[Gasteruption jaculator F] Un javelot bourguignon ?

Guêpes, abeilles, fourmis... ces insectes qu'ils soient solitaires ou sociaux sont toujours autant sources d'observations...

Animateur : Sarcophage77

Avatar du membre
Paristote
Membre
Enregistré le : vendredi 23 février 2018, 23:34
Localisation : Paris

[Gasteruption jaculator F] Un javelot bourguignon ?

Message par Paristote » jeudi 14 juin 2018, 11:44

Bonjour,

Je pense avoir fait la connaissance d'un Gasteruption jaculator :0016:.

Image
Gilles Creyssac : France : Saint-Sauveur-en-Puisaye : 89520 : 21/08/2017
Altitude : 257 m - Taille : nm
Réf. : 207282

Quel est votre avis ?

Avec mes remerciements

Balises :

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

Un javelot bourguignon ?

Message par lauzette » lundi 18 juin 2018, 2:05

Le genre est bon, l'espèce sans doute pas.
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Avatar du membre
Paristote
Membre
Enregistré le : vendredi 23 février 2018, 23:34
Localisation : Paris

Un javelot bourguignon ?

Message par Paristote » mardi 19 juin 2018, 10:28

Lauzette, merci pour ta contribution.

Mes recherches pour trouver l'espèce sont infructueuses. Je n'ai aucune expérience pour le genre Gasteruption et je souhaite savoir quels éléments me permettraient de préciser l'espèce, ou quelles sources consulter.

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Un javelot bourguignon ?

Message par pierred » mardi 19 juin 2018, 13:25

Cherche sur le forum, on a mentionné une clef en néerlandais.
Pierre D.

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

Un javelot bourguignon ?

Message par lauzette » jeudi 21 juin 2018, 8:14

On a au moins deux clés pertinentes dans la documentation sur le forum. Aller jusqu'à l'espèce nécessite généralement des tas de détails qu'on ne voit pas ici mais on a parfois d'heureuses surprises.
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Avatar du membre
Paristote
Membre
Enregistré le : vendredi 23 février 2018, 23:34
Localisation : Paris

Un javelot bourguignon ?

Message par Paristote » samedi 23 juin 2018, 13:07

Merci à tous deux. J'ai d'autres photos du spécimen et je vais explorer vos indications.

Avatar du membre
Paristote
Membre
Enregistré le : vendredi 23 février 2018, 23:34
Localisation : Paris

Un javelot bourguignon ?

Message par Paristote » dimanche 24 juin 2018, 9:13

Bonjour,

Voici de nouvelles photos du même specimen :

Image
Gilles Creyssac : France : Saint-Sauveur-en-Puisaye : 89250 : 21/08/2017
Altitude : 257 m - Taille : nm
Réf. : 208204

Image
Gilles Creyssac : France : Saint-Sauveur-en-Puisaye : 89250 : 21/08/2017
Altitude : 257 m - Taille : nm
Réf. : 208205

Image
Gilles Creyssac : France : Saint-Sauveur-en-Puisaye : 89250 : 21/08/2017
Altitude : 257 m - Taille : nm
Réf. : 208206

Image
Gilles Creyssac : France : Saint-Sauveur-en-Puisaye : 89250 : 21/08/2017
Altitude : 257 m - Taille : nm
Réf. : 208208

J’ai suivi la clef Review of Gasteruption Latreille (Hymenoptera, Gasteruptiidae) from Iran and Turkey, with the description of 15 new species, Kees van Achterberg, Ali Talebi, ZooKeys 458: 1-187 (28 Nov 2014)

1.1 Ovipositeur présent -> 2
2.2 Apex de la gaine de l'ovipositeur nettement blanc ou ivoire -> 23
23.2 Vertex sans dépression, en vue latérale sa bordure obtuse dorsalement -> 25
25.2 Mésoscutum médio-postérieur transversalement rugueux -> 30
30.2 Propleuron court et trapu, plus court que la longueur du mésoscutum devant les tegulae ->31
31.1 La gaine de l'ovipositeur est plus longue que le corps -> 32
32 Choix entre G. jaculator et G. tournieri

G. jaculator me semble être le plus proche : mesoscutum régulièrement et transversalement rugueux

Avec mes remerciements

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

Un javelot bourguignon ?

