Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

* Avis de recherche hétéroptérique : Heterocordylus tumidicornis / italicus

Qu'elles soient terrestres, amphibies ou aquatiques, toutes les punaises se donnent rendez-vous ici.

Animateurs : guillaume, lauzette, Fraf

Ceterach
Membre
Enregistré le : dimanche 21 juillet 2019, 9:07
Localisation : 89150 Brannay

* Avis de recherche hétéroptérique : Heterocordylus tumidicornis / italicus

Message par Ceterach »

Fraf: j'ai terminé la collecte, je suis donc prêt à réaliser une expédition par colissimo. C'est un spécialiste des coléoptères aquatiques qui m'avait demandé d'utiliser le dissolvant pour vernis à ongles afin d'étudier les génitalias car les insectes restent suffisamment souples pour être disséqués.

Balises :

Avatar du membre
Fraf
Animateur
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)

* Avis de recherche hétéroptérique : Heterocordylus tumidicornis / italicus

Message par Fraf »

Oui, c'est toujours mieux. Mais, faute de rencontrer des publics acceptant de le faire, on se contente souvent de l'éthanol. C'est le fait que tu aies mentionné de les "plonger dans" le dissolvant, qui m'a amené à rectifier.

Dans tous les cas, bien entendu, maintenant que la collecte est faite, bien sûr, tu ne recommences pas, c'est inutile. Juste pour préciser que les tubes hermétiques ne sont pas forcément indispensables (surtout si tu veux les remplir de dissolvants, auquel cas tes tubes doivent être en verre, ce qui n'est pas top pour voyager... :? ) : les spécimens tués ainsi peuvent parfaitement voyager à sec, dans des papillotes bien calées dans un emballage rigide (l'écrasement est plus à redouter que le bris dans ce cas...).
Il faut également éviter de faire voyager des spécimens secs à vide dans des tubes, comme je l'ai appris à mes dépends : même si le tube peut ici parfaitement faire office d'emballage rigide, les spécimens vont s'entrechoquer les uns contre les autres et contre les parois du tube, pour un résultat pas optimal : il vaut mieux qu'ils soient calés. Bon, ici, le but est de disséquer les genitalia, donc quelques pattes ou antennes perdues au transport ne sont pas trop graves, mais quand même, c'est pas terrible... :?

Avatar du membre
Mathurin C
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 23 mai 2007, 18:56
Localisation : 58 (Nevers)
Contact :

* Avis de recherche hétéroptérique : Heterocordylus tumidicornis / italicus

Message par Mathurin C »

Ceterach a écrit :
vendredi 15 mai 2020, 16:45
C'est un spécialiste des coléoptères aquatiques qui m'avait demandé d'utiliser le dissolvant pour vernis à ongles afin d'étudier les génitalias car les insectes restent suffisamment souples pour être disséqués.
A titre personnel, pour que les individus restent souples, je préfère les conserver (même avec l'envoie) avec un coton humidifié avec l’acétate d’éthyle.
Mais c'est peut-être moins vrai avec les bêtes à rostres qu'avec les coléoptères ?
Par contre attention effectivement, tous les pilulier ne supporte pas l'acétate (mais certains si, une composition sûrement différente).

Je suis en train actuellement de travailler sur des bêtes que l'on m'a transmis dans l'alcool et c'est quand même beaucoup plus chiant (des individus plus fragiles, moins souples...).

Avatar du membre
Fraf
Animateur
Enregistré le : lundi 24 août 2009, 10:31
Localisation : Nice (06)

* Avis de recherche hétéroptérique : Heterocordylus tumidicornis / italicus

Message par Fraf »

Très clairement. Lorsque je voyage, j'aime bien garder mes bêtes dans le flacon de chasse, avec l'acétate. Mais ça voyage avec moi, et je me vois mal confier des flacons en verre à la poste...

Pour les petites bestioles à disséquer (comme les Horvathiolus, par exemple, on est à peu près sur les mêmes dimensions...), je garde également dans le tube avec un tampon imbibé : beaucoup plus facile par la suite.
Mais je parlais pour le cas général : tout le monde n'a pas toujours tout le matériel nécessaire sous la main, et, en général, en éthanol, c'est déjà bien. Je préfère à l'acétate d'éthyle, clairement, mais à cheval donné...

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Hétéroptères »