[Phaeostigma notata] Raphidie Corrézienne

Des Chrysopes aux superbes Ascalaphes en passant par les Fourmilions, Mantispes, Sialis et Raphidies ...

Animateur : Panorpa

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

[Phaeostigma notata] Raphidie Corrézienne

Message par Bébert » lundi 25 mai 2015, 20:46

Bonjour,

je vous soumet une raphidide capturée ce weekend en Corrèze.
Voici d'abord une vue générale de la bête.

Image
Bertrand COTTE : France : Saint-Etienne-aux-Clos : 19200 : 24/5/2015
Altitude : 640 m - Taille : 12 mm
Réf. : 141365

Ensuite la nervation de l'aile antérieure
Image
Bertrand COTTE : France : Saint-Etienne-aux-Clos : 19200 : 24/5/2015
Altitude : 640 m - Taille : 12 mm
Réf. : 141366

J'ai cru comprendre que la présence de deux nervures dans le pterostigma (même si ici on a plutôt une nervure fourchue ?) correspond au genre Phaeostigma. Je n'ai de toute manière pas trouvé d'autre genre dans la galerie présentant ce genre de nervation.

Ensuite entre P. major et P. notata j'ai vu que le nombre de cellules discoïdales est importante. ici il y en a 3, ou 3 et 1/2 si on compte la petite cellule intercallée, mais le caractère ne semble pas constant dans les discussions.....

Comme c'est un mâle je vous met plusieurs vues des pièces copulatrices, au cas où ça puisse aider :
Image
Bertrand COTTE : France : Saint-Etienne-aux-Clos : 19200 : 24/5/2015
Altitude : 640 m - Taille : 12 mm
Réf. : 141367

Bon du coup entre P. major et P. notata mon cœur balance.... Quels sont les bons critères ?

Balises :

Avatar du membre
CPU
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 8 août 2008, 19:23
Localisation : Touraine
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par CPU » mardi 26 mai 2015, 9:38

Bonjour,

Aussi bien la nervation alaire que les pièces génitales externes conduisent effectivement sans souci au genre Phaeostigma.
La forme en ovale allongé de l'hypovalve (grande pièce médiane en vue ventrale de l'extrémité abdominale) et l'"épine" (processus en pointe bien développée) des gonocoxites (ou 9e coxopodites, pièces paires renflées à leur extrémité distale, de part et d'autre de l'hypovalve en vue ventrale) excluent P. (Magnoraphidia) major. Chez ce dernier, l'hypovalve est sagittée et les gonocoxites peu sclérifiés ne présentent pas de pointe aiguë.
La nervation alaire (3 cellules discoïdales en arrière du pterostigma - même si çà n'est pas rigoureusement constant) et la pointe des gonocoxites non dirigée vers le bas, excluent P. notata...
Restent P. galloitalica et Italogallica... La pointe des gonocoxites ne semble pas non plus nettement dirigée vers le haut : çà exclut en principe P. italogallica...
On pourrait donc penser à galloitalica, mais pour en être sûr, il faut bien voir les paramères, donc disséquer :mrgreen:
RCPU

Entomo, ergo sum ! (soufflé par Descartes)

Ad maiorem Darwini gloriam !

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par BBinsecte » mercredi 27 mai 2015, 9:37

En suivant ma clé, j'arrive aussi à un duo, mais plutôt notata/galloitalica...
Si notata est exclu sur les critères de nervation alaire, c'est plié !
Roger, quel critère sur les paramères pour distinguer italogallica de galloitalica ?
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Avatar du membre
CPU
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 8 août 2008, 19:23
Localisation : Touraine
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par CPU » mercredi 27 mai 2015, 12:31

Salut Bernard,

P. italogallica : moitié distale des branches des paramères (après le "pont" membraneux qui les relie) nettement courbée, en crochet vers l'intérieur. Cette espèce remonte au moins jusqu'à l'Indre-et-Loire.
P. galloitalica : moitié distale des branches des paramères plus grêle, presque droite avec la pointe aiguë redressée dorsalement (elles semblent non pointues en vue ventrale sur les fig. d'Aspöck et al, 1980 - voir la vue de profil). J'en ai un ex. pris dans le Var.
RCPU

Entomo, ergo sum ! (soufflé par Descartes)

Ad maiorem Darwini gloriam !

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par BBinsecte » mercredi 27 mai 2015, 14:44

Ok, merci, je ne m'étais pas replongé dans la lecture de la bible... :oops:
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par Bébert » mercredi 27 mai 2015, 20:26

Salut salut,

très intéressant tout ça. Je n'aurai pas le temps de m'y plonger avant ce weekend.

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par Bébert » samedi 30 mai 2015, 20:55

Bon du coup après réexamen de la bête,
je vois de profil la pointe des gonocoxites dirigée vers le bas. Voici un mauvaise photo où on arrive plus ou moins à le voir.
Image
Bertrand COTTE : France : Saint-Etienne-aux-Clos : 19200 : 24/5/2015
Altitude : NR - Taille : --
Réf. : 141721

Ensuite j'ai extrait les paramères :
Image
Bertrand COTTE : France : Saint-Etienne-aux-Clos : 19200 : 24/5/2015
Altitude : NR - Taille : --
Réf. : 141720


Il me semble qu'avec ces éléments c'est en fait P. notata...
Vous en pensez quoi ?

Avatar du membre
CPU
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 8 août 2008, 19:23
Localisation : Touraine
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par CPU » samedi 30 mai 2015, 21:09

Salut Bébert,

Bon ben, de toute évidence c'est P. notata, les paramères sont typiques...
Voir : http://graellsia.revistas.csic.es/index ... le/162/162

BBi était plus près que moi de la bonne ID et moi mes idées sont à revoir :mrgreen:

Cordialement :D
RCPU

Entomo, ergo sum ! (soufflé par Descartes)

Ad maiorem Darwini gloriam !

Avatar du membre
BBinsecte
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : mardi 16 septembre 2008, 10:29
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par BBinsecte » lundi 1 juin 2015, 8:49

Ca me conforte dans mon idée (!) de ne pas avoir inclus dans la clé le critère des 4 cellules en arrière du ptérostigma !
Un bon contre exemple (et bravo pour l'extraction)

CPU : il y a un sujet qui traîne (pas loin) concernant une potentielle confinis, tu peux nous dire ce que tu en penses ?
A vingt ans, je n'avais en tête que l'extermination des vieux; je persiste à la croire urgente mais j'y ajouterais maintenant celle des jeunes; avec l'âge on a une vision plus complète des choses (Cioran)

Avatar du membre
Bébert
Animateur
Enregistré le : mercredi 3 février 2010, 12:14
Localisation : Liesle (25)
Contact :

Raphidie Corrézienne

Message par Bébert » lundi 1 juin 2015, 9:14

Merci pour la confirmation, même si je suis déçu de ne pouvoir ajouter une nouvelle espèce à la galerie :wink:
Il semble que cette "anomalie" de nervation ne soit pas si rare : viewtopic.php?f=33&t=42678&hilit=39013

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Névroptères (sens large) »