Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations ne seront pas validées.

[Gasteruption assectator F] Essai de détermination d'une Gasteruption

Guêpes, abeilles, fourmis... ces insectes qu'ils soient solitaires ou sociaux sont toujours autant sources d'observations...

Animateur : Sarcophage77

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

[Gasteruption assectator F] Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par lauzette » dimanche 10 juillet 2016, 17:36

Depuis qqs temps, je revois les Gasteruption que j'aime tant, ils sont très gracieux et, ce qui ne gâte rien, assez peu farouches (je n'ai pas recadré la photo ci-dessous et je l'ai prise avec mon petit compact). Une ou deux espèces à long ovipositeur sur ma livèche en fleurs et hier, pour changer, une espèce à court ovipositeur. J'ai pu l'approcher alors qu'elle faisait un brin de toilette sur une herbe et elle m'a donné envie de tenter une détermination, grâce à la clé des Gasteruption d'Iran et Turquie de van Achterberg fournie par Trana.

Image
Catherine Reymonet : France : Avignonet-Lauragais : 31290 : 09/07/2016
Altitude : 234 m - Taille : 15 mm ?
Réf. : 166786

Alorsse... (je barre ce que je ne vois pas sur mes photos - traduction sous réserve) Un conseil : regardez les illustrations de la clé, c'est bcp moins austère que le blabla, surtout laborieusement traduit.

1. Ovipositeur présent (a) ; antenne avec 14 segments (b; femelles)

2. Apex de la gaine de l'ovipositeur noirâtre ou brun foncé, si légèrement pâle à l'apex alors partie blanc ou ivoire au plus 0.8 fois aussi longue que le basitarse postérieur (a)

3. Gaine de l'ovipositeur 0.6 à 1.1 fois aussi long que le tibia postérieur et 0.6 à 0.7 fois aussi long que le tibia postérieur et tarse combinés (a) ; incision de l'hypopygium étroite en forme de V et [up to apical 0.2 ??] (b) ; carène occipitale obsolescente à étroitement (à peine ?) lamelliforme médio-dorsalement (c)

4. ce n’est pas G. hastator => Clypeus avec petite dépression ou dépression obsolescente (aa) ; mésoscutum densément coriacé, rugueux ou ruguleux (bb) ; basitarse postérieur plus élancé (cc), rarement pareillement épais ; tête et généralement mésosoma latéralement noirs (bb); première cellule discale de l'aile antérieure habituellement avec des soies (ee)

5. Carène occipitale obsolescente, non lamelliforme (aa) ; éperons du tibia postérieur brun-jaunâtres, bruns (bb) or brun foncé ; tibia postérieur plus enflé, résultant en une bordure ventrale distinctement convexe (cc) ; tibia postérieur avec une tache sub-basale ivoire (dd)

6. Mésoscutum et tête pareillement coriacés, au plus mésoscutum modérément ruguleux (aa) ; dent antéro-latérale du pronotum absente ou obsolescente (bb), si présente alors dépassant latéralement et plus étroite à la base ; basitarse postérieur aux côtés habituellement parallèles à la base en vue dorsale (cc), mais parfois rétréci (ccc) ; tarse postérieur dorsalement brun, brun foncé, ivoire ou noirâtre (dd) ; gaine de l'ovipositeur 0.4 à 1.3 fois aussi long que le tibia postérieur (ee) ; éperons du tibial postérieurs brun foncé ou bruns (ff)

7. Partie basale pétiolée du tibia postérieur plus long et plus étroit en vue dorsale (aa) ; fémur postérieur légèrement convexe ou aplati ventralement (bb)

8. Tête en vue antérieure dépassant légèrement sous le bord inférieur des yeux mais moins que la largeur entre la base des mandibules et le condyle mandibulaire près du bord inférieur des yeux (aa) ; en vue latérale incision condylaire de l'espace malaire près de l'oeil (bb); gaine de l'ovipositeur 0.8 à 1.3 fois aussi longue que le tibia postérieur (cc) ; première cellule discale de l'aile antérieure habituellement rétrécie graduellement (dd)

9. Mandibule brun sombre or brun rougeâtre à la base (a), rarement jaune brunâtre ; dépression basale de la mandibule plus large et profonde (b); 5è (= pré-apical) sternite brun foncé ou noirâtre ou à peine pâle médio-apicalement (c); [mandibule légèrement moins convexe ; mésosoma noir ; basitarse habituellement plutôt mince]
(sinon, c'est : Mandibule jaune pâle à la base (aa); dépression basale de la mandibule splus petite et plus étroite (bb) ; 5è sternite brun jaunâtre médio-apicalement (cc))

=> Gasteruption assectator

Qu'en pensez-vous ? En particulier Trana qui s'est beaucoup intéressé aux Gasteruption ?
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Balises :

Trana
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 12 mai 2012, 16:37
Localisation : Val d'Oise
Contact :

Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par Trana » dimanche 10 juillet 2016, 17:53

Bonjour Lauzette,

bien qu'étant en vacances, je suis assez pris et n'ai pas beaucoup de temps.
Néanmoins, je me pencherai dès que possible sur ce magnifique sujet.

