acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Animateurs : vincesap, pdubois

Avatar du membre
vincesap
Animateur
Enregistré le : samedi 30 avril 2011, 11:26
Localisation : Aube
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par vincesap » lundi 18 avril 2016, 7:40

Jolie série. L'affichage en grand des photos pixellise un peu, mais franchement, vu la taille de la bestiole, c'est déjà admirable de parvenir à ce niveau de détail, surtout sur animal vivant. Le problème, comme je te le disais, ce n'est pas du tout la qualité des photos, mais de mon côté la documentation, soit inexistante, soit incomplète. Le Krantz & Walter, pour te parler de ce livre, est une bible de 807 pages, une référence dans ce domaine, d'ailleurs sobrement intitulée "A manual of Acarology". La quasi totalité des 504 familles d'acariens y est représentée au moyen de schémas détaillés. Sauf qu'il n'est presque toujours question que des adultes, les larves n'y sont généralement que mentionnées. A la décharge de ce livre, le monde des acariens est tellement diversifié que rien que sur les larves de Parasitengonina, on peut à mon avis faire un livre de 807 pages...

Je vais prendre le temps de fouiller quand même dedans. Pour être honnête, je n'ai encore pas eu l'occasion de me plonger sérieusement dans l'étude de ces larves rouges, c'était beaucoup Olivier qui faisait ce travail là, et je me rends compte maintenant qu'il est pris sur des projets extérieurs que je me reposais beaucoup sur ses épaules (désolé cher ami :0015: ). Peut-être y a t-il des spécificités d'hôte marquées, ou des critères anatomiques évidents ?

En attendant, les trois sites de photos validées dont je me sers pour les Prostigmates (à savoir Bug Guide, Bold System et le site de Walter Pfiegler, que je vous ai mis à chaque fois à la page des Cunaxidae ; d'ailleurs, je vais envisager de faire un bandeau pour que les sites principaux soient plus visibles) ne m'apportent aucun renseignement probant, illustrant à chaque fois des adultes (ou des tritonymphes, je ne sais pas faire la différence).

Quant à juger de la pertinence des trois photos de larves déposées dans cette famille dans notre galerie, franchement, je n'oserais pas me mouiller. Toutes trois ont un air de famille certain, même s'il est difficile de juger des ressemblances d'avec la tienne (plus exactement, on voit des différences). Mais de toute façon en cherchant pour la tienne, je suis tombé sur cette page de Bold Systems, qui me fait dire que ces larves seraient plutôt des Leptinae, famille des Erythraeidae... De mémoire, il me semble d'ailleurs qu'il en a été question dans un des trois sujets correspondants, c'est un nom qui me dit quelque chose chez nous. On aura sûrement l'occasion d'en reparler...
Vincent Valli dit Vince, collectionneur de taxons
=> 1600 le 22/05/16 (cf lien internet dans mon profil)


On avance, pas toujours en ligne droite, mais on avance ! (olivier9099)

Balises :

Avatar du membre
Pierre06
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 23 avril 2010, 18:45
Localisation : Cagnes-sur-Mer (06)
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par Pierre06 » lundi 18 avril 2016, 9:22

Merci pour tes recherches, tes efforts et toutes les infos ajoutées, Vincent. :wink:

Au passage, ravi d'apprendre que l'ami Walter, avec qui j'ai eu des contacts pour de tout autres bestioles, s'intéresse aussi aux acariens. :wink:

Question photo, avec une bestiole < 1 mm, on est au-delà de la zone de confort de mon matériel ; désolé. Je le savais évidemment ; mais, malgré cela, j'ai voulu profiter de l'opportunité de disposer de la larve seule. Pour info, chaque vue fait 600 px de côté, soit seulement 1/10ème. de la largeur des photos-source. J'ai fait 3 essais, avec des carrés de 700, 600 et 500 px, et celui-ci m'a semblé donner le meilleur rendu : on gagne un peu en netteté sur les 700 x 700, mais ça réduit un peu trop la bestiole (du moins, sur mon écran haute résolution - 2 560 x 1 440 px).

