[Rhynocoris annulatus] Rhynocoris iracundus ?

Qu'elles soient terrestres, amphibies ou aquatiques, toutes les punaises se donnent rendez-vous ici.

Animateur : Vinz

Avatar du membre
Cécile B.
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 25 juin 2005, 15:07
Localisation : Gentilly (94250)
Contact :

[Rhynocoris annulatus] Rhynocoris iracundus ?

Message par Cécile B. » jeudi 25 mai 2006, 11:26

Bonjour!
Voici ce que je pense être (d'après la galerie) Rhynocoris iracundus.
Pouvez-vous confirmer?
Image
Cecile B. : France : 21 5 2006 : Boussy St Antoine : 91
- taille : 12-13 mm
ref:9257

PS : sur la galerie, il semble y avoir une erreur orthographique : Rhinocoris
Modifié en dernier par Cécile B. le dimanche 18 juin 2006, 17:08, modifié 2 fois.

Balises :

Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B » jeudi 25 mai 2006, 13:51

Je viens de regarder sur la Galerie !
Il y a les deux orthographes !
Pour une fois ce n'est pas un auteur Italien qui vient nous changer un Y en I et le changement est fait en sens inverse.

Rhynocoris (qui n'a pas d'explication étymologique) est l'Orthographe de FE et d'un américain.
Rhinocoris (nez-punaise), probablement en référence à la conformation du rostre des Reduviidae, est l'orthographe du reste du monde.
La seule justification de Rhynocoris serait que l'auteur initial se soit gourré d'orthographe (ce ne serait pas le premier cas.... je demande à voir.
Confusion de rhinos (nez) avec rhugkos (bec, groin) qui a donné Auchénorhynques et Sternorhynque par exemple

Avatar du membre
Cécile B.
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 25 juin 2005, 15:07
Localisation : Gentilly (94250)
Contact :

Message par Cécile B. » jeudi 25 mai 2006, 13:57

Merci Patrick !
Donc ce n'est pas un Rynchocorys ( :wink: ) mais bien un Rhinocorys...et tant pis pour FE! :wink:

Pour l'espèce, c'est OK?

Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B » jeudi 25 mai 2006, 14:04

Ni l'un ni l'autre Cécile, des i partout, aucun Y.
Et comme tu dis, tant pis pour FE, il faudrait vraiment qu'on me démontre que le descripteur initial du Genre a adopté cette orthographe vicieuse pour que ça me choque moins.

Avatar du membre
Cécile B.
Membre confirmé
Enregistré le : samedi 25 juin 2005, 15:07
Localisation : Gentilly (94250)
Contact :

Message par Cécile B. » jeudi 25 mai 2006, 14:09

:oops: :wink:

Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B » jeudi 25 mai 2006, 14:26

Du coup, j'ai oublié de répondre à la seconde question : l'espèce !
Et ma réponse c'est : Pas de réponse, à priori, oui, mais je ne connais pas assez les Punaises.
Peut-être que FD ou Plisthenes pourront nous régler en même temps l'identification et l'orthographe.


Avatar du membre
Entomofou
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Saint Agnant de Versillat (23)
Contact :

Message par Entomofou » jeudi 25 mai 2006, 18:07

Ici, FD défendait le RhYnocorIs:

[Lien brisé]

Code : Tout sélectionner

https://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?t=8430
Stéphane
L'égalité, la seule égalité en ce monde, l'égalité devant l'asticot. J-H Fabre

Avatar du membre
Patrick_B
Modérateur
Enregistré le : dimanche 7 mars 2004, 13:00
Localisation : Cébazat, Puy-de-Dôme

Message par Patrick_B » jeudi 25 mai 2006, 18:40

Merci Entomofou.
FD connait bien le sujet et doit être en possession de la littérature concernant cette bestiole.
Il nous expliquera bien pourquoi cette curieuse et récente orthographe.

Avatar du membre
FD.
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 16 novembre 2005, 11:10
Localisation : Toulon (83)
Contact :

Message par FD. » jeudi 25 mai 2006, 18:59

Il s'agit bien d'un Rhynocoris. Et par chance, c'est l'une des espèces les plus simples à déterminer à cause de ses hémélytres complètement noires : Rhynocoris annulatus (Linnaeus, 1758). C'est une espèce plutôt septentrionale dans notre pays !

Pour l'orthographe... je sèche (probablement une coquille à la base, et un avis de la commission international de nomenclature zoologique par la suite) ! mais je sais qu'il faut utiliser le nom "Rhynocoris". C'est d'ailleurs ce nom qui est utilisé par les deux spécialistes européens des Reduviidae : Pierre Moulet & Pavel P. Putshkov (qui finissent actuellement la rédaction d'une faune euro-méditerranéenne des Reduviidae, dans la série Faune de France).

FD.

Avatar du membre
FD.
Membre confirmé
Enregistré le : mercredi 16 novembre 2005, 11:10
Localisation : Toulon (83)
Contact :

Message par FD. » jeudi 25 mai 2006, 19:12

Et pendant qu'on y est, vu que les Rhynocoris reviennent souvent dans les photos... voilà une petite clé maison des espèces de France !

1 (2) Hémélytres noirs ; connexivum avec des taches alternes rouge et noire.
Rhynocoris annulatus (Linnaeus, 1758)

2 (1) Hémélytres jamais complètement noirs.

3 (4) Scutellum pourvu d'une ligne médiane longitudinale jaunâtre ou rougeâtre. Premier article du rostre noir (au moins sur sa face supérieure).
Rhynocoris erythropus (Linnaeus, 1767)

4 (3) Scutellum complètement noir ou avec seulement la pointe apicale rougeâtre ou de coloration claire. Premier article du rostre rouge.

5 > A partir de là, il reste trois espèces proches... dur ou impossible d'après photo ! Pour la détermination spécifique, il faut capturer un mâle et extraire son pygophore (je tâcherais de faire des photos des trois pygophores) :

Rhynocoris iracundus (Poda, 1761) : toute la France, surtout dans le Sud.

Rhynocoris cuspidatus Ribaut, 1921 : moitié Sud de la France, surtout dans les régions méditerranéennes et montagneuses.

Rhynocoris rubricus (Germar, 1814) : paraît n'être présent qu'en Corse.

Cela dit, il faut se méfier des aires de distribution connues car beaucoup d'études entomologiques se basent sur le Chinery ou d'autres ouvrages généralistes et n'indiquent, par conqéquent, que R. iracundus ... Il est donc tout à fait possible de faire des découvertes biogéographiques dans ce groupe... méfiance et tenons nous en à l'examen des pygophores !

Voilà,

FD.

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Hétéroptères »