La photo est splendide, si, si ! Et le processus de détermination hyper-soigné !

A bientôt !
Trana

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par lauzette » dimanche 10 juillet 2016, 17:58

Merci :)

Prends ton temps, elle ne s'envolera pas de là. Et puis peut-être que d'autres peuvent jouer ? Cette clé que tu nous as dégotté est une merveille.
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par lauzette » vendredi 22 juillet 2016, 11:43

:up:
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Avatar du membre
Sarcophage77
Animateur
Enregistré le : samedi 20 juillet 2013, 19:35
Localisation : Chessy (77)

Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par Sarcophage77 » vendredi 22 juillet 2016, 13:29

Si seulement on avait la clé pour chez nous. C'est une espèce présente chez nous, c'est déjà donc une bonne hypothèse.
" La fleur du bouquet fannnnnnnnnnne, et jamais ne renaît ! "
" sanctis recorda sanctis deus rex"

Ego te, puer curiosus!

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par lauzette » vendredi 22 juillet 2016, 14:16

Il me semble que Trana ou moi avions vérifié et que cette clé concerne toutes nos espèces.
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Trana
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 12 mai 2012, 16:37
Localisation : Val d'Oise
Contact :

Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par Trana » vendredi 22 juillet 2016, 14:20

J'arrive, j'arrive ... :lol:

Bon, j'ai relu ta démarche, Lauzette, avec les deux PDF en ligne (Iran et Pays-Bas), et bien entendu ton excellente photo.

Pas de problème, je suis d'accord avec le déroulé, et avec la conclusion : G. assectator.

Quelques remarques toutefois :

- dans la clé des femelles, au point 3, il faut lire 0,4-1,5 (et non 0,6-1,1) pour le rapport gaine/tibia 3
- au point 4, seconde partie, il faut lire dd (en accord avec la figure qui suit)
- il est regrettable que CVA ne donne aucune indication de longueur totale des insectes, cela pourrait simplifier certaines recherches (à moins que la variabilité ne soit très forte au sein de chaque espèce).

En me basant sur mes notes, je dirais qu'en résumé, parmi les 5 espèces à gaine courte :
- on peut éliminer G. minutum qui est petit, dont la gaine est trop courte et qui fréquente la Provence
- on élimine G. freyi, dont la base du tibia est dépourvue de blanc et dont la gaine ne comporte pas de tache apicale blanche
- on élimine G. hastator, dont la coloration est roussâtre et qui comporte deux dents au pronotum
- on élimine G. undulatum qui a pareillement deux dents, mais aussi qui a des ailes ne dépassant pas la moitié de l'abdomen.
Ne reste plus que G. assectator dont la description correspond bien.

Voilà, voilà ... :)

PS : curieux, le prénom de Van Achterberg varie selon les publications : Chris, Kees, Cees, Cornelis :roll: Encore un problème de détermination ... :lol:

Trana

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par lauzette » vendredi 22 juillet 2016, 14:36

Merci :)

C'est pas souvent qu'on a la chance de pouvoir prénommer un-e Gasteruption.
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Plateau de Millevaches

[Gasteruption assectator F] Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par lauzette » vendredi 22 juillet 2016, 14:49

Ta remarque sur la taille des bestioles est judicieuse, j'en ai aussi vu à long ovipositeur (que j'essaierai de déterminer un de ces jours, soyons fous) et des mâles (idem) et de deux tailles différentes, je me suis posé la question, dans l'ensemble elles semblent toutes pareilles, sauf ce(s) individu(s) nettement plus petits (genre 10 mm / 15 mm la plupart). Mais on dit souvent que la taille des insectes, en particulier parasites, peut varier en fonction de celle de la proie ?
“Être heureux c’est ne pas avoir peur de ses propres sentiments. C’est savoir parler de soi-même. C’est avoir du courage pour accepter un « non ».” Fernando Pessoa

Trana
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 12 mai 2012, 16:37
Localisation : Val d'Oise
Contact :

[Gasteruption assectator F] Essai de détermination d'une Gasteruption

Message par Trana » vendredi 22 juillet 2016, 16:23

Je le pense aussi, cela semble logique : si l'hôte a peu de réserves, le développement du Gasteruption en sera limité.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Apocrites »