Dernière mise à jour :
mardi 11 février 2014
63 articles à ce jour
Les punaises "rouge et noir"
vendredi 5 décembre 2008

Vincent DERREUMAUX - 11/08

Afin de mieux les différencier, voici une clé présentant des espèces courantes de punaises "rouge et noir" allongées que l’on peut confondre quand on n’a pas l’habitude. Il ne s’agit bien sûr que d’une sélection de bêtes susceptibles d’être confondues. Il existe d’autres punaises allongées présentant ce binôme de couleurs "rouge et noir".

La clé présentée traite de 11 espèces issues de 3 familles différentes.
Elle est suivie d’une présentation avec photo de chacune de ces espèces.
On peut aussi mémoriser l’ensemble de leur ornementation car elles sont assez stables.

Cette coloration « rouge et noire » est dite aposématique, c’est-à-dire qu’elle sert à alerter les éventuels prédateurs des risques d’intoxication qu’ils prennent en essayant de manger ces insectes.

Ces espèces sont présentes dans toute la France sauf :

  • Horvathiolus superbus absente du Nord et du Nord-Est
  • Spilostethus pandurus se trouve uniquement en région méditerranéenne.
  • Scantius aegyptius se trouve uniquement en région méditerranéenne.
  • Arocatus roeselii est absente de l’extrême Nord et Nord-est de la France.

- Clé :

CritèreOuiNon
1 Un point blanc vers le milieu la membrane Aller en 2 Aller en 6
2 Une tache blanche à l’apex de la membrane Horvathiolus superbus Aller en 3
3 Un point noir sur chaque corie ; tête entièrement noire Melanocoryphus albomaculatus Aller en 4
4 Pronotum présentant deux bandes transversales noires Spilostethus pandurus Aller en 5
5 Ne présente pas ces caractères Genre Lygaeus
6 Une tache rouge dans le scutellum ; taches noires du pronotum en forme de cœur Corizus hyoscyami Aller en 7
7 Deux grandes taches noires sur le pronotum n’atteignant pas la tête Tropidothorax leucopterus Aller en 8
8 Pronotum présentant deux bandes transversales noires ; tête avec une tache rouge Spilostethus saxatilis Aller en 9
9 Chaque corie porte deux taches noires rondes Pyrrhocoris apterus Aller en 10
10 Chaque corie porte une tache noire ronde Scantius aegyptius Aller en 11
11 Chaque corie porte une grande tache noire Arocatus roeselii

- Présentation et Photos :

Horvathiolus superbus (Pollich 1781)

Famile : Lygaeidae
La plus petite de la sélection avec ses 4 à 5 mm. Elle vit surtout aux dépens des digitales (Scrophulariaceae - Digitalis purpurea), et Orpins (Crassulaceae - Sedum anglicum). Elle ressemble beaucoup à Melanocoryphus albomaculatus (avec tout de même une différence de taille notable) mais en plus de la tâche blanche à l’apex de la membrane elle en diffère au niveau du pronotum dont les taches noires ne sont pas convergentes.

JPEG - 70.7 ko
Horvathiolus superbus

Melanocoryphus albomaculatus (Goeze 1778)

Famille : Lygaeidae
Une bête assez petite (7 à 9mm) et que l’on croise un peu moins souvent que les autres. On retiendra aussi pour la reconnaître les deux bandes noires sur le pronotum qui convergent vers la base de celui-ci.

JPEG - 58.2 ko
Melanocoryphus albomaculatus

Spilostethus pandurus (Scopoli 1763)

Famille : Lygaeidae
La plus grande de la sélection, qui atteint 15mm. Pour la distinguer des Lygaeus sp. on observera le pronotum.

JPEG - 38.9 ko
Spilostethus pandurus

Lygaeus equestris (Linnaeus 1758) et Lygaeus simulans Deckert 1985

Famille : Lygaeidae
Il s’agit de 2 espèces jumelles très proches à distributions géographiques similaires et aussi communes l’une que l’autre. Elles mesurent 8 à 12mm. L. simulans n’a été décrite qu’en 1985 par Deckert. C’est surtout aux génitalia que l’on différencie ces deux espèces. Toutefois certains auteurs ont travaillé sur ces espèces afin de tenter de mettre en avant de légères différences morphologiques :

Lygaeus equestris
Lygaeus simulans
Pas de poils érigés sur le scutellum Poils érigés sur le scutellum
Tubercules antennifères droits et peu saillants Tubercules antennifères tournés vers l’extérieur et anguleux
Espace rouge du tylus moins important Espace rouge du tylus plus important
Bandes noires latérales de la tête plus importantes Bandes noires latérales de la tête réduites
JPEG - 41 ko
Lygaeus equestris
JPEG - 40.8 ko
Lygaeus simulans
On voit bien ici la pubescence érigée du scutellum et la forte proportion du rouge sur le tylus.