Pour en revenir à son identification, on croise les doigts pour qu'il se transforme et pour que... je le retrouve. Mais, mes excuses pour mon ignorance, en quoi va-t-il le faire ? Sera-t-il adulte ou sera-ce un stade intermédiaire ? Et as-tu une info sur le temps que ça va prendre ?
... Pierre.

Avatar du membre
vincesap
Animateur
Enregistré le : samedi 30 avril 2011, 11:26
Localisation : Aube
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par vincesap » lundi 18 avril 2016, 10:07

Oui oui, encore une fois elles sont très bien très photos, ce n'était absolument pas une critique (d'autant moins que, même avec ma loupe, je serais incapable avec mon APN actuel de prendre des photos aussi détaillées !).

Pour les questions que tu me poses, malheureusement, elles sont trop préises pour mon niveau actuel de connaissance. D'autant que les réponses dépendent probablement, précisément, de l'identité de la larve. Pour ce qui concerne leur évolution, je peux te répondre. Tous les acariens ont une évolution classique en œuf > prélarve > larve > protonymphe > deutonymphe > tritonymphe > adulte. Dans le cas des Parasitengonina (la seule certitude que l'on puisse se permettre pour le moment en restant suffisamment rigoureux), on a la particularité que les stades prélarve, protonymphe et tritonymphes soient inactifs (calyptostase, c'est à dire que les fonctions organiques se mettent en place, mais que quasiment aucune structure extérieure n'est reconnaissable : pas de pattes, pas de chélicères, pas d'yeux etc...). Donc, concrètement, dans ce que l'on peut voir, les Parasitengonina évoluent par œuf > larve (parasites, très hétéromorphiques aux stades suivants) > deutonymphe > adultes.
Vincent Valli dit Vince, collectionneur de taxons
=> 1600 le 22/05/16 (cf lien internet dans mon profil)


On avance, pas toujours en ligne droite, mais on avance ! (olivier9099)

Avatar du membre
Pierre06
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 23 avril 2010, 18:45
Localisation : Cagnes-sur-Mer (06)
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par Pierre06 » samedi 23 avril 2016, 9:36

Merci pour ces derniers éléments et pas de souci pour mes photos, vu que je fais au mieux avec le matériel dont je dispose. On verra quand j'aurai la trino (mais je dois trouver le temps de prospecter, maintenant que j'ai les infos de Pierre(O)).

Pour en revenir à la bestiole, je viens de contrôler et je pense que j'ai eu tort de la mettre dans du terreau quasiment à l'air libre : il est tout desséché et l'acarien, bien qu'il ne semble pas avoir rétréci, reste totalement immobile. Je viens de le transférer dans un microtube, dans lequel je vais le laisser quelques jours pour le cas où il serait juste en stase, mais je pense qu'il est mort.
... Pierre.

Avatar du membre
vincesap
Animateur
Enregistré le : samedi 30 avril 2011, 11:26
Localisation : Aube
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par vincesap » samedi 23 avril 2016, 10:17

Je ne saurais pas répondre à tes interrogations, et je crois bien que c'est la première fois sur ce forum que quelqu'un essaierait de faire passer une larve d'acarien au stade suivant. Par contre, si cette larve a effectivement achevé son repas d'hémolymphe sur ta punaise, elle doit en toute logique passer (ou essayer de passer) au stade suivant, qui dans ce groupe d'acariens correspond à une calyptostase, c'est à dire une période de la vie de l'acarien ou plus aucune fonction (notamment nutrition et locomotion) n'est visible extérieurement. L'acarien se transforme en "sac" au sein duquel se préparent les fonctions actives du stade suivant (deutonymphe).