Message par lauzette » dimanche 24 juin 2018, 10:33

Bravo ! :0024:

J'hésite entre les deux, le truc de la rugosité est difficile, je trouve, mais la forme du crâne me semble + celle de G. jaculator.

Pour confirmer, on peut comparer les diagnoses des deux espèces :

G. jaculator
Apex of ovipositor sheath with a distinct white or ivory band, 1.5–2.7 times as long as hind basitarsus ; head flat in front of occipital carina, without any depression ; occipital carina strongly lamelliform and somewhat shorter than diameter of posterior ocellus (Figs 259, 269) ; fifth antennal segment of female 1.0–1.4 times as long as third segment ; vertex rather matt and very finely aciculate ; malar space short ; antesternal carina narrow ; length of propleuron 0.8–0.9 times distance between tegulae and anterior border of mesoscutum (Fig. 260) ; mesoscutum coarsely punctate-rugose anteriorly and interspaces more or less smooth, lateral lobes more or less coriaceous, contrasting with middle lobe (Figs 261, 267) ; hind tibia rather swollen (Fig. 265) ; hind tibia and basitarsus more or less ivory or white subbasally ; ovipositor sheath 1.0–1.2 times as long as body and 1.5–1.7 times as long as metasoma.
G. tournieri
Apex of ovipositor sheath with a distinct white or ivory band, 1.7–3.0 times as long as hind basitarsus ; head with shallow middle depression in front of occipital carina (Fig. 527), but rather frequently reduced and rarely absent ; occipital carina distinctly lamelliform and medium-sized to wide, more or less concave medio-dorsally (Figs 522, 527, 533) ; antesternal carina narrow and non-lamelliform or nearly so, not or slightly elevated above mesosternum (Fig. 523) ; fourth and fifth antennal segments of female 1.5–2.1 and 1.3–2.0 times as long as third segment, respectively ; frons sparsely punctulate and with distinct interspaces or very finely and densely punctulate ; vertex more or less finely punctulate and distinctly shiny (Fig. 527) ; face moderately wide (Fig. 526) ; temples linearly narrowed behind eyes (Fig. 527) ; propleuron slightly longer than mesoscutum up to tegulae (Fig. 523) ; lateral lobes of mesoscutum rugulose-coriaceous ; anterior half of mesoscutum moderately punctate-rugose (Fig. 524) ; subbasally outer side of hind tibia and apical half of hind basitarsus ivory (Fig. 525) ; fore and middle legs to variable extend white, ivory and brown; body slender (Fig. 523).
Je te laisse traduire...
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Un javelot bourguignon ?

Message par pierred » mardi 24 juillet 2018, 12:01

Et la conclusion ?
Pierre D.

Avatar du membre
J.Carminati
--!--0--!--
Enregistré le : mercredi 22 septembre 2010, 21:39
Localisation : _______________

Un javelot bourguignon ?

Message par J.Carminati » mardi 24 juillet 2018, 18:39

Bon la tarrière est longue et le bout de la gaine largement blanc.

L'absence de fossette au niveau du vertex élimine tournieri (bien que van Achtenberg dans son papier sur les espèces de Turquie & d'Iran précise que la fossette peut être +/- développée chez tournieri, ici il n'y a pas de trace de fossette).

Donc exit les espèces à fossette(s) (laticeps, tournieri, caucasicum = pedemontanum et zut j'ai oublié le dernier ^^).

Resterait donc ceux qui n'ont pas de fossette, avec une carène occipitale en lamelle très bien développée, ça colle avec jaculator.

Sur internet on trouve pas mal de documents : Pagliano et un autre Italien ont rédigé en 1999 une faune d'Italie sur les Gasteruption, van Achtenberg et sa faune de Hollande, et avec plusieurs chercheurs turques & iraniens pour la faune de Turquie & d'Iran.

J'ai aussi trouvé Ferrière (1046) qui a fait une faune de Suisse : c'est pas trop mal pour les femelles (mais il a remis de l'ordre après Schletterer qui a fait un sacré bazar) donc c'était pas encore tout à fait abouti, ce qu'il annonce au tout début (ils étaient très humbles et pédagogiques les entomos Suisses, comme Ferrière et de Beaumont).

Pour les mâles, malheureusement il était un peu trop "simpliste" à mon avis et il vaut mieux se ranger sur les docs plus récents (Pagliano et van Achtenberg).
Modifié en dernier par J.Carminati le mardi 24 juillet 2018, 18:43, modifié 1 fois.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Apocrites »