Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Liris niger] sphecidae

Guêpes, abeilles, fourmis... ces insectes qu'ils soient solitaires ou sociaux sont toujours autant sources d'observations...

Animateur : Sarcophage77

Avatar du membre
Jeff
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Puymirol (lot-et-garonne)

[Liris niger] sphecidae

Message par Jeff »

Bonjour a tous,

Voila une petite bestiole deterrée dans un talus sablonneux, dans le lot et garonne, en fevrier.

Il s'est laissé photographier (il faisait quand même 15°c) puis s'est envolé.
J'ai trouve des carcasses de punaises (palomena prasina) mais je ne suis pas sur que cela veanit de sa lôge.

Quelqu'un propose ue identification?

(Patrick a deja identifié la bestiole mais je trouve sympa de faire participer tout le monde, non?).

Image
Jeff : NR : NR : 00000 : 00/00/0000
Altitude : NR - Taille : NR
Réf. : 950

Balises :
Avatar du membre
Jeff
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Puymirol (lot-et-garonne)

Message par Jeff »

oups j'ai oublié une image.

ha oui la taille etait d'environ 10 mm.

Est-ce une espèce diaposante? plutôt un jeune sortit trop tôt suite au "derangement" du sol?

[Photo disparue]
Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B »

Bien vu, , ça n’est vraiment pas loin !
Ménageons un peu le suspense pour exercer votre sagacité.
Pour répondre à une question de Jeff, je cite K.Schmidt & J.Bitch : « Le genre ***** est répandu dans toutes les régions chaudes du monde, en particulier dans la région méditerranéenne. Dans le sud de la France, on peut observer des ***** actifs en plein hiver, lors des belles journées.
:wink: :!:
Avatar du membre
Jeff
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Puymirol (lot-et-garonne)

Message par Jeff »

Et pour ce qui est de la nourriture des deprédateurs?
Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B »

Décidément, , tu es meilleure en Sphecidae que moi en Ichneumons.
Effectivement, les Astata font partie des très rares Sphecidae chassant des hétéroptères, plusieurs d’entre elles sont noires et pourraient bien ressembler à peu près à ça.
De toute façon, dans ce cas, comme dans de nombreux cas sur photos, on ne peut pas se servir des clés car trop de caractères ne sont pas visibles.
Déjà, il manque toujours le premier caractère de la clé : Combien de cellules submarginales ?
Ici, si l’on pouvait voir nettement si les ocelles postérieurs sont déformés ( Tachysphex, *****, Larra et quelques autres), ça aiderait : C’est un caractère qui réduit bien les recherches et qui fait distinguer très facilement un Tachysphex d’un Pompile auquel il ressemble souvent.
Non, ici, à part l’angle que forme le collare, peu de caractères génériques, c’est vraiment l’aspect général et ces bandes de pruinosité argentée sur les 3 premiers tergites qui m’a fait reconnaître ***** *****, (Fabricius, 1775).
( Au départ nommé Sphex ***** par Fabricius).
Comme ce genre, assez fainéant, préfère utiliser des trous existants que de creuser lui même, bien qu’il sache le faire, je ne me suis pas attardé trop longtemps sur les punaises. De plus, comme ils sont actifs en hiver dans le sud, le trou en question n’était peut-être qu’un abri provisoire.
De toutes façons, les Sphecidae en général et à ma connaissance les Apidae (C’est certain pour Xylocopa), éclosent dés l’automne et passent l’hiver à l’état d’imago, dans leur cellule d’origine ou dans un autre trou, selon les cas.
Cherchez encore un peu demain, peut-être que ça me permettra de découvrir un «confrère» en Sphecidae, lundi je vous ferai un petit topo sur ce genre qui fait partie d’une de ces sous-famille non homogène, aux caractères peu déterminants, avec des genres particulièrement difficiles.
:wink:
Avatar du membre
Bobgaia
The Bob
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 17

Message par Bobgaia »

un caractère déterminant, non visible car caché par ailes, permettrait-il une identification plus facile. :?:
je pense au propodeum.....?
Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B »

Bobgaia. bien sur le propodéum, ici il ne présente aucun caractère particulièrement marquant, mais il ajoute à l'aspect de l'insecte, de même la façon dont s'insère le premier segment sur le propodeum. :)

Aller! bientot la réponse dans un article (si François l'accepte)
Jeff, je me suis permi de reprendre tes photos, dont j'ai encore diminué la taille pour les mettre dans l'article.
:wink:
Avatar du membre
Bobgaia
The Bob
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : 17

Message par Bobgaia »

Zut ' j'avais pensé à Liris praetermissa...
[Photo disparue]
Avatar du membre
Jeff
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Puymirol (lot-et-garonne)

Message par Jeff »

pour liris tu es sur la bonne voix !
Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B »

: Dryudella kif-kif Astata (C’était naguère un sous-genre). Souvent un peu de rouge au gastre ou aux tibias, espèces de petite taille : 10 mm c’est la taille maxi des plus grandes espèces. On reste toujours assez proche.

Bobgaia : Chapeau ! C’est très fort pour quelqu’un qui n’a pas sous la main une collection de référence !
Je pense plutôt niger que festinans praetermissus pour deux raisons : La première n’est pas très honnête scientifiquement car c’est juste un problème de localisation et de fréquence, mais n’a qu’une très vague valeur de présomption puisqu’on trouve festinans praetermissus dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, pas si loin que ça de chez Jeff. (Par ailleurs, on ne trouve cette espèce que dans le Var : Elle ne semble pas s’éloigner de la Méditerranée).
Deuxième raison, plus sérieuse : le pygidium est pratiquement glabre (si je vois bien sur la photo), il n’y a pas, sur toute la surface, une pubescence dorée.
Mais c’est bien Liris. Comment as-tu trouvé ?
D'autant que Jeff nous lance au départ sur une mauvaise piste avec ses punaises ! :D

Retourner vers « Apocrites »