Les renseignements éthologiques sur les acariens sont déjà très fragmentaires (combien de temps dure cette phase de protonymphe ? Quelles sont les conditions de milieu dont l'acarien a besoin pour pouvoir y entrer ? Et pour pouvoir en sortir ? etc.). Mais en plus le fait de ne pas savoir à quelle famille cette larve appartient, ça complique encore.

Si j'ai bien compris la définition de la calyptostase, cela doit signifier que dans quelques temps (combien ?), ton acarien va perdre ses pattes, ses pièces buccales, ses yeux. Tu peux peut-être surveiller cette évolution ?

Quoi qu'il en soit, même s'il est mort, ça ne retire rien à l'intérêt de l'expérience :bienvu: :0024: .
Vincent Valli dit Vince, collectionneur de taxons
=> 1600 le 22/05/16 (cf lien internet dans mon profil)


On avance, pas toujours en ligne droite, mais on avance ! (olivier9099)

Avatar du membre
Pierre06
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 23 avril 2010, 18:45
Localisation : Cagnes-sur-Mer (06)
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par Pierre06 » samedi 23 avril 2016, 11:29

Ok, je le garde dans le microtube ; au moins, il ne risquera pas de se dessécher. Et je regarderai de temps en temps... s'il perd des morceaux. :mrgreen:
... Pierre.

Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par pierred » samedi 23 avril 2016, 15:13

J'ai rajouté une rubrique du glossaire pour calyptostase. Le Séguy donne comme antonyme étattostase, mais le terme n'est pas dans le dico et ne donne aucun résultat sur Google. Menfin, avec ce message, ce fera un singleton Google. Champagne !!
Pierre D.

Avatar du membre
Pierre06
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 23 avril 2010, 18:45
Localisation : Cagnes-sur-Mer (06)
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par Pierre06 » samedi 23 avril 2016, 17:27

Voici quelques vues de la bestiole, faites ce matin (23/04) :

Image
Pierre Gros : France : Cagnes-sur-Mer : 06800 : 23/04/2016
Altitude : 35 m - Taille : ~ 0,82 x 0,57 mm
Réf. : 160554

En éditant les photos, j'ai découvert qu'il semble y avoir une exuvie collée à l'arrière et on dirait qu'il lui manque 2 pattes. Qu'en pensez-vous ? :?


[im. NB21043-44-45]
... Pierre.

Avatar du membre
vincesap
Animateur
Enregistré le : samedi 30 avril 2011, 11:26
Localisation : Aube
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par vincesap » dimanche 24 avril 2016, 8:46

Oui Pierre, je vois comme toi pour l'exuvie. J'ai même l'impression qu'il ne lui reste plus que deux pattes : la paire de patte II me semble beaucoup trop en arrière pour être encore rattachée au corps, je pense qu'il s'agit de pattes exuviales pas encore complètement détachées. Ca me semble très cohérent avec le peu que l'on connaisse de cette larve :bienvu: .

Je dois partir en intervention d'urgence, Pierre, mais j'essaie de regarder à mon retour si je trouve une définition pour ton singleton dans mon grand livre :) .
Vincent Valli dit Vince, collectionneur de taxons
=> 1600 le 22/05/16 (cf lien internet dans mon profil)


On avance, pas toujours en ligne droite, mais on avance ! (olivier9099)

Avatar du membre
olivier9099
Membre confirmé
Enregistré le : lundi 8 octobre 2007, 20:16
Localisation : Bretagne
Contact :

acarien orange vif sur larve (ER.783-p - jardin)

Message par olivier9099 » mardi 26 avril 2016, 16:35

Pour la culture : extrait de Wohltmann, A., Gabryś G. & Mąkol, J. 2006. - Terrestrial Parasitengona inhabiting transient biotopes

