Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations sont systématiquement refusées.
Cette note s'adresse aussi aux membres déjà inscrits, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[Piezodorus lituratus] Piezodorus lituratus

Qu'elles soient terrestres, amphibies ou aquatiques, toutes les punaises se donnent rendez-vous ici.

Animateurs : lauzette, guillaume

Avatar du membre
yves dubois
Membre
Enregistré le : vendredi 11 septembre 2009, 7:51
Localisation : St Jean le Vieux 01640
Contact :

[Piezodorus lituratus] Piezodorus lituratus

Message par yves dubois » dimanche 29 octobre 2017, 18:47

Bonsoir,

Pour une fois, je ne mets pas de point d'interrogation à mon titre :D

Image
DUBOIS Yves : France : Monsols : 69860 : 21/10/2017
Altitude : 660 m - Taille : 10 mm environ
Réf. : 194386

Image
DUBOIS Yves : France : Monsols : 69860 : 21/10/2017
Altitude : 660 m - Taille : 10 mm environ
Réf. : 194387

Image
DUBOIS Yves : France : Monsols : 69860 : 21/10/2017
Altitude : 660 m - Taille : 10 mm environ
Réf. : 194388

J'ai pu faire le tour de cette punaise plutôt "docile".
Je l'ai trouvée sur des orties.
J'ai lu que ces punaises deviennent vertes à maturation sexuelle.
Qu'en est-il de celle-ci, et comme elle va hiverner, pourquoi cette couleur :?:
Merci de vos "suggestions"
Naturellement Vôtres
Yves

Balises :

Avatar du membre
The Ghost Nightjar
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 4 août 2014, 17:07
Localisation : Parfois complètement à l'ouest, mais sinon BZH Morbihan Sud
Contact :

Piezodorus lituratus

Message par The Ghost Nightjar » dimanche 29 octobre 2017, 21:02

Ma première idée serait de dire qu'on se réchauffe plus vite quand on arbore des couleurs sombres, ce qui est donc avantageux quand les températures commencent à chuter en automne et à remonter au réveil printanier.
kaprymulgus

"(L'homme) est devenu si grand qu'il ne peut rien détruire sans tailler dans sa propre substance." Robert HAINARD, Nature et mécanisme, 1946.

Avatar du membre
yves dubois
Membre
Enregistré le : vendredi 11 septembre 2009, 7:51
Localisation : St Jean le Vieux 01640
Contact :

Piezodorus lituratus

Message par yves dubois » dimanche 29 octobre 2017, 21:36

C'est pas faux :wink:
D'autant que cette punaise peut sortir s'il fait beau (visible dès janvier)
Ce peut être aussi une question de camouflage.
Ce n'est d'ailleurs pas la seule à brunir en automne.
Merci pour cette hypothèse
Naturellement Vôtres
Yves

Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)
Contact :

Piezodorus lituratus

Message par Vinz » lundi 30 octobre 2017, 8:24

En effet, double avantage de cette coloration automnale : meilleur camouflage et meilleur captage de la chaleur.

:arrow: Piezodorus lituratus (Fabricius, 1794)
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"

Avatar du membre
yves dubois
Membre
Enregistré le : vendredi 11 septembre 2009, 7:51
Localisation : St Jean le Vieux 01640
Contact :

Piezodorus lituratus

Message par yves dubois » lundi 30 octobre 2017, 8:50

Merci,
J'ai d'ailleurs en photos 2 autres individus :
Un à St Just en Bas (42) le 26/05/2014 de couleur verte, donc sexuellement mature.
Un à Maclas (42), le 29/08/2012, de couleurs intermédiaires.
Les 3 illustrent bien les transitions ...
Naturellement Vôtres
Yves

Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)
Contact :

Piezodorus lituratus

Message par Vinz » lundi 30 octobre 2017, 10:11

La coloration n'a pas de lien avec la maturité sexuelle ...
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"

