Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Myrmeleon bore] pour changer un peu...

Des Chrysopes aux superbes Ascalaphes en passant par les Fourmilions, Mantispes, Sialis et Raphidies ...

Animateur : Panorpa

Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

[Myrmeleon bore] pour changer un peu...

Message par Panorpa »

Un petit quizz...
Tout le monde peut jouer, même Hemerobius, CPU et Mathieu !

On commence par une vue de profil, qui n'est pas la plus facile pour arriver à une identification !

Remarques :
- cet insecte était conservé à sec... les couleurs diffèrent donc un peu du naturel.
- il manque les antennes et les 2 ailes gauches
- désolé pour la vilaine pince !
- la prochaine fois, je sortirai une magnifique photo in natura (comme Vinz !)

N'importe qui peut faire des propositions (on peut commencer par la famille, puis le genre, ...).
Je mettrai d'autres vues demain.

Pierre


Image
Pierre Tillier : France : 11 8 1999 : Goulier : 09220
altitude : 1500 - taille : 25 mm
ref:51138

Balises :
Avatar du membre
Arthropa
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Fragnes (71)

pour changer un peu...

Message par Arthropa »

Bon, je commence par ce qui parait le plus facile : l'ordre !

On est dans le forum des Névroptères, donc je propose... névroptère ! :lol: :0024:

Bon, famille Myrmeleontidae

Après, pour ce que j'ai l'impression de voir...:
- au moins 3 transverses entre les nervures R et M avant la naissance de Rs aux postérieures
- 1 seule cellule dans le champ costal de l'antérieure
- la forme et la couleur des ailes ne collent pas avec M. trigrammus (?)

Mais là, je cale

Benoit
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

pour changer un peu...

Message par Panorpa »

ordre des Névroptères : bravo ! :wink:

famille des Myrmeleontidae : oui !!! :lol:

Pour la suite, tu as de bons réflexes ! (et du mérite pour aller chercher certains détails sur l'aile post. !) :

- champ costal avec une seule rangée de cellules :
cela exclut Acanthaclisis occitanica (https://www.galerie-insecte.org/galerie ... 63.bmp.jpg) et Synclisis baetica (https://www.galerie-insecte.org/galerie ... _1099a.jpg)

- Myrmecaelurus trigrammus a en effet un tout autre habitus : voir http://www.entomologiitaliani.net/publi ... 202009.jpg

à suivre...

Pierre
Avatar du membre
Arthropa
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Fragnes (71)

pour changer un peu...

Message par Arthropa »

Panorpa a écrit :tu as de bons réflexes
J'ai pas de mérite : j'ai la clé de Giacomino parue dans Invertébrés Armoricains : ça aide bien ! Image

Puisque tu me confirmes que je me suis pas trop planté et que je peux continuer, alors on va au moins donner le genre : il n'y a pas les taches noires caractéristiques d'Euroleon nostras sur les ailes : on arrive donc au genre Myrmeleon.

Mais après, sans voir le vertex, je cale pour de bon.

Benoit
Avatar du membre
Hemerobius
Membre
Enregistré le : lundi 13 octobre 2008, 17:28
Localisation : Sardaigne (Italy)

pour changer un peu...

Message par Hemerobius »

Il s'agit clairement d'une un exemplaire new-emerged (comme on dit en français?). Ainsi, la couleur est claire, mais l'uniformité de la couleur n'est pas changé. En outre, nous pouvons voir la couleur du frons (comme on dit en français? front?). Donc, même pour moi, Myrmeleon.
A l'especes on arrive considérant l'habitat (forêt: Myrmeleon groupe formicarius) et la taille (M. formicarius exclut)*. On reste juste que M. ... 8-) .

Roberto :D


* - Aussi bien autres caractères "difficiles" comme la largeur de l'aile. Par contre 1500 m slm sont beaucoup :? .
verum stabile cetera fumus
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

pour changer un peu...

Message par Panorpa »

Bravo Arthropa pour la déduction pour le genre !
Parce qu'il faut avouer que la photo n'était pas forcément facile à décortiquer !

Après, il faut l'expérience d'un Hemerobius pour prendre toutes les informations (milieu, taille, ...) et avoir une idée de l'espèce.

Voilà donc une vue de dessus qui devrait permettre d'aller un peu plus loin que "sp." ou de confirmer le M. ... :


Image
Pierre Tillier : France : 11 8 1999 : Goulier : 09220
altitude : 1500 - taille : 25 mm
ref:51156

Et une vue de l'extrémité abdominale :


Image
Pierre Tillier : France : 11 8 1999 : Goulier : 09220
altitude : 1500 - taille : 25 mm
ref:51157

Donc ?

