Les nouvelles inscriptions qui ne suivent pas ces recommandations ne seront pas validées.

[Calicnemis obesa] "Hanneton" avec mini corne

Vous avez trouvé un coléoptère dont vous ne connaissez pas le nom ? Vous avez fait une observation intéressante ?

Animateur : Lysbeth d'Alys

Wael Cerambyx
Membre
Enregistré le : dimanche 24 juillet 2011, 20:42
Localisation : Tunis - Tunisie

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Wael Cerambyx » jeudi 12 février 2015, 13:26

Pour la Tunisie , Baraud mentionne Calicnemis latreillii de Sousse et précise : inféodé aux régions sablonneuses du littoral !
Guido Sabatinelli m'a informé qu'on pourra le trouver à Gammarth (Tunis) début avril mais je n'ai jamais trouvé cette espèce .
en mars 2013 j'ai trouvé plusieurs larves sous du bois flotté à Cap Serrat (Bizerte) mais malheureusement l'élevage n'a pas abouti .
Vous gagnez en force , courage et confiance à chaque fois que vous prenez le temps de regarder la peur dans les yeux ..

Balises :

Avatar du membre
alastor
Animateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Aubagne
Contact :

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par alastor » jeudi 12 février 2015, 14:05

Ça c'est très intéressant.
Reste à déterminer de quelle espèce il s'agit car, à l'époque de Baraud, on ne parlait que de latreillii, mais pas encore ,d'une façon précise, d'obesus

Trouver les adultes est assez délicat, il faut être, précisément, au bon endroit et au bon moment (qui dépend de la température et de l'humidité de l'air).
Il est souvent bien plus efficace de l'élever, même si ça n'est pas facile.

Pour l'élevage, il faut isoler chaque larve dans un récipient individuel (cannibalisme), ou avoir un très grand conteneur, lui mettre un morceau du bois sous lequel on l'a trouvé et le sable d'origine.
Ce dernier doit toujours rester légèrement humide, mais pas trop (ne jamais utiliser l'eau du robinet pour humidifier : l'eau peut être traitée).
Les récipients doivent être à l'abri du soleil ou d'une chaleur excessive.
Ne jamais manipuler les larves à la main, et les laisser au calme le plus possible.

Toutes ces recommandations ne sont pas absolues, mais aident beaucoup à la réussite de l'élevage.

J'ai, personnellement, élevé 8 larves d'Oléron, sans succès : manipulation inopportune au début de la nymphose.
- 24 larves de Mimizan, 6 adultes récupérés en début d'hiver (vu, adulte, à travers la vitre, les autres sont en attente de sortie au printemps, en effet ils apparaissent tôt et hivernent sous forme adulte, dans leur loge).
- environ une cinquantaine de larves récoltées, l'été dernier, en Corse (près d'Aléria) avec la souche entière qui les abrite.......
.... Une ou plusieurs années d'attente ! :roll:

Voici le récipient d'élevage, taille environ L : 1 m, l : 0,5m h : 0,5 m

Image
Patrick Bonneau : Élevage : Corse : 20270 : 20/6/2014
Altitude : 0 m - Taille : L : 1 m, l : 0,5 m
Réf. : 135279
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. » Albert Einstein

Avatar du membre
Chris
Admin-galerie
Enregistré le : dimanche 16 janvier 2005, 11:05
Localisation : Palaiseau

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Chris » jeudi 12 février 2015, 17:15

Petit :up: concernant l'orthographe de l'espèce :

D'après l'étude de Verdugo & Drumont, le principe d'usage prévalant de latreillei (art.33.3.1 du CINZ) l'emporterait sur l'orthographe originelle latreillii.

En effet, sur 95 articles étudiés relatifs à ce taxon depuis l'apparition des deux orthographes, quasi en simultané : latreillii en 1832 par Laporte dans sa description, latreillei en 1840 par ce même Laporte, avec une seule publication latreillii entre les deux en 1838, et une mention latreillaei en 1840 par Laporte. Donc soit son imprimeur avec des soucis à cette époque, soit Laporte lui même avait du mal avec cette insecte et aimait lui changer son patronyme. :roll:
Bref :
latreillei est utilisé dans 76 des 95 publications
latreillii est utilisé dans 14 des 95 publications

L'orthographe latreillii a été "oubliée" entre 1853 (=> 4 publications depuis sa création) et 1927 (1 publication), puis a été de nouveau oubliée pour refaire surface surface en 2002.

Du coup, en se calquant sur FE pour rester homogène avec le règlement interne du site, on reste sur un affichage C. latreillii, mais peut-être est-ce judicieux de garder en tête que ce nom semble invalidé par règle d'usage prévalant.

