Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Syntomus truncatellus] Tours de champs 6

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

pygloa
Membre
Enregistré le : mercredi 1 juin 2016, 21:23
Localisation : Quimper

[Syntomus truncatellus] Tours de champs 6

Message par pygloa »

Bonjour :) ,

Voici le 6ème chapitre de notre série des "trouvé sous une pierre en bordure d'un champs d'orge".
Bestiole que je croyais être un simple Metallina lampros quant je l'ai chopée, ce n'est que sous la bino que je me suis aperçu que ce n'était pas ça. Autrement dit, c'est vraiment un hasard qui m'a fait le capturer car je n'ai pas l'habitude de prendre 10 000 exemplaires de la même espèce dans le même coin. Là étant donnée que je n'étais plus sur la même parcelle que celle où j'ai capturé les précédentes espèces, je me suis dit qu'il fallait bien rentrer avec un ou deux Metallina pour bien me rappeler que cette bestiole pullule dans nos champs :roll: .
Espèce totalement nouvelle pour moi (donc fort intéressante !! :D ), il faut dire qu'avant les minuscules bestioles de ce genre ne m'attiraient pas trop étant donné que je n'avais pas de bino, maintenant que j'en ai, je découvre un nouveau monde ! :) . De plus, cette bestiole a comme autre intérêt de ne pas être des plus communes sur le forum et d'appartenir à une famille de carabique qu'on à pas encore rencontré (dans notre série, j'entends).

Image
P-Y Gloaguen : France : 12 3 2010 : Confort-Meilars : 29790
Altitude : 15m - taille : 3mm
ref:54843

Après avoir vu des Pterostichidae et un Trechidae, ici nous avons à faire à un Lebiidae.
Famille qui se caractérise par :
:arrow: des élytres tronqués à l'apex laissant apparaitre le dernier sternite
:arrow: des palpes maxillaires au dernier article bien développé (qui les différencie nettement des Trechitae)
:arrow: l'épine apicale des tibias postérieurs n'atteignant pas la moitié du premier article des tarses postérieurs (qui les différencie des Masoreidae)
:arrow: le premier article antennaire plus court que les deux suivants réunis (ce qui les différencie des Dryptidae)
:arrow: l'abdomen comportant 6 sternites visibles (quant la bestiole est sur le dos, ce qui les différencie des Brachinidae)
Retenez déjà le caractère des élytres tronqués à l'apex et des palpes maxillaires à dernier article bien développé et ce sera pas mal :wink:

Sous famille

1
:arrow: Tarses plus ou moins aplatis, les articles relativement courts et larges, le 4e plus ou moins bilobé, soit triangulaire, avec son bord distal échancré et ses angles apicaux saillants, soit franchement prolongé par deux lobes encadrant l'onychium. Ongles fortement pectinés, très rarement simples (Demeirias) ...................................................................................................................................................... 2
:arrow: Tarses grêles, cylindriques ou comprimés latéralement, les articles longs, le 4e toujours simple, plus long que large, à peine plus large au sommet qu'à la ba8e. Ongles dentés plutôt que pectinés, leurs denticules souvent très courts, peu nombreux et pouvant disparaître. Palpes labiaux dichètes ................................................................................................................................................. Dromiitae
Ici j'ai pas réussi à faire de superbes photos mais je confirme que les tarses sont grêles (étant donné que c'est - d'après moi - une femelle, ce n'est pas très étonnant, vous en dites quoi ?), que le 4ème article est simple, en tout cas pas bilobé (photo 4), enfin les palpes labiales sont dichètes. Donc, pour une fois c'est assez court, c'est un Dromiitae.

Genre

1
:arrow: Base du pronotum rectiligne ou légèrement curviligne d'un angle à l'autre. Onychium des tarses postérieurs aussi long que le 1er article. Palpes et antennes toujours testacés. Ongles dentés ...................................................................................................... 2
:arrow: Base du pronotum échancrée latéralement, ou encore à pans coupés derrière les angles postérieurs. Onychium des tarses postérieurs plus court que le 1er article. Palpes et antennes généralement noirs. Ongles lisses ou non ........................................................................ 3
Pour moi la base du pronotum est à pans coupés derrière les angles postérieurs (photo 2 - en rouge : le contour du pronotum), l'onychium des tarses post. est plus court que le premier article (photo 6 - pas très claire mais j'ai pas réussi à faire mieux :oops: ), les palpes et les antennes sont noirs donc on passe au point 3.

3
:arrow: Angles postérieurs du pronotum très effacés; les côtés se continuent directement avec les parties latérales du bord basal, très obliques et laissant voir de haut les flancs du prosternum ; gouttière marginale prolongée au delà des angles postérieurs jusque sur le milieu de la base. Épistome rebordé en avant. Noirs, les élytres avec des taches éburnées. Pronotum très rétréci à la base, élytres amples. Ongles lisses. ............................ Lionychus
:arrow: Angles postérieurs du pronotum accusés. Gouttière marginale normale, cessant au niveau des angles postérieurs; les côtés du bord basal cachent les flancs du pro sternum ................................................................................................................................ 4
Ici j'aurais bien dit que ma bestiole correspondait au genre Lionychus mais après avoir été voir le chapitre qui s'y réfère on apprend que les espèces qui composent ce genre sont toutes bicolores et possèdent des antennes dont le 3eme articles est pubescent, ce qui n'est pas le cas ici (photo 3), donc je poursuit sur le point 4.

4
:arrow: Pronotum cordiforme, à côtés fortement sinués avant les angles postérieurs, la base en grande partie rectiligne. Ligne médiane profondément tracée, atteignant le bord antérieur. Ongles lisses. Insectes noirs ou bronzés, à élytres superficiellement cannelés ............................... Apristus
:arrow: Pronotum à côtés non ou très peu sinués avant les angles postérieurs, les parties latérales du bord basal en pans coupés. Trait de la ligne médiane abrégé en avant ........................................................................................................................................ 5
Ici on retrouve l'argument des parties latérales du bord basal en pans coupés, de plus la ligne médiane est abrégée en avant (photo 2 - en bleu : ligne médiane et gouttières marginales) donc je passe au point 5.

5
:arrow: Troisième article des antennes pubescent, au moins sur sa moitié apicale. Ongles lisses ou presque lisses. Labium sans dent. Très petite taille ...................................................................................................................................................... Microlestes
:arrow: Troisième article des antennes glabre, abstraction faite des soies apicales ordinaires. Ongles nettement dentés. Labium avec une dent médiane ................................................................................................................................................. 6
Bon ben là, la bestiole n'étant pas bien grande et de couleur foncée, la seule chose que j'ai réussi à voir c'est le troisième article des antennes qui est glabre (photo 3 : un peu floue, j'en conviens mais on voit bien que la pubescence commence au 4ème article). Donc je continue sur le point 6

6
:arrow: Palpes courts et épais ; antennes à articles 2 et 3 subégaux. Pronotum court et transverse. Très petites espèces à palpes et antennes testacés, élytres avec des taches pâles .................................................................................................................................. Metadromius
:arrow: Palpes normalement allongés; article 3 des antennes plus long que le 2. Pronotum plus allongé. Taille moins exiguë, les antennes et les palpes noirs, les élytres noirs, parfois avec une tache humérale ............................................................................................................. Syntomus
ici les palpes sont normales, le troisième article des antennes plus long que le 2 (photos 2 et 3), les antennes et palpes noirs, les élytres noirs... en fait tout correspond au genre Syntomus :wink: .

Espèce

1
:arrow: Élytres unis, à peine striés, sans fossettes. sur le 3e interstrie, à l'insertion des soies discales, le tégument finement alutacé ............................. 2.
:arrow: Élytres à stries plus fortes, avec deux fossettes sur le 3e interstrie, à l'insertion des soies discales. Espèces aptères, très fortement alutacées ......... 4.
On ne peut pas dire que les sties des élytres soient très fortes mais on les aperçoit, de plus on a bien les fossettes sur le 3eme interstrie qui s'étendent vers les bord externes (photo 7) donc je poursuis au point 4.

4
:arrow: Élytres allongés et subparallèles, noir bronzé, sans tache humérale. Tibias noirs. Long. 3 à 3,5 mm ............................................ foveatus
:arrow: Élytres courts, dilatés en arrière, noirs avec une tache humérale pâle, les tibias brunâtres. Long. 3 mm ...................................... impressus
Là, étant donné que la bestiole n'a pas de tache humérale et que les élytres sont allongés, je dirais foveatus mais les tibias me semble plutôt brun foncé (surtout sur les photos) donc j'hésite avec impressus.

Pour conclure nous avons à faire à un Lebiidae/Dromiitae/Syntomus foveatus FOURCROY,1785 ou Syntomus impressus DEJEAN, 1825.
Etant donné que j'ai été voir sur le forum si ces espèces étaient connus et que je me suis aperçu que ces petites bêtes sont difficiles à identifier sans édéage, je suppose qu'on va en rester à Syntomus sp.

Qu'en pensez vous :?:

Merci

P-Y :)

Balises :
Avatar du membre
Henri GRIFFON
Membre
Enregistré le : mardi 26 décembre 2006, 13:37
Localisation : Briec (29)

Tours de champs 6

Message par Henri GRIFFON »

Bonsoir,
S. impressus n'est pas une bête de "chez nous", donc cela se joue entre foveatus et truncatellus. Sur photo je ne me prononcerai pas, avec la bête sous bino et sous la torture on peut arriver au bout...
Henri
Avatar du membre
Petit Schtroumpf
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Marseille peuchère !

Tours de champs 6

Message par Petit Schtroumpf »

Sans passer par le cheminement de la clé, peut-etre à tort, je dirai plus un Microlestes.
Sylvain
Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises

Tours de champs 6

Message par Saturnin de la Poire »

Petit Schtroumpf a écrit :Sans passer par le cheminement de la clé, peut-etre à tort, je dirai plus un Microlestes.
c'est mon impression aussi
et à partir là, on peut brûler les pages Microlestes du Jeannel
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près
Avatar du membre
CocoLéo
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 23 avril 2008, 14:09
Localisation : Multiple

Tours de champs 6

Message par CocoLéo »

Saturnin de la Poire a écrit : c'est mon impression aussi
et à partir là, on peut brûler les pages Microlestes du Jeannel
Mais on peut regarder ça :

COULON (Jacques), 1998. – Les Microlestes de France (Coleoptera Carabidae Lebiinae). Critères pour la détermination des espèces. – Bull. mens. Soc. linn. Lyon, 67 (2) : 35-47
Heureux qui, comme le fleuve, suit son cours sans quitter son lit
Avatar du membre
Saturnin de la Poire
Ron-ron
Enregistré le : mercredi 11 mai 2005, 14:34
Localisation : Troupomey-Les-Deux-Eglises

Tours de champs 6

Message par Saturnin de la Poire »

oui, mais ça devient quand-même un peu extrême pour le débutant
d'autant que le microlestes ne se laisse pas disséquer aussi facilement
Sat'

Si vous pouvez lire ça, c'est que vous êtes trop près
Avatar du membre
CocoLéo
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 23 avril 2008, 14:09
Localisation : Multiple

Tours de champs 6

Message par CocoLéo »

Saturnin de la Poire a écrit : le microlestes ne se laisse pas disséquer aussi facilement

Normal, il est micro-lesté
Heureux qui, comme le fleuve, suit son cours sans quitter son lit
Avatar du membre
Henri GRIFFON
Membre
Enregistré le : mardi 26 décembre 2006, 13:37
Localisation : Briec (29)

Tours de champs 6

Message par Henri GRIFFON »

Bonjour,
J'ai dégainé un peu rapidement hier soir, sans bien regarder les photos. Vous avez raison il s'agit bien d'un Microlestes; ici ("chez nous"),nous avons le choix entre minutulus et maurus.
La clé de J. Coulon , reprise dans le Forel & Leplat, m'a permis d'identifier les miens comme minutulus (sur leur look externe, les bêtes que j'ai voulu disséquer ont explosé, et je n'ai jamais réussi à préparer un zizi correct). En examinant bien la photo aux vues de l'allure tête-pronotum et de la taille, j'y vois aussi un Microlestes minutulus Goeze, 1777.
Henri
pygloa
Membre
Enregistré le : mercredi 1 juin 2016, 21:23
Localisation : Quimper

Tours de champs 6

Message par pygloa »

Bonjour à tous et merci :) ,

Le critère des antennes pubescentes seulement à partir du 4ème article n'est donc pas pertinent pour identifier le genre ? Du coup, il faut regarder quoi, juste pour l'avoir :?:

Sinon, pour ce qui est d'aller chercher la zigounette de la bestiole .... ben c'est trop tard, elle est collée. De plus, je ne sais pas si le mâle a des tarses antérieurs développés, mais en tout cas celles de mon spécimen ne sont pas plus larges que sur les autres paires, ce qui me fait penser que c'est une femelle :wink: .
Même si j'en chope un nouveau, je pense que j'aurai du mal à faire une photo correcte étant donné que celles que je vous ai mis sont déjà bien moches :oops:. M'enfin bon je testerai tout de même.

P-Y :)
Bernard
Membre confirmé
Enregistré le : vendredi 12 novembre 2004, 18:31
Localisation : Epinal

Tours de champs 6

Message par Bernard »

Les syntomus ont une dent au menton, les Microlestes, non ! Un indice de plus... La troncature apicale est configurée différemment dans les 2 genres (+ ou - droit chez Microlestes, oblique chez Syntomus).
Les tarses du mâles sont dilatés, donc chez toi c'est femelle...il faut être plus minutieux :wink:

Retourner vers « Coléoptères »