Je donnerai quelques détails après sur cette capture (dont je ne suis pas l'auteur !)

Pierre
Avatar du membre
Arthropa
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Fragnes (71)

pour changer un peu...

Message par Arthropa »

Alors on continue :

:arrow: épicrâne noir (sous réserve que la couleur ne soit pas trop déformée par la dessication du spécimen) => exit M. inconspicuus
:arrow: espèce de petite taille => exit M. formicarius
:arrow: et la forme du pronotum me mène à Myrmeleon bore (Tjeder, 1941).


Et c'est de là que vient tout l'intérêt de cette discussion, car la clé précise à son sujet :
Il est possible que certaines espèces citées de pays limitrophes à la France, mais inconnues à ce jour de la faune française, puissent être découvertes (ou être confondues avec d’autres espèces), et doivent ainsi être rajoutées à la liste
ci-après. C’est le cas notamment de Myrmeleon bore (Tjeder, 1941), qui est connue d’Espagne et d’Italie, et dont la présence en France est potentielle.
Une nouvelle donnée pour la France, donc ! :0024: :0024:

Et une première identification pour moi ! :wink: :lol:

Benoit
Avatar du membre
Vinz
Animateur
Enregistré le : jeudi 10 mai 2007, 18:56
Localisation : Vaucluse (84)

pour changer un peu...

Message par Vinz »

:0024:
Vinz
"C'est bon les PATATES !!"
Avatar du membre
Hemerobius
Membre
Enregistré le : lundi 13 octobre 2008, 17:28
Localisation : Sardaigne (Italy)

pour changer un peu...

Message par Hemerobius »

:?

Roberto :D
verum stabile cetera fumus
Avatar du membre
Panorpa
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 mai 2006, 7:27
Localisation : Val-d'Oise

pour changer un peu...

Message par Panorpa »

La faune de France des Myrmeleon comprend 4 espèces (!) :

Myrmeleon formicarius Linnaeus, 1767 : répandu et commun.

Myrmeleon gerlindae Hölzel, 1974 : Sud de la France - une seule donnée à ma connaissance non loin d'Avignon (paratype - voir Hölzel, 1974 : http://insects.tamu.edu/research/neurop ... s-6243.pdf). Si quelqu'un a connaissance d'autres captures je suis intéressé.

Myrmeleon inconspicuus Rambur, 1842 : commun, mais localisé aux littoraux méditerranéen et atlantique (souvent très abondant dans les stations où il est présent : dunes, sous-bois sablonneux, berges sablonneuses de rivières...)

Myrmeleon bore (Tjeder, 1941) : capturé pour la première fois en France dans le Mercantour (voir Cocquemot, C.; Chambon, J.-P., 1990. - Contribution à l'étude de la faune entomologique du Parc National du Mercantour et ses environs immédiats (Neuroptera, Raphidioptera, Planipennia, Orthoptera, Dermaptera, Lepidoptera, Coleoptera, Hymenoptera, Hemiptera, Homoptera, Diptera ). Biocosme Mésogéen 7:133-150. détermination Roger Cloupeau = CPU). En raison sans doute de la faible diffusion de cette revue, cette donnée a échappé à Mathieu Giacomino, mais celui-ci a quand même inclus cette espèce dans sa clé, clé qui du coup est valable pour les 4 espèces actuellement connues en France.

L'identification de Myrmeleon inconspicuus ne pose aucun problème (tête et pronotum caractéristiques !)

Pour Myrmeleon formicarius et Myrmeleon bore, pas de soucis pour les mâles. Il peut y avoir problème pour des individus femelles en limite de taille (grand bore ou petit formicarius), d'autant que le dessin sur le pronotum est sujet à variations (voir Dobosz, 1993). Pour ces femelles, il semble que les pièces génitales présentent des différences constantes (longueur des gonapophyses), mais seule une étude sur des spécimens polonais valident ce critère. Et ailleurs ?

Enfin, pour Myrmeleon gerlindae, aucun problème s'il s'agit d'un mâle (petite taille + pas de pelote axillaire). Pour les femelles, avec un pronotum typique, cela ne doit pas poser de problèmes... mais je ne sais pas s'il existe des variations et si d'autres critères sont utilisables (pièces génitales). Je constate juste que le dessin du pronotum de la description originale (Hölzel, 1974) diffère quelque peu de celui des autres clés. Hemerobius peut nous en dire plus car il connait l'espèce (île d'Asinara, par exemple :wink: ).

Retourner vers « Névroptères (sens large) »