Juvénile de Spilostethus pandurus

Qu'elles soient terrestres, amphibies ou aquatiques, toutes les punaises se donnent rendez-vous ici.

Animateur : Vinz

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par pierred » dimanche 5 novembre 2017, 9:46

Bonjour,

Image
Pierre Duhem : France : Manso : 20245 : 08/09/2017
Altitude : 341 m - Taille : 3-4 mm
Réf. : 194708

Un stade très précoce de Spilostethus pandurus sur Asclepias syriaca. Il y avait des stades V et des adultes sur la même plante.
Vous êtes d'accord ?
Pierre D.

Avatar du membre
Fraf
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par Fraf » lundi 6 novembre 2017, 11:41

Oui, mais sur tes indications, et parce que S. furculus est a priori encore inconnu de Corse, parce que les deux (les trois ? Je n'ai jamais vu S. saxatilis à ce stade...) sont autrement indiscernables à ce stade, pour autant que je puisse en juger...

La plante-hôte aide également : Marc a rencontré S. furculus sur Asclepium, mais il a quand même tendance à être beaucoup plus oligophage, et préfère les Solanum... S. saxatilis est beaucoup moins regardant, et on peut le retrouver sur pratiquement n'importe quelle Astéracée jaune...

Donc si en plus tu as vu les adultes, il est pratiquement certain que c'est bien lui.

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par pierred » lundi 6 novembre 2017, 13:58

Ce juvénile a aussi cette coloration brun-rouge que l'on retrouve chez le stade V.
Pierre D.

Avatar du membre
Fraf
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par Fraf » lundi 6 novembre 2017, 14:10

En fait, je ne connais pas l'instar I de furculus, et je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'il soit connu (voir Vivas, 2012, qui ne décrit que les stades ultérieurs...) : je ne sais donc pas s'il présente également cette teinte rougeâtre ou pas.

Tu as très probablement raison, et je suis en mesure de t'affirmer que ça ne peut pas être un stade ultérieur, ni de S. furculus, ni de S. saxatilis, que je connais, par contre. Après, comme je t'ai dit, pour le stade I, je me fie très largement à tes observations des adultes à proximité (les larves étant particulièrement peu mobiles...), ainsi qu'à la plante-hôte, qui est également indicative. Ce serait quand même très hautement improbable que tu aies par hasard découvert le premier instar d'une espèce jusqu'à présent inconnue de Corse, ailleurs que sur sa plante-hôte de prédilection, sans aucun adulte ou larve plus âgée alentours, et en plus en compagnie d'une autre espèce... Rasoir d'Okham...

Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par Vinz » lundi 13 novembre 2017, 8:18

Je ne sais pas si aussi jeune on peut exclure d'autres Lygaeinae, comme S. saxatilis et les Lygaeus
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par pierred » lundi 13 novembre 2017, 9:02

Pour S. saxatilis, il me semble que la coloration est très nettement rouge vif, alors qu'ici c'est brun-rouge. Pour les Lygaeus, effectivement...

Et le critère de la plante, qu'en penses-tu ?
Pierre D.

Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par Vinz » lundi 13 novembre 2017, 10:59

Les Lygaeus sont polyphages ... mais bon c'est à creuser ...
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par pierred » lundi 13 novembre 2017, 11:36

La page des Lygaeinae juvéniles ne me fait pas changer d'avis, pour ma part.
Pierre D.

Avatar du membre
Fraf
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par Fraf » jeudi 16 novembre 2017, 7:56

La plante-hôte permet d'éliminer probablement certaines espèces, comme furculus, qui sont moins probables. Elle ne détermine pas une espèce en particulier. C'est surtout la présence des adultes à côté qui est indicative, même si, forcément, elle n'est pas déterminante. Les instar I sont assez peu étudiés, à part pour les espèces américaines : au niveau du genre, il n'y a aucune spécificité visible, on serait seulement à la sous-famille des Lygaeinae. Par exemple, ton juvénile pourrait très bien coller avec un Oncopeltus sanguinolentus ou même sexmaculatus, mais pas avec fasciatus, en raison, comme tu l'as dit, de la coloration. Mais ce n'est pas lui, bien sûr, puisque je te parle d'espèces américaines.
Pour Spilostethus, lorsque l'on a une colonie incluant des adultes présente sur la plante-hôte, j'ai tendance à considérer que, selon toute vraisemblance, les juvéniles appartiennent à la même espèce que les adultes, et je ne suis pas le seul. Pour furculus, il me semble que la photo que j'ai postée sur Morelle rouge (Solanum villosum) présente des juvéniles qui pourraient être de stade I, et qui sont en effet plus clair. Voilà pourquoi (avec la plante, qui n'est pas la plante-hôte habituelle), je pense que ce n'est pas furculus...
Restent pandurus et saxatilis, mais le fait que tu aies vu un adulte, s'il n'est déterminant, reste un indice... Pour Lygaeus, je ne sais pas, mais ça reste bien sûr très possible, et, à ce stade de développement, la taille n'aide pas beaucoup : cela pourrait même très bien être encore un autre genre...

Après, tout dépend du nombre d'individus que tu as observés : un Spilostethus pandurus adulte seul sur la même plante en compagnie de 2-3 juvéniles Lygaeus equestris ne serait pas tellement étonnant... D'un autre côté, une vingtaine d'adultes S. pandurus sur la même plante, en compagnie d'autant de juvéniles de Lygaeus, et sans un seul juvénile à eux, voilà qui serait plus surprenant...

Tout ça pour te dire que c'est une question de probabilité, et je ne crois pas qu'on pourrait trancher au sûr, en tous cas pour le moment : il faudra d'autres observations complémentaires à l'avenir. Voilà pourquoi il faut selon moi garder cette observation en réserve pour le cas où quelqu'un plus tard identifiera (identifierait ? Pas sûr, là, pour le coup... :roll: ) le juvénile avec certitude, tout en gardant trace (ben, là, par exemple, dans le fil sur lequel nous discutons) qu'il s'agit d'un S. pandurus probable[/i], sinon certain... :wink:

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Juvénile de Spilostethus pandurus

Message par pierred » jeudi 16 novembre 2017, 8:50

Garder ce sujet comme une référence à confirmer par la suite me semble très raisonnable.
Comme la plante semble se comporte comme une plante invasive, nul doute que cela arrivera.
Pierre D.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Hétéroptères »