Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Myrmeleon bore] pour changer un peu...

Des Chrysopes aux superbes Ascalaphes en passant par les Fourmilions, Mantispes, Sialis et Raphidies ...

Animateur : Panorpa

Avatar du membre
Hemerobius
Membre
Enregistré le : lundi 13 octobre 2008, 17:28
Localisation : Sardaigne (Italy)

pour changer un peu...

Message par Hemerobius »

Alors, je connais très bien les larves des espèces européennes de Myrmeleon, moins bien les adultes. Si nous avons des informations sur l'habitat de la larve distinguer les deux espèces il est tres facile!
Myrmeleon bore milieux ouverts et ensoleillés, comme les sables long les rivages des fleuves;
Myrmeleon gerlindae milieux fermés et ombragé, en sol incohérent riche de frustules végétaux (sol sombre), maquis.

Le milieux de capture me semble de type méditerranée, l'altitude est, selon Google Earth, 880 m slm. Je crois que il s'agit M. gerlindae.

En effet, je ne sais pas la différenciation morphologique des femelles entre M. bore et M. gerlindae. La présence de deux espèces dans la même région semblait peu probable!

Je peux cependant montrer un M. gerlindae, Panorpa pourra comparer avec son.

Image

Image

Ciao Roberto :D
verum stabile cetera fumus

Balises :
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

pour changer un peu...

Message par Panorpa »

Je dois avouer que je savais que ce quizz allait provoquer quelques discussions.

Pour ma part, j'ai longtemps pensé M. bore, sans réussir à m'enlever de la tête que les variations du dessin sur le pronotum pouvait me faire commettre une erreur !
J'ai recherché dans la biblio un critère qui pourrait permettre de trancher entre bore et gerlindae quand il s'agit de femelles : en vain !

... et je dois avouer que les photos d'Hemerobius n'arrivent pas à me convaincre.

Pour moi :

- le pronotum correspond plus à du M. bore

- l'extremité de l'abdomen correspond bien à M. bore (voir Dobosz, 1993), mais je n'ai pas d'illustration pour gerlindae !

Bref, à moins que quelqu'un ne trouve un critère net pour les femelles, j'ai bien peur que ce spécimen ne finisse en sp. !
Ce qui est bien triste car l'une comme l'autre des données serait intéressante !!
Mais si Hemerobius dit gerlindae à 100%, alors, je veux bien faire confiance à son expérience...

Pierre
Avatar du membre
Hemerobius
Membre
Enregistré le : lundi 13 octobre 2008, 17:28
Localisation : Sardaigne (Italy)

pour changer un peu...

Message par Hemerobius »

Voila l'extremité de l'abdomen de M. gerlindae (femelle).
Image

Je ne suis pas sûr que l'exemplaire de Panorpa soit M. gerlindae au 100%. Effectivement le problème de la distinction parmi des femelles de M. bore et M. gerlindae devra être affronté.

Ciao Roberto :D
verum stabile cetera fumus
Megistoleon
Membre
Enregistré le : dimanche 11 octobre 2009, 21:24
Localisation : Italie

pour changer un peu...

Message par Megistoleon »

Bonsoir à tous

Je suis Italien, pardonnez moi si Je fais quelque erreur.

Je connais très bien Myrmeleon gerlindae, mes exemplaires (identification certaine) présentent une certaine variabilité du pronotum : de la forme typique (qu’on voit illustré en bibliographie) à une avec le dessin « interrompu » très semblable à celui de M.bore.
En Italie le deux espèces ne sont pas sympatriques et leur écologie différente (apparentement nous n’avons pas ce problème d'identification). Je serais curieux de connaitre l’environnement de M.bore en Espagne....

Salut,

Davide
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

pour changer un peu...

Message par Panorpa »

Bienvenue Davide !

Que penses-tu de "mon" spécimen ?
As-tu un critère pour différencier à coup sûr les femelles de bore et gerlindae en cas de pronotum non typique ?

Merci

Pierre
Avatar du membre
matthieu giacomino
Membre
Enregistré le : mardi 18 avril 2006, 14:18
Localisation : Laval

pour changer un peu...

Message par matthieu giacomino »

Je prends connaissance de ce post bien après son démarrage, bonjour à tous !

Pierre, merci à double titre : d'abord pour nous soumettre des "problèmes" qui secouent nos neurones, et ensuite pour nous aider à mettre à jour nos infos : M.bore appartenant à la faune de France, merci encore pour cette donnée !

J'ai, bien sur, lu avec beaucoup d'attention tous les posts (super, les photos de Roberto); sur des critères uniquement morphologiques, et après comparaison avec les exemplaires femelles de M.gerlindae que je possède, je penche plus vers M.bore en ce qui concerne l'exemplaire de Pierre : les taches costales blanchâtres de celui-ci sont plus éloignées l'une de l'autre, et elles descendent plus bas.

Alors que sur l'exemplaire photo envoyé par Roberto, elles arrivent pratiquement à se rejoindre vers le centre du prothorax. De plus, sur ce dernier, les bords antérieurs droit et gauche sont plus arrondis.

En cela, le spécimen femelle envoyé par Pierre correspond mieux à la description (et des dessins) issu de la biblio.

Reste évidemment la possible confusion (sinon, ce ne serait pas drôle !)
Avatar du membre
Hemerobius
Membre
Enregistré le : lundi 13 octobre 2008, 17:28
Localisation : Sardaigne (Italy)

pour changer un peu...

Message par Hemerobius »

Après l'examen de l'unique exemplaire adult de M. bore (malheureusement mâle) que j'ai, je suis convaincu que l'exemplaire de Pierre soit vraiment M. bore. Je demanderai une femelle à un collègue ...

Ciao Roberto :D
verum stabile cetera fumus
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

pour changer un peu...

Message par Panorpa »

ça commence à faire beaucoup de monde en faveur de M. bore !

Pierre
Avatar du membre
Hemerobius
Membre
Enregistré le : lundi 13 octobre 2008, 17:28
Localisation : Sardaigne (Italy)

pour changer un peu...

Message par Hemerobius »

Voilà, c'est probablement la différence :
Image
la tache claire sur le bord postérieur bas du huitième tergite (voir la flèche rouge)

Mon ami et collègue Rinaldo m'a répondu:
... Myrmeleon bore adulti ... li ho tutti conservati a secco e tutti a casa. Questo vuol dire che prima del fine settimana non posso esaminarli. Dei tre esemplari a secco presenti qui in collezione in Istituto, due sono maschi; l’unica femmina ... effettivamente presenta quello slargo o dilatazione color avorio del bordo posteriore chiaro dell’ottavo tergite, verso il basso, come indicato nella tua foto. Per gli altri ... li guarderò e ti farò sapere.
Je cependant suis convaincu que les différences soient plus profondes: M. gerlindae appartient au groupe de M. formicarius; M. bore no.

Ciao Roberto :D
verum stabile cetera fumus
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

pour changer un peu...

Message par Panorpa »

J'avais bien remarqué cette grosse tache claire...

Si tous ceux qui ont des femelles de bore ou de gerlindae pouvaient regarder ce critère, ce serait excellent !

Retourner vers « Névroptères (sens large) »