid ne les fragilise t-il pas plus?
Pour les genitalia, c'est pas difficile mais c'est un peu long à expliquer.
FD a expliqué déjà comment faire dans un post de l'an passé (si ma mémoire est bonne) ... mais 2 explications ne peuvent nuire :D
A+
Avignon
de la musique avant toute chose
et pour cela préfère l'imper
dit le velia au gerris

basc
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 14 août 2006, 13:20
Localisation : Haute Corse
Contact :

Message par basc » mardi 24 juin 2008, 20:56

:oops: Pleins de choses intéressantes déjà écrites.... :oops:

J'ai retrouvé l'intervention de FD, mais en premier lieu voici ce lien qui permet de déblayer le terrain :
[Technique de collection] Disséction du génitalia, avis aux pros...
la dissection se passe comme pour un coléo. On peut même dire que c'est plus simple (ou alors c'est parce que je dissèque beaucoup plus de punaises que de coléo...). Par contre, la dilatation des protarses n'est pas caractéristique des mâles, pas dans ce genre en tout cas, c'est même une des spécificités de la sous-famille je crois.

Si tu ouvres ta bestiole, le mieux est de sortir les deux paramères (qui sont de forme triangulaire) et de les coller côte à côte sur ta paillette (soit tu travailles à l'aiguille montée, soit tu potasses le tout et tu attends).
Tu colles avec quelle colle Avignon?

avignon
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 5 janvier 2007, 10:35

Message par avignon » jeudi 26 juin 2008, 14:25

Personnellement j'utilise la gomme arabique. C'est pas mal mais quand elle est 1 peu vieille elle devient rouge. Mais on s'en fout, vu que c'est sous l'insecte!!!
Sinon, la colle à papier (colle blanche, chère aux écoles maternelles d'antan). Pourquoi pas la colle à papier peint; je n'ai jamais essayé mais après tout?!?!?!
Un collègue utilise des colles style colle Scotch mais sans solvant (càd à l'eau), je ne me rappelle pas le nom.
Le lien avec la [Technique de collection] est intéressant, mais cela s'adresse surtout aux Hyméno et +/- Coléo. Si tu peux remettre le post de FD, plus approprié aux Hétéroptères, je pense que cela serait mieux, car les techniques sont différentes.
Merci
A+
Avignon
de la musique avant toute chose
et pour cela préfère l'imper
dit le velia au gerris

avignon
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 5 janvier 2007, 10:35

Message par avignon » jeudi 26 juin 2008, 14:57

Parmi le matériel indispensable, il y a l'ASPIRATEUR!!!!!
Que nos ménagères de mères ou d'épouses se rassurent, nous n'allons pas leur emprunter leur Tornado attitré.
Matériel : Cela consiste en un tube court (15-20 cm) et de large diamètre (4-5 cm) fermé aux 2 extrémités par un bouchon (liège ou caoutchouc) percé en son centre d'un trou de diamètre variable (disons, pour fixer les idées, 1 cm).
Dans un de ces trous on fait passer un tube rigide long d'environ 10-12 cm qui dépasse notre bouchon des 2 côtés (disons, toujours pour fixer les idées, 5 cm d'un côté et 5 cm de l'autre).
Par le trou de l'autre bouchon, on fait passer 1 tube (identique au précédent) mais qui ne dépassera le bouchon que d'un côté et d'environ 3 cm (pour fixer les idées toujours), de l'autre côté il arrivera à fleur du bouchon, et son ouverture sera oblitérée par de la gaze. Au bout du tube dépassant de 3 cm on fixera 1 tube souple long d'environ la longueur de son bras.
On ferme le tube court de 15-20 cm à l'aide des 2 bouchons, en veillant que le tube souple de la longueur de son bras soit à l'extérieur !
Méthode : L'aspirateur étant monté et l'ayant bien en main (tenir le tube de 15-20 cm dans la main droite si l'on est droitier, évidemment, sinon inverser), on aspire (avec ce qui nous sert de bouche) via le tube souple long de la longueur de son bras tout en promenant notre main ainsi armée soit sur la toile du parapluie japonnais, soit sur le sol, enfin, bref après tout ce qui court et qu'on désire collecter.
Les insectes dont la taille permet le passage dans le tube rigide, se retrouvent donc, sous l'effet de l'aspiration, pris dans le tube de large diamètre comme dans une nasse, et le tube rigide dépassant à l'intérieur ils ne peuvent donc pas (ou presque pas) en sortir.
Si l'on veut augmenter l'aspiration prendre un tube souple (celui communiquant avec nos poumons) de diamètre supérieur à celui rigide par lequel on espère collecter des moissons de punaises inconnues.
On risque d'avaler de la terre et de la poussière. C'est vrai, d'où l'intérêt de la petite gaze sus-mentionnée. Quant à la poussière, y'a pas de solution.
Ces données et beaucoup d'autres se retrouvent (bien mieux expliquées) dans le livre de G. Colas "Guide de l'amateur d'insectes" (titre approximatif, mais bon, c'est l'idée) qui est régulièrement ré-édité et qu'on doit pouvoir se procurer sans grande difficulté.
nota : remplacer la bouche par une poire caoutchouc pour aspirer sous les cadavres, bouses etc. etc.
On peut aussi perfectionner le système en mettant un petit aspirateur électrique (sur piles) au fond du tube (lequel n'aura alors qu'une seule extrémité libre) et dont on aura inversé l'hélice
A+
de la musique avant toute chose
et pour cela préfère l'imper
dit le velia au gerris

basc
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 14 août 2006, 13:20
Localisation : Haute Corse
Contact :

Message par basc » jeudi 26 juin 2008, 21:42

Avignon, concernant le post de FD, est-ce Celui-ci ?

Pour l'aspirateur c'est génial! Je suis justement en train d'en bricoler un, et rencontre quelques difficultés d'aspiration!

J'ai fait un schéma de ta patiente explication et mis en dessous un type d'aspirateur que j'ai vu plusieurs fois. J'ai essayé de fabriquer le deuxième et j'avoue que l'aspiration n'est pas top, peut-être parce que les tubes utilisés sont de diamètre trop petit (juste suffisant pour les petites bêtes type (Miridae).

[Lien mort supprimé]

Encore MERCI :wink:

Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)
Contact :

Message par Vinz » vendredi 27 juin 2008, 5:19

Alors dans le tube du haut je verrais bien Syromastus rhombeus et dans celui du bas un Carpocoris !
:lol:
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"

avignon
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 5 janvier 2007, 10:35

Message par avignon » vendredi 27 juin 2008, 8:46

Slt basc,
Voilà, c'est exactement ça. Comme quoi 1 dessin vaut mieux qu'un long discour comme disait l'Empereur.
C'est vrai que l'autre type d'aspi est bien pratique pour les petites espèces.
AH, important! ne pas oublier de vider son aspiarteur régulièrement dans le flacon à éther (chambre à gaz), sinon, les bêtes se piétinent, s'abîment, perdent des appendices ... c'est devient vite de la soupe quoi!!!
De même, dans les flacons à occire, dans la mesure du possible mettre les costauds ensemble et les malingres entre eux.
Et toujours une étiquette avec lieu, date, plante hôte, type de collecte ... enfin le max de renseignements de terrain tant qu'on est sur le terrain.
Concernant le post de FD, je crois que c'en était un autre (mais je me trompe peut-être), FD nous confirmera (ou non).
A+
de la musique avant toute chose
et pour cela préfère l'imper
dit le velia au gerris

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Hétéroptères »