A propose des Parasitengona en général :
The Parasitengona (Acari: Prostigmata) constitute one of the most diverse taxa among the Acari with respect to species richness as well as with respect to inhabited biotopes and realised life styles. Many of the Parasitengona species are conspicuous due to their relatively large size and their often bright red colouration. Hitherto, about 9,000 species of Parasitengona have been described, with the water mites (Hydrachnidia, chapter 7) making up the main portion. The terrestrial Parasitengona (Trombidia, about 4,000 species) are composed of the Erythraeoidea, the monogeneric Calyptostomatoidea and the Trombidioidea including chiggers (Trombiculidae)
A propos des stases et du besoin d'élevage :
The actual state of taxonomy is rather deficient in terrestrial Parasitengona, mostly because of the heteromorphic larval and postlarval instars of which only few have been correlated through rearing experiments. Moreover, many descriptions published in the last century do not allow unambiguous identification, and redescriptions of species and re-evaluation of genera and families are urgently needed.
A propos des tailles de larves :
Figures of larvae always show freshly emerged specimens but one should keep in mind that parasitengone larvae may undergo considerable enlargement during their parasitic phase. Only sclerites keep their size (legs, scutum etc.) whereas the prefolded 'smooth' cuticle extends and thereby often changes positions
of body setae.
Pour confirmer Erythraeoidea :
Acetabulum and anal opening absent, legs usually long (> twice the length of idiosoma)..... Erythraeoidea
Clef des larves :
1 Legs without trichobothria...............................................................................................Erythraeidae 3
- At least one trichobothrium-like structure present on genu, tibia or tarsus of leg I (6-7 a)....Smarididae 2
2 (1) Two pairs of eyes, odontus without prominent lateral extension ............................................Smaridinae
- One pair of eyes, odontus at its basis with a prominent spine-like extension laterally .... Hirstiosomatinae
3 (1) Two eyes on each side of prodorsum (6-7 b) ....................................................................Erythraeinae 8
- Only one eye on each side of prodorsum (6-7 c)................................................................................... 4
4 (3) Genu II, III each with 11-12 non-specialized setae (N), coxae II, III each with two setae ...................... 5
- Genu II, III with less than 11 N (usually nine) (6-7 g), coxae II, III usually with one seta...................... 6
5 (4) Pretarsal claws I, II each with distinct terminal claw-like hook............. Callidosoma WOMERSLEY, 1934
- At least one pretarsal claw on each leg I, II, without terminal claw-like hook (6-7 d) ..............................
............................................................................................................................Charletonia* (page #)
6 (4) Scutum roughly triangular, cheliceral base prolonged anteriorly (6-7 e), flask-like.........Leptus* (page #)
- Scutum roughly rectangular or circular (6-7 f-g), cheliceral base short, normal ..................................... 7
7 (6) Palp trochanter without setae, genu II, III each with one solenidion, odontus without prominent
tooth, scutum without crista metopica (6-7 g)........................................................ Abrolophus* (page #)
- Palp trochanter with one to two setae, genu II, III without solenidion, odontus with prominent tooth, crista
metopica present (6-7 f)................................................................................ Balaustium HEYDEN, 1826
8 (3) Empodium claw-like, one claw may be setulose................................................................................... 9
- Empodium with setules, claws never setulose ................................................Phanolophus ANDRÉ 1927
............................................... In Central Europe only Phanolophus oedipodarum (FRAUENFELD, 1868)
9 (8) Palp femur and coxae II and III with one seta each................................................. Erythraeus* (page #)
- Palp femur with two setae, coxae II and III with more than two setae ........... Curteria SOUTHCOTT, 1961
Tu peux essayer de regarder de plus près les critères ? On aurait envie de dire Leptus mais justement il faut regarder de près les critères pour faire des découvertes et peut-être se détromper !

Sur Leptus en particulier :
Larvae parasitize on a wide range of insects and arachnids (WELBOURN 1983, WOHLTMANN, 2000). Distribution: Worldwide.
MicrOlivier
Des êtres différents tu sonderas l'essence ; Tu connaitras de tout le principe et la fin.
Je collecte acariens et insectes parasites, notamment les acariens phorétiques sur insectes et arthropodes & parasites sur tout être vivant ! Merci

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Acariens »