[Microselia rivierae] Parasite de Camponotus

Les syrphes et autres mouches vous attendent...

Animateur : latique

Avatar du membre
gudbuche
Membre
Enregistré le : mardi 8 décembre 2009, 17:44
Localisation : Val de marne
Contact :

[Microselia rivierae] Parasite de Camponotus

Message par gudbuche » mercredi 9 janvier 2019, 23:32

Bonjour !

Dans un sujet de 2012 dont le personnage principal était ce formicidae Camponotus cruentatus (voir ici)

Image
Philippe Legros : France : Taradeau : 83460 : 06/08/2012
Altitude : 75 m - Taille : 1,5 mm environ
Réf. : 221646

il est aussi question des diptères qui lui collent aux basques.

Image
Philippe Legros : France : Taradeau : 83460 : 06/08/2012
Altitude : 75 m - Taille : 1,5 mm environ
Réf. : 221647

Après que cékiki nous ai indiqué qu'il s'agissait certainement de Phoridae, Phil avait ajouté:
"D'aprés Ethology of Microselia rivierae - Miguel Carles-Tolrá, La Phoridae M.rivierae serait un parasite de C. cruentatus."

A la lecture du dit document et de cette page internet "Historias de hormigas" je comprends que dans notre pays seul Microselia rivierae parasite Camponotus cruentatus
(elle la poursuit pour lui pondre sur le gastre).
Il existe en France une autre espèce dans le genre: Microselia southwoodi qui parasite Camponotus vagus.

Comme on a pas de Microselia en galerie on pourrait faire une petite place à celle-ci.
Qu'en dites-vous ?

Gudb
Le grémil pourpre-bleu préfère l'orée des bois

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par latique » jeudi 10 janvier 2019, 0:11

Bonsoir,

Intéressant ces microbes.
Elles ne se posent jamais ?
Eugène

Avatar du membre
gudbuche
Membre
Enregistré le : mardi 8 décembre 2009, 17:44
Localisation : Val de marne
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par gudbuche » jeudi 10 janvier 2019, 10:18

D'après ce que j'ai compris M.rivierae poursuit C.cruentatus jusqu'à parvenir à se poser sur le dos de son gastre. Elle y pique la fourmi afin de déposer ses œufs dans son hôte.

Je ne suis pas parvenu à voir la vidéo dont il est question à la fin du doc de Miguel Carles-Tolrá
mais sur Historias de hormigas on voit comment M.southwoodi va pondre sous le gastre de C.vagus.
On voit que l'injection est douloureuse pour la pauvre fourmi.

En inspectant les photos que j'avais prises ce jour là je peux voir ou deviner un ou deux phoridae sur une dizaine de vues, mais ils ne sont jamais posés.
Si j'avais su à qui j'avais à faire :? j'aurais insisté un peu.
Le grémil pourpre-bleu préfère l'orée des bois

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par pierred » jeudi 10 janvier 2019, 10:52

Cruellement fascinant.
Pierre D.

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par latique » jeudi 10 janvier 2019, 11:05

(15 sec pour l'ouverture de la page !)
La vidéo doit être téléchargée et ensuite il faut que tu fasses un choix de lecteur. On y voit surtout des fourmis floues courir dans tous les sens sur un fond sonore de piano forte ou de clavecin (je déteste les fonds sonores des reportages animaliers).
Cela dit les fourmis ont l'air d'avoir du mal à s'en remettre. En tous cas elles doivent avoir un défaut dans la cuirasse abdominale ventrale, c'est toujours dans cette zone que la mouche pond.
Eugène

Avatar du membre
gudbuche
Membre
Enregistré le : mardi 8 décembre 2009, 17:44
Localisation : Val de marne
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par gudbuche » jeudi 10 janvier 2019, 13:59

J'ai réussi à voir la vidéo ! Merci Latique de m'avoir aiguillé :0024:

Par contre je ne suis pas sûr que ce soit la même que toi... :?
Moi je vois les Phoridae se poser sur le gastre des fourmis et non pas dessous (vers 3mn10 par exemple) mais c'est vrai que l'image est bien mauvaise.
Et j'entends un piano moderne plutôt qu'un clavecin ou un piano forte (ou un clavicorde) mais il est vrai que le son n'est pas terrible.
(la plupart du temps j’exècre aussi au plus haut point les illustrations sonores et les bruitages accompagnant les docs animaliers)

On voit que les fourmis tentent d’attraper les phoridae quand ils s'approchent de leur congénères.
J'ai pu voir ces Camponotus cisailler d'un coup de mandibules des Tetramorium qui convoitaient leur pitance et ça ne m’étonnerais pas que les Phoridae se fassent gauler de temps à autres.
J'avais assisté aussi à la manière dont les fourmis tentent de se débarrasser des phoridae en se frottant les dos du gastre avec leur pattes arrières, comme sur la vidéo.

Je rajoute une vue où l'on voit une assaillante qui tente une approche.
Image
Philippe Legros : France : Taradeau : 83460 : 06/08/2012
Altitude : 75 m - Taille : 1,5 mm environ
Réf. : 221669
Le grémil pourpre-bleu préfère l'orée des bois

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par latique » jeudi 10 janvier 2019, 15:49

Je pense qu'on parle de la même vidéo ; on les voit effectivement se poser "dessus" mais sur la première vidéo on les voit clairement passer dessous pour pondre.
Eugène

Avatar du membre
gudbuche
Membre
Enregistré le : mardi 8 décembre 2009, 17:44
Localisation : Val de marne
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par gudbuche » jeudi 10 janvier 2019, 18:23

Voili, voilo, et comme nul n'aura manqué de le remarquer, je notais plus haut qu'il s'agit des deux espèces de Microselia présentes en France
Qui plus est ces deux espèces différentes de Microselia parasitent deux espèces distinctes de Camponotus:

L'une (M.southwoodi) pond sous le gastre de Camponotus vagus

L'autre, (M.rivierae), pond sur le gastre de Camponotus cruentatus.

Or donc, l'identification à l’espèce de notre Camponotus induirait celle des Phoridae qui la tracent,
si je ne m'abuse.
Le grémil pourpre-bleu préfère l'orée des bois

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par latique » jeudi 10 janvier 2019, 18:37

Or donc : Microselia rivierae et on peut même dire ♀ étant donnée leur envie manifeste de pondre !
Eugène

Avatar du membre
gudbuche
Membre
Enregistré le : mardi 8 décembre 2009, 17:44
Localisation : Val de marne
Contact :

Parasite de Camponotus

Message par gudbuche » jeudi 10 janvier 2019, 19:22

Oui !
Je me demande même si le mâle est connu. Dans le doc en anglais il me semble que seules des femelles ait été capturées.
Ma lecture de l'espagnol tenant plus de la divination qu'autre chose je ne sais pas trop s'ils en parlent.
Le grémil pourpre-bleu préfère l'orée des bois

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Diptères »