Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Chrysops caecutiens] Chrysops à pattes noire

Les syrphes et autres mouches vous attendent...

Animateur : latique

Sujet précédentSujet suivant
Avatar du membre
Berquer
Membre
Enregistré le : mercredi 3 février 2016, 9:48
Localisation : Manche

[Chrysops caecutiens] Chrysops à pattes noire

Message par Berquer »

Bonjour,
Avec ses pattes entièrement noires, peut-on aller à l'espèce, pour cette dame aux beaux yeux, qui a du piquant ?
:0016: Chrysops caecutiens ?
Cordialement,
Christian B

Image
Christian Berquer : France : Barneville-Carteret : 50270 : 14/06/2013
Altitude : NR - Taille : 10 à 12 mm environ
Réf. : 207884

Balises :
Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais

Chrysops à pattes noire

Message par latique »

Bonjour,

Je te suis pour cette jolie garce !
Eugène
Avatar du membre
Berquer
Membre
Enregistré le : mercredi 3 février 2016, 9:48
Localisation : Manche

Chrysops à pattes noire

Message par Berquer »

Fais gaffe quand même, Eugène ! Qui s'y frotte s'y pique. :mrgreen:
Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais

[Chrysops caecutiens] Chrysops à pattes noire

Message par latique »

Je l'ai abondamment expérimentée. Le problème est qu'on ne l'entend pas venir :mrgreen:
Eugène
Avatar du membre
Berquer
Membre
Enregistré le : mercredi 3 février 2016, 9:48
Localisation : Manche

[Chrysops caecutiens] Chrysops à pattes noire

Message par Berquer »

Ah oui : silencieuse, en plus !
Mais il y a des olibrius que ça ne dérange pas trop :
En juillet 1977 (souvenirs, souvenirs...) j'avais fait un stage d'entomo. organisé par l'OPIE dans le Doubs, au Moulin de Bonnevaux, non loin de la fameuse tourbière de Frasne...
Parmi les animateur(trice)s de ce stage mémorable, il y avait une spécialiste des Tabanidae.
Elle avait, en guise de "piège à taons", le dos dénudé, et nous avions pour mission de récolter les taons qui s'y posaient... de préférence avant qu'ils ne la piquent...
Elle nous avait expliqué que, lorsqu'un taon pique, il injecte un produit anticoagulant, qu'il pompe ensuite avec le sang prélevé.
Ce liquide pouvant être occasionnellement vecteur de saloperies diverses, il serait donc préférable de le laisser gentiment terminer de nous pomper le sang.
Quelques masos du groupe, et je faisais partie de ces courageux, contemplaient ensuite le léger filet de sang qui coulait sur la peau à l'endroit de la piqûre... :0001:
Vive l'entomo ! :0007:
Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Diptères »