Corizus hyoscyami (Linnaeus 1758)

Famille : Rhopalidae
Le seul Rhopalidae de la sélection. Une bête assez petite et légère qui mesure 8 à 10mm. Elle se distingue des autres notamment par sa forte pilosité. C’est aussi la seule à avoir du rouge sur le scutellum. Il existe deux sous-espèces Corizus hyoscyami hyoscyami (Linnaeus, 1758) et Corizus hyoscyami nigridorsum (Puton, 1874) que l’on trouve en Corse.

JPEG - 55.7 ko
Corizus hyoscyami

Tropidothorax leucopterus (Goeze 1778)

Famille : Lygaeidae
Cette espèce de taille moyenne (9 à 11mm) connaît de spectaculaires regroupements sous les écorces (notamment des platanes) l’hiver. Elle se nourrit de Vincetoxicum hirundinaria (Asclepiadaceae).

JPEG - 43.7 ko
Tropidothorax leucopterus

Spilostethus saxatilis (Scopoli 1763)

Famille : Lygaeidae
Cette espèce mesure 9 à 12mm et se rencontre principalement sur les Rosacées, Apiacées, Astéracées et Asclépiadacées. On la reconnaît notamment à ses cories entièrement cerclées de noir.

JPEG - 60 ko
Spilostethus saxatilis

Pyrrhocoris apterus (Linnaeus 1758)

Famille : Pyrrhocoridae
Le fameux gendarme sur lequel vous trouverez plus d’informations dans cet article : Présentation de Pyrrhocoris apterus

JPEG - 59.9 ko
Pyrrhocoris apterus forme brachyptère
JPEG - 49.2 ko
Pyrrhocoris apterus forme macroptère

Scantius aegyptius (Linnaeus 1758)

Famille : Pyrrhocoridae
Cette espèce de 8 à 10mm est proche de la forme macroptère de Pyrrhocoris apterus. Pour les différencier il faut observer les cories.

JPEG - 47.7 ko
Scantius aegyptius

Arocatus roeselii (Schilling 1829)

Famille : Lygaeidae
Cette espèce de 6 à 7 mm est liée aux Aulnes (Betulaceae), notamment Alnus glutinosa. On la trouve également sur les platanes. Bien que d’un rouge plus sombre, elle ressemble à Corizus hyoscyami mais n’a pas de rouge sur le scutellum ni sur la tête.

Arocatus roeselii

BIBLIOGRAPHIE

  • DECKERT J., 1985- Uber Lygaeus simulans spec.nov. und L.equestris (Linnaeus, 1758), zwei nahe verwandte palaarktische Lygaeinae (Heteroptera, Lygaeidae). Mitt.zool.Mus. Berl. 61 (2) : 273-278
  • DIOLI P., FARACI F., RIZZOTTI VLACH M., 1994 d - Osservazioni morfologiche e corologiche su Lygaeus simulans Deckert, 1985 in Italia (Heteroptera : Lygaeidae). Atti XVII Congresso nazionale italiano di Entomologia, Udine (13-18 giugno 1994) : 195-198
  • MOULET P., 1995 - Faune de France 81 Hémiptères Coreoidea Euro Méditerranéens
  • PERICART J., 1998 - Faune de France 83a Hemiptères Lygaeidae Euro Méditerranéens vol.1

PHOTOS

  • Vincent Derreumaux, Frank Koehler (Lygaeus simulans)
  • Avec la participation de Magalie Mazuy
Articles de cette rubrique
  1. Géographie d’une Punaise
    27 octobre 2007

  2. Les espèces françaises du genre Gonocerus
    1er novembre 2008

  3. Présentation de Coreus marginatus
    19 novembre 2008

  4. Présentation de Pyrrhocoris apterus
    21 novembre 2008

  5. Les punaises "rouge et noir"
    5 décembre 2008