Avatar du membre
yves dubois
Membre
Enregistré le : vendredi 11 septembre 2009, 7:51
Localisation : St Jean le Vieux 01640
Contact :

Piezodorus lituratus

Message par yves dubois » lundi 30 octobre 2017, 10:23

Vinz a écrit :
lundi 30 octobre 2017, 10:11
La coloration n'a pas de lien avec la maturité sexuelle ...
C'est une remarque tirée du livre de Lupoli & Dusoulier, "Les Punaises Pentatomoidea de France"
Je cite ... "Elles deviennent vertes lors de la maturation sexuelle (Southwood & Leston, 1959)" page 313
J'ai peut-être interprété abusivement ...
Naturellement Vôtres
Yves

Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)
Contact :

Piezodorus lituratus

Message par Vinz » lundi 30 octobre 2017, 10:57

Je me demande comment il faut le comprendre ...
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"

Avatar du membre
eric_steckx
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 5 novembre 2005, 10:55
Localisation : Belgique (Aywaille)

Piezodorus lituratus

Message par eric_steckx » lundi 30 octobre 2017, 11:05

Les individus fraichement émergés sont verts, si je ne m'abuse. Puis ils virent au rouge (et même au brun franc dans leurs cachettes hivernales : cf ce sujet) et redeviennent verts au printemps.
Je dois avoir lu quelque part (une FdF ?) qu'il y aurait un rapport de cause à effet avec l'expositon solaire et/ou la photopériode, mais effectivement via une médiation hormonale (hormones sexuelles ???). Si personne ne tombe dessus avant je rechercherai mes références, mais pas le temps aujourd'hui.
Éric

« Les millionnaires font la chasse aux éléphants, les pauvres la chasse aux punaises. » (Aminado)

Avatar du membre
eric_steckx
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 5 novembre 2005, 10:55
Localisation : Belgique (Aywaille)

Piezodorus lituratus

Message par eric_steckx » mercredi 1 novembre 2017, 0:34

Le changement automnal de coloration de divers insectes, dont de nombreux hétéroptères, fait partie d'un phénomène global de "diapause hivernale", qui implique aussi l'arrêt du développement ou la mise au repos des organes reproducteurs et l'accumulation de graisse. Ces phénomènes ne sont pas interdépendants mais dépendent d'une même "commande".
Des études ont été menées sur diverses espèces. Nezara viridula a été particulièrement étudiée.
Synthèse de mes lectures :
  • La diminution de la photopériode est l'élément déclencheur, indépendamment de la température. En dessous d'une certaine durée du jour (cut off variable selon les espèces), la diapause est déclenchée.
  • Le "cerveau", qui a détecté cette diminution de la photopériode, inhibe la production par les corpora allata (glandes) de l'hormone juvénile (JH). C'est cette privation hormonale qui va entraîner les différentes modifications.
  • En ce qui concerne la coloration, le changement se fait non pas au niveau de la cuticule, mais bien au niveau de la couche basale de l'épiderme. Le passage de la coloration verte à la coloration rouge, puis brune, est liée à une modification du pigment érythroptérine, jaune vert en phase aqueuse et brun rouge en phase cristalline.
  • Comme déjà lu ici, les avantages de la coloration foncée sont le mimétisme vis à vis des prédateurs (oiseaux) et une meilleure capture des radiations solaires, donc lutte contre le froid et reprise plus précoce d'activité. Des études ont démontré une survie hivernale significativement meilleure des individus foncés par rapport à ceux restés verts. Mais indépendamment de la coloration elle-même c'est tout le processus de diapause, dont le changement de coloration est un reflet visible, qui améliore la survie hivernale.
En espérant avoir bien lu et ne pas raconter trop de bêtises ...
Éric

« Les millionnaires font la chasse aux éléphants, les pauvres la chasse aux punaises. » (Aminado)

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Hétéroptères »