Pulex irritans

Animateur : BBinsecte

Paul 37
Membre
Enregistré le : lundi 1 juin 2015, 21:33
Localisation : Joué lès Tours 37

Pulex irritans

Message par Paul 37 » vendredi 27 mai 2016, 18:03

Pour densifier l'iconographie de la galerie sur ce sujet, la saga « puces » continue.
Ici sont représentés : 1 femelle, 1 mâle et un gros plan de la partie avant de la femelle. Cette femelle est gravide donc un peu plus volumineuse qu'à l'état normal.
Ce mode de présentation en gros plan de spécimens placés entre lame et lamelle, donne une assez bonne approche de l'habitus pour permettre l'identification. Toutefois, cela ne concerne que des espèces assez communes ayant des caractères externes évidents : morphologie, pilosité etc... Il en existe plusieurs espèces. Par contre, pour certaines familles, les Ceratophyllidae et les Ctenophtalmidae entre autres, il est très téméraire de confirmer une espèce sans l'examen de détails anatomique précis, les pièces génitales en particulier. Dans beaucoup de cas, le fait de trouver une puce sur tel ou tel animal ne signifie pas l'appartenance à une espèce précise. Pour exemple, une puce trouvée sur l'écureuil n'est pas forcément Ceratophyllus sciurorum, pas plus que celle trouvée sur poulet est C. gallinae. Ces puces peuvent être trouvées sur d'autres hôtes, en particulier sur les prédateurs, très peu sont strictement inféodées à un hôte unique . Mais si ce vagabondage est courant, il n'est souvent qu'occasionnel et pour un temps limité. D'ailleurs dans la plupart des cas, le nom d'espèce d'un sujet indique sa préférence pour un hôte particulier.
La puce ici représentée, dite «  puce de l'homme » ne se rencontre plus dans l'environnement humain ou peut-être encore dans quelques lieux isolés!.. Depuis déjà plusieurs décennies elle est retournée vers sont hôte originel le renard, et aussi le blaireau, ces animaux partageant souvent le même habitat. C'est d'ailleurs là que je me les suis procurées, sur des chiens au retour d'une visite de terriers.
Mise entre lame et lamelle en août 2008, médium : baume du Canada
Image
Paul Leroy : France : Joué lès Tours : 37300 : 04/04/2016
Altitude : NR - Taille : 2,8 mm
Réf. : 163181
Image
Paul Leroy : France : Joué lès Tours : 37300 : 04/04/2016
Altitude : NR - Taille : 2,8 sujet entier mm
Réf. : 163183
Image
Paul Leroy : France : Joué lès Tours : 37300 : 04/04/2016
Altitude : NR - Taille : 2 mm
Réf. : 163185

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Pulex irritans

Message par pierred » vendredi 27 mai 2016, 19:21

Paul,

Merci pour toutes ces belles photos.
Dans la galerie, si ce sont des bestioles en collection, il faut donner la date de collecte (on peut mettre le 01/01/xxxx si on ne connaît que l'année, ou 01/xx/xxxx si on ne connaît que le mois).
Pierre D.

Paul 37
Membre
Enregistré le : lundi 1 juin 2015, 21:33
Localisation : Joué lès Tours 37

Pulex irritans

Message par Paul 37 » vendredi 27 mai 2016, 21:28

Bonsoir Pierre,
Pour la date de capture je n'ai pas précisé le jour mais j'avais donné le mois et l'année. Par contre la prise de vue est beaucoup plus récente. Dans la plupart des cas les bestioles que je traite ainsi je ne les récolte pas moi même, elles me sont remises par le propriétaire de l'animal porteur. Cependant, je connais assez précisément le mois de récolte. Ensuite je peux procéder assez rapidement au montage, après quelques semaines d'éclaircissement, mais parfois c'est plusieurs mois après la capture. Quant aux photos, je les prends généralement longtemps après le montage, quand tout est parfaitement stabilisé. On ne peut obtenir de bonnes photos qu'avec un bon montage.
La prochaine fois je tiendrai compte de tes observations.
A plus
Paul

Avatar du membre
entonantes44
Animateur
Enregistré le : dimanche 20 juillet 2014, 21:10
Localisation : Gironde / Charente Maritime

Pulex irritans

Message par entonantes44 » samedi 28 mai 2016, 8:04

Bonjour Paul,

donc sur la femelle en haut, ce sont bien les œufs que l'on voit par transparence, j'en compte 3. Et pour le mâle, quelle est la structure spiralée que l'on observe?
Brendan

Paul 37
Membre
Enregistré le : lundi 1 juin 2015, 21:33
Localisation : Joué lès Tours 37

Pulex irritans

Message par Paul 37 » samedi 28 mai 2016, 21:33

Bonsoir Brendan,

Oui ce sont bien des œufs que l'on voie dans l'abdomen de la femelle. Un peu en arrière de ceux-ci on distingue une petite tache plus sombre, c'est la spermathèque. Toutefois dans le cas présent, pour un non initié ce n'est pas évident car ici elle est mal disposée, normalement elle se présente de profil.
Quant au éléments spiralés présents dans l'abdomen du mâle, ce sont les tendons du phallosome. Ils sont présents chez toutes les puces mâles, c'est ce qui est communément appelé le "cor de chasse".
En espérant que ces explications soient suffisantes...
Paul

Avatar du membre
entonantes44
Animateur
Enregistré le : dimanche 20 juillet 2014, 21:10
Localisation : Gironde / Charente Maritime

Pulex irritans

Message par entonantes44 » dimanche 29 mai 2016, 8:59

Merci pour les explications très clairs.
Y a-t-il un rapport entre la forme spiralé des tendons du phallosome et le nom de Siphonaptère? Je suppose que non, mais je me demandais d'où venais ce nom.
Brendan

Paul 37
Membre
Enregistré le : lundi 1 juin 2015, 21:33
Localisation : Joué lès Tours 37

Pulex irritans

Message par Paul 37 » dimanche 29 mai 2016, 15:00

Bonne question mais je ne saurais y répondre. Ce terme a été crée par Latreille en 1825 pour désigner les puces mais je n'en sais pas plus. Toutefois je ne pense pas que la figure spiralée des tendons soit à l'origine de cette dénomination. En géométrie la spirale et le siphon sont des figures nettement différentes. Mais c'est peut-être un sujet à approfondir...
Paul

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Puces »