[Peridroma saucia] *** chenille hippie

Les papillons vous intriguent ?

Animateurs : PPer, Gyp', tcand, totor

Avatar du membre
Vita
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 30 octobre 2011, 22:42
Localisation : Couesmes Vaucé - Mayenne (53)

chenille hippie

Message par Vita » mardi 20 février 2018, 22:51

WAMBEKE Serge a écrit :
mardi 20 février 2018, 22:15
Tu me surprendras toujours ma chére Vita
Je pensais pourtant que tu savais tout (ou presque ?) sur moi !
WAMBEKE Serge a écrit :
mardi 20 février 2018, 22:15
comment as tu fais pour aller trouver celle là !
Ben, elles ne sont pas si nombreuses à avoir cette série de points élargis blancs sur le haut du corps.
En fait, j'en connais trois, et par élimination...

Et pour conclure, sans doute que le "sixième sens" a aidé... :0015:

Balises :

Avatar du membre
lauzette
Animatrice - Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 7 octobre 2015, 20:12
Localisation : Lauragais et maintenant Plateau de Millevaches

chenille hippie

Message par lauzette » mardi 20 février 2018, 23:00

Pourquoi est-ce surprenant que Vita soit douée et compétente ? Ça saute aux yeux, quand on se balade un peu chez les lépido :roll:

Avec tout ça, pour les non-sachants, elle s'appelle comment, cette chenille ?
C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !” (Coluche)

Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris” (Oscar Wilde)

Avatar du membre
Vita
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 30 octobre 2011, 22:42
Localisation : Couesmes Vaucé - Mayenne (53)

chenille hippie

Message par Vita » mardi 20 février 2018, 23:13

lauzette a écrit :
mardi 20 février 2018, 23:00
elle s'appelle comment, cette chenille ?
Peridroma saucia : la noctuelle blessée. :D

WAMBEKE Serge
Membre confirmé
Enregistré le : mardi 22 mars 2005, 16:58
Localisation : Nord France

[Peridroma saucia] *** chenille hippie

Message par WAMBEKE Serge » mercredi 21 février 2018, 10:09

A ma décharge, j'aimerais préciser ceci :
Ce post date d'une douzaine d'années et il est notoire qu'à cette époque là, on ne trouvait pas sur le Net ce que l'on y trouve à ce jour.
Aujourd'hui, les sites dédiés à l'entomologie se sont multipliés et ceux qui y existaient déjà se sont grandement enrichis en photos de toutes sortes et notamment en ce qui concerne les premiers états larvaires.
Ainsi, à l'époque, on se trouvait donc contraint de se fier à sa mémoire, et cela particulièrement concernant ces tous premiers états, puisque les dites photos n'existaient pas encore.
Avec des sites comme "Lepiforum", "UKLeps", "Lepidoptera Mundi", et bien d'autres, sans oublier les français avec ceux de "Lepinet", des "Pelouard", etc ... ainsi que notre propre Galerie, la tache est bien plus facile aujourd'hui.
Il n'empêche que c'est tout à l'honneur des personnes qui osent farfouiller dans tous ces fichiers et photos de toutes origines quand, par leur persévérance, leurs recherches trouve sa solution.

Sergueï

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Lépidoptères »