Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Ixodida - Dermacentor sp.] Truc bizarre à 8 pattes

Animateur : Sans animateur

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais

Truc bizarre à 8 pattes

Message par latique »

Une confirmation ?
Eugène

Balises :
Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis

Truc bizarre à 8 pattes

Message par Jean claude lutrand »

Bonjour.

Si l'on suit à la lettre ce que nous dit Paul Leroy nous ne pouvons le classé faute d'une meilleur vue sur le capitulum. Il oscille entre Haemaphysalis et Rhipicephalus. Mais c'est au moins la famille des Amblyommidae.
Le spécimen dont il est question ici est apparemment un Rhipicephalus
C'est cela que dit Paul et je vais dans le même sens mais c'est sûrement sur les mêmes lectures d'ouvrage. Entre autre le Claudine Pérez-Eid.
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.
Paul 37
Membre
Enregistré le : lundi 1 juin 2015, 21:33
Localisation : Joué lès Tours 37

Truc bizarre à 8 pattes

Message par Paul 37 »

Bonjour,

Oui Jean Claude, c'est en particulier à l'ouvrage que tu cites que je me réfère.
Toutefois, dans le cas présent, l'absence des caractères indispensables à l'identification ne permet pas d'affirmer un genre plutôt que l'autre: Dermacentor ou Rhipicephalus. De ce fait pour éviter une grossière erreur je préfère m'abstenir, sauf préciser qu'il s'agit bien d'une tique au sens vernaculaire.
Paul
Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis

Truc bizarre à 8 pattes

Message par Jean claude lutrand »

Merci Paul.

Donc ils peuvent au moins mettre une famille sur cette photo.
Ensuite pour un genre normalement en galerie il y a des indices de fiabilité de 0 à 5.
Hélas pas grand monde les regarde ces indices et cela est regrettable...

PS: il y a en galerie un Dermacentor marginatus qui y ressemble bien et c'est sûrement ça ici. Dans le Claudine Pérez page 191 il est dit espèce de grand taille 5 mm pour la femelle...
Regardez le motif de l'écusson et la taille du sujet remonté par mon up et validé comme tel.
Modifié en dernier par Jean claude lutrand le mercredi 10 janvier 2018, 1:57, modifié 2 fois.
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.
Paul 37
Membre
Enregistré le : lundi 1 juin 2015, 21:33
Localisation : Joué lès Tours 37

Truc bizarre à 8 pattes

Message par Paul 37 »

Oui, ici compte tenu de ce qui est visible, il y a une forte probabilité pour un Dermacentor femelle et peut-être de l'espèce « marginatus ». Cependant ce n'est qu'une supposition suite à la partie invisible... Toutefois si cette hypothèse peut convenir pour l'enregistrement je laisse libre choix pour le genre ou la famille mais surtout pas l'espèce.
Pour un retour en arrière, à la lecture du premier message, je reconnais ne pas avoir relevé les mensurations de la bête. Un peu surestimées car si 5 mm peu convenir pour un Dermacentor, femelle ou mâle, c'est quand même un maximum ; les Rhipicephalus sont plus petits. Au delà de 5mm on passe au genre Hyalomma et dans le cas présent il ne s'agit pas de cette espèce.
A propos de famille, la classification internationale ne reconnaît pas les Amblyommidae et range toutes les tiques dites dures dans la seule famille : Ixodidae.
Pour revenir au genre Dermacentor : reticulatus ou marginatus, la taille n'est pas un critère absolu car très variable. Dans mes collections j'en ai qui font 5mm, mais d'autres seulement 3mm voire 2,5mm et entre ces extrêmes des intermédiaires ; mâles et femelle mais surtout mâles. Et il s'agit bien de ces deux espèces et non de quelconques variétés.
J'avais fait part de cette remarque à Mme Claudine Pérez-Eid. Elle m'a répondue que cette particularité avait été observée chez ces deux espèces sans en connaître vraiment l'origine. Les larves et les nymphes se nourrissant sur des micro-mammifères, animaux à vie courte ou proies de prédateurs, il est supposé que la mort de l'hôte pourrait survenir avant engorgement complet. De ce fait, la prise de sang de la nymphe étant incomplète, mais suffisante pour la poursuite du développement, serait la cause de ce nanisme.
C'est une explication plutôt vague mais plausible.,
Je ne vois pas ce que je pourrais ajouter d'autre sur ce sujet et laisse libre choix pour le classement.
Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis

Truc bizarre à 8 pattes

Message par Jean claude lutrand »

Bon cela avance comme même.
Moi je serais assez d'accord aux vues de toutes mes littératures et schémas comme photos pour:
Ixodida ==> Ixodidae ==> Dermacentor.

Cela me semble certain maintenant car la taille se retrouve souvent dans bon nombre d'ouvrages pour divers espèces de part le monde.

Pour l'espèce je pense comme Paul, elle est impossible avec de tels images.

Mais les débutants ça osent tout c'est bien connu! Pour reprendre une expression du cinéma sous une autre forme...

Donc en parlant du rostre que l'on n'arrive pas à voir correctement sur cette image.
Celui de D. reticulatus est plus large comme une demi-sphère en gros et semble plus long aussi vis à vis de D. marginatus qui lui l'a plutôt sphérique et court.
Mais D. andersoni qui n'est absolument pas connu de France l"a encore plus court... Il est connu des USA.
Voyez pour ceux qui ont l'ouvrage la page 179 avec photo dans Mites and ticks of the Domestic Animals de Anne S. Baker 1999 The natural history Museum; London the station Office.
ISBN 0-11-310049-3

PS: j'en ai éliminé plein d'autres pour le motif du scutum (l'écusson) qui d'ailleurs n'est pas un critère...
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.
Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris

Truc bizarre à 8 pattes

Message par pierred »

La famille est encore celle des Amblyommidae dans FE et dans TaxRef.
Pierre D.
Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis

Truc bizarre à 8 pattes

Message par Jean claude lutrand »

Bonjour Pierre.
Alors pour moi c'est bon le classement de la famille.
Dans le Claudine Pérez Eid c'est aussi ça... et l'ouvrage n'est pas vieux (2007) et moi retirage de 2009 corrigé.

J'ajoute que valider une espèce ou une autre n'est pas une faute puisque précisément l'on ni voit pas grand chose. Le D. marginatus me conviendrait mieux néanmoins.
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.
Avatar du membre
Jean claude lutrand
Membre
Enregistré le : jeudi 25 octobre 2007, 10:02
Localisation : 76 160 Saint-léger du Bourg-Denis

Truc bizarre à 8 pattes

Message par Jean claude lutrand »

Bonjour.

Dermacentor sp c'est bien ici (femelle).

La clé dans le Claudine Pérez-Eid pour les genres dans la famille des Amblyommidae est page 187:
Elle commence ainsi:
-"3a: scutum avec tâche d'émail clair; etc.." = Dermacentor.
Notez qu'il n'existe que 2 sp en France.
C'est avec grand plaisir que je réceptionne tout envoi d'acariens pour ma collection et analyse mais je ne peux vous garantir le résultat. 8 Rue du Québec.

Retourner vers « Acariens »