Avatar du membre
Sybaguasu
Membre
Enregistré le : samedi 2 octobre 2004, 9:35
Localisation : Mérignac

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Sybaguasu » jeudi 12 février 2015, 17:31

...et même si ce n'est pas un argument recevable pour le CINZ, pour lequel l'antériorité prime, même avec une faute, je voudrais ajouter que seul le terme latreillei a du sens, en latin (au génitif) : il signifie bien "de Latreille". latreillii signifierait "de Latreilli", ou alors "de Latreillius" en le latinisant, ce qui n'a pas grand sens... Et j'observe une certaine tendance à systématiser l'emploi du "ii" un peu à tort et à travers chaque fois qu'un nom d'espèce est dédié à un nom d'auteur !
"Ce qui est simple est toujours faux. Ce qui ne l'est pas est inutilisable". (Paul Valéry)

Avatar du membre
Piezo
Membre confirmé
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Audierne
Contact :

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Piezo » jeudi 12 février 2015, 19:54

Les auteurs du 18e siècle latinisaient systématiquement leur nom, beaucoup le faisaient encore dans la première moitié du 19e.
On peut très bien envisager la dédicace d'une espèce à un confrère sous forme latinisée, par déférence 8-O

N'oublions pas que tous parlaient le latin comme d'autres le verlan aujourd'hui 8-)
PieZo 8-O
Ici normalement, une citation bien pédante me permet d'étaler mon inculture...

Wael Cerambyx
Membre
Enregistré le : dimanche 24 juillet 2011, 20:42
Localisation : Tunis - Tunisie

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Wael Cerambyx » vendredi 13 février 2015, 15:00

Ici Antonio Verdugo dit que c'est Calicnemis obesa qui vit en Afrique du Nord et en Espagne : http://www.entomologiitaliani.net/publi ... Calicnemis

Le post de Daniele Sechi est tout aussi intéressant , il présente les 3 Espèces : http://www.entomologiitaliani.net/publi ... Calicnemis
Modifié en dernier par Wael Cerambyx le vendredi 13 février 2015, 16:33, modifié 2 fois.
Vous gagnez en force , courage et confiance à chaque fois que vous prenez le temps de regarder la peur dans les yeux ..

Avatar du membre
Gyp'
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : vendredi 22 avril 2005, 17:34
Localisation : MIDI-PYRENEES (sud-Occitanie).
Contact :

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Gyp' » vendredi 13 février 2015, 16:04

Bonjour,

Tu as mis 2 liens identiques (de Verdugo) ... :)
Jean-Pierre.

"Jamais dans ces colonnes épinglées on ne retrouve la beauté des instants de la vie". Fred Durand - "Le troubleau" - Ed. STOCK.

Wael Cerambyx
Membre
Enregistré le : dimanche 24 juillet 2011, 20:42
Localisation : Tunis - Tunisie

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Wael Cerambyx » vendredi 13 février 2015, 16:33

C'est corrigé ... Merci :)
Vous gagnez en force , courage et confiance à chaque fois que vous prenez le temps de regarder la peur dans les yeux ..

Avatar du membre
Gyp'
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : vendredi 22 avril 2005, 17:34
Localisation : MIDI-PYRENEES (sud-Occitanie).
Contact :

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par Gyp' » vendredi 13 février 2015, 16:36

:0015:
Jean-Pierre.

"Jamais dans ces colonnes épinglées on ne retrouve la beauté des instants de la vie". Fred Durand - "Le troubleau" - Ed. STOCK.

Avatar du membre
alastor
Animateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Aubagne
Contact :

[Calicnemis latreillii ] "Hanneton" avec mini corne

Message par alastor » vendredi 13 février 2015, 17:11

Dans sa réponse Antonio Verdugo indique :

"Le développement à partir du bois en décomposition enterrés sur la plage est possible, oui, déjà décrite (Caussanel & Dajoz, 1967). Mais vous ne pensez qu'à manger ce type de bois enfoui ??, non. C'est un régime alimentaire option, ils se trouvent qu'ils peuvent les nourrir. Mais la puissance de base de ces espèces saprophytes est basée sur les racines et les tiges mortes de Ammophila arenaria, la graminée habituelle est de ces environnements de plage, ou d'autres espèces similaires. Il est très abondante, je ai trouvé jusqu'à 40 larves sous une touffe de Ammophila. Et dans les troncs enterrés il est plus rare."

J'ai personnellement cherché à multiple reprises dans les dites racines, aussi bien à Mimizan, en Corse et en Sardaigne (où j'avais récolté mon exemplaire de Calicnemis sardiniensis) et je n'ai jamais rien trouvé.
Toute les larves que j'ai trouvé, l'ont été sous des troncs flottés, d'ailleurs si j'ai emmené le morceau de tronc de Corse mis en élevage (que vous voyez dans la photo ci-dessus), c'est que j'ai remarqué, en le retournant que plusieurs larves avaient foré une loge dans le tronc, et plutôt que les extraire, j'ai préféré emporter le tout.

Alors je me pose des questions quand au véritable régime alimentaire de ces espèces !
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. » Albert Einstein

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